6 juillet 2020

A320-200 British Airways © Arpingstone

British Airways se jette dans l’arène

Le low-cost long-courrier est devenu à la mode et toutes les compagnies aériennes foncent dans ce nouveau concept.

Partages
british-airways
British airways Boeing 747 © DR

Le low-cost long-courrier est devenu à la mode et toutes les compagnies aériennes foncent dans ce nouveau concept. A l’arrivé du low-cost dans les années 1990 certaines n’y ont pas cru et elles s’en mordent les doigts aujourd’hui. Pour la version long-courrier elles sont déjà beaucoup à avoir fait leur coming-out. Norwegian, WOW Air, West-Jet, Lufthansa et Eurowings, Air Caraïbes et French blue, Air France et son projet « Boost » sont déjà sur les starting blocks et maintenant c’est IAG qui annonce les rejoindre.

Willie Walsh, patron de British Airways, a fait l’annonce la semaine dernière. La compagnie va baser 2 Airbus A330 qui relieront les villes de Los Angeles, San Francisco, Buenos Aires, La Havane, Santiago du Chili et Tokyo. Il a précisé :

Barcelone est l’un des aéroports européens en plus forte croissance, et nous pourrions y connecter les millions de passagers de Vueling. Avec deux appareils, nous pouvons lancer entre trois et quatre destinations et créer 250 emplois.

Si Air France va positionner sa propre compagnie low-cost sur son hub de CDG, IAG a choisi Barcelone pour concurrencer les majors hispaniques et non britanniques. La nouvelle entité de British Airways se retrouvera en concurrence avec Norwegian qui a annoncé il y a peu ouvrir une base long-courrier à Barcelone.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 289 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages