jeu. Nov 14th, 2019
Airbus A380 de la compagnie aérienne Emirates

Emirates Airbus A380 © Eduard Heisterkamp

Plus de compagnie aérienne dans 20 ans

Un rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) vient d’être publié, son titre, « Les compagnies aériennes européennes sont-elles mortelles ? Perspective à 20 ans ». Le résumé tient en quelques lignes : « On ne peut pas exclure que les stratégies et les évolutions des compagnies historiques ne soient pas à la hauteur des défis qui les menacent et ne soient, en outre, compromises par l’environnement politique, social ou juridique dans lequel elles agissent ».

Partages
Emirates Airbus A380 © Eduard Heisterkamp
Emirates Airbus A380 © Eduard Heisterkamp

Un rapport du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (CGSP) vient d’être publié, son titre, « Les compagnies aériennes européennes sont-elles mortelles ? Perspective à 20 ans ». Le résumé tient en quelques lignes : « On ne peut pas exclure que les stratégies et les évolutions des compagnies historiques ne soient pas à la hauteur des défis qui les menacent et ne soient, en outre, compromises par l’environnement politique, social ou juridique dans lequel elles agissent ».

Le rapport de coût entre Air France et une low-cost est d’environ 30%, cela est valable également pour British Airways et Lufthansa même si pour ces dernières le rapport est légèrement moindre. Un pilote Air France sur moyen-courrier vole +/- 650 heures par an quand son collègue de chez Ryanair en fait 900 pour un coût relativement équivalent. En plus des low-cost il y a les compagnies aériennes du Golfe qui disposent d’infrastructures modernes, ne paient pas de redevances ou très peu pour exploiter ces aéroports et disposent de personnels dont le coût est bien inferieur à celui des personnels employés en France et dans « la vieille Europe ».

On peut également lire cela : « Certaines taxes, du fait de leur spécificité française ou européenne, pourraient fragiliser les compagnies européennes dans la concurrence mondiale ». Une taxe nommée « Taxe de Solidarité » coûte 54 millions d’euros par an à Air France et « seulement » 5.7 pour le deuxième contributeur. Cette taxe est franco-française et est censé être utilisé pour financer la santé des pays en développement via des kits de test VIH, des traitements contre le paludisme ou la tuberculose… Selon Thierry Vigoureux, journaliste du Point, « Fidèle à sa politique de hausse du moindre impôt qui traîne, François Hollande vient d’annoncer son intention d’augmenter cette taxe, dont la finalité, faute de suivi réel, a souvent été critiquée. »

Entre concurrence féroce et taxes en tous genre pour financer des projets n’ayants aucun retour sur investissement, Air France et ses homologues européens risquent fort de n’être que des souvenirs d’une « autre époque » pour nos petits-enfants…

Partages

4 thoughts on “Plus de compagnie aérienne dans 20 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 803 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages