dim. Août 25th, 2019
Boeing 737 Norwegian

Norwegian Air Shuttle B737 © DR

Secteur aérien en difficulté !

Depuis le mois de juin 2018 ce n’est pas moins de 6 compagnies aériennes européennes qui ont déposé le bilan. La Danoise Primera et les Suisses PrivatAir et Skywork Airlines ont disparu ainsi que la Lituanienne Small Planet, l’Allemande Azur Air et la Belge VLM Airlines ! Mais cela n’a pas permis au secteur de se consolider et les survivantes sont en grande difficultés.

Partages

Le secteur aérien en difficulté en Europe. Depuis le mois de juin 2018 ce n’est pas moins de 6 compagnies aériennes européennes qui ont déposé le bilan. La Danoise Primera et les Suisses PrivatAir et Skywork Airlines ont disparu ainsi que la Lituanienne  Small Planet, l’Allemande Azur Air et la Belge VLM Airlines ! Mais cela n’a pas permis au secteur de se consolider et les survivantes sont en grande difficultés.

C’est en particulier les compagnies aériennes du nord de l’Europe qui sont touchées. Icelandair Group et Wow Air sont confrontées à la concurrence de compagnies bien plus puissantes qui les obligent à rogner sur leurs marges. Norwegian Air est elle aussi en grande difficulté et est dorénavant une cible facile pour une OPA selon un analyste de Bloomberg. De son côté Alitalia est insolvable depuis 1 an et demi et Flybe cherche désespérément un acheteur !

Aux USA c’est le contraire, les majors ont repris le contrôle grâce à de vastes opérations de consolidation.

Pour Skuli Mogensen, fondateur de Wow Air, c’est les grosses structures comme Ryanair ou easyJet qui fixent les règles sur le marché européen. Elles sont toute puissantes et ont les moyens de casser les prix et ainsi la marge de leurs concurrentes. Autant dire que les petites structures, même si elles se développent vite avec un endettement qui explose, ont peu de chance de tenir sur la distance. Une forte concurrence et un baril de pétrole à la hausse ont fait couler les plus faibles et risquent bien de faire d’autres victimes !

L’Europe va devoir passer par une consolidation qui fera des dégâts. C’est la seule solution pour avoir des compagnies aériennes bénéficiaires !

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 550 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages