dim. Juil 21st, 2019

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Air France, négociations avec un grand S

Air France est toujours le cadre de négociations entre direction et salariés de l’entreprise.

Air France Boeing 777-200 F-GSPP © Philippe Noret – AirTeamimages

Air France est toujours le cadre de négociations entre direction et salariés de l’entreprise. La direction négocie avec les pilotes d’un côté et avec les hôtesses de l’air et les stewards de l’autre. Hier, mardi 7 mars 2017, certains salariés d’Air France étaient en grève  contre Boost, les salaires, les conditions de travail, la rémunération des dirigeants… Les raisons semblent ne pas manquer actuellement.

Avec les pilotes la direction souhaitent les convaincre que le projet Boost est une bonne idée pour permettre à l’entreprise de lutter contre les low-cost. La direction veut aussi arriver à faire passer un gain de productivité de 7.5% sur 5 ans. Les SNPL – ALPA est le syndicat majoritaire de pilotes au sein d’Air France est son accord est indispensable pour espérer vois Boost décoller un jour. Que ce soit sur le court et moyen-courrier ou sur le long les avions feront plus de 110 places et donc, conformément aux accords en vigueur, les pilotes ont leur mot à dire.

D’ailleurs la base, les pilotes Air France, a voté pour le projet Boost sans pour autant valider les modalités. Suite à ce referendum organisé par le SNPL ce dernier a rejeté le projet présenté par la direction en indiquant qu’il contenant, entre autre ;

Un risque juridique inhérent au montage proposé et de multiples insuffisances.

Les négociations sont donc rouvertes pour trouver un accord entre direction et pilote. En plus de Boost et du gain de productivité il va falloir négocier sur l’équilibre entre KLM et Air France. Un accord existe déjà mais il va falloir négocier pour trouver un accord afin de respecter l’accord précèdent…

Chez les hôtesses de l’air et stewards l’ambiance n’est guère plus sereine. Si Air France veut lancer Boost pour cet automne les PNC n’ont pas l’intention que cela se réalise. Le SNPNC et l’UNSA, soit 46% de la population PNC Air France, ont appelé à la grève du 18 mars au 20 mars avec un mot d’ordre très simple. Non aux efforts de productivité et non à Boost. Si ils sont prêt à retourner à la table des négociations pour les accords collectifs et les salaires, ils demandent 5% d’augmentation, pour Boost c’est tout simplement l’annulation pure et simple du projet qu’ils demandent.

Concernant les négociations salariales obligatoires débutées en début de semaine ce n’est guère mieux. Le Comex (comité directeur de 14 membres) a augmenté sa rémunération de 17% en 2016 quand le salaire des employés Air France est gelé depuis 5 ans. Ça ne passe pas bien auprès des salariés et un syndicaliste FO a résumé la situation hier lors de la manifestation devant la DO Air France :

Nos 14 dirigeants se goinfrent en ce moment et il y a une forme d’indécence vis-à-vis des autres salariés de l’entreprise.

Les négociations salariales doivent durer jusqu’à vendredi.

Partages

6 thoughts on “Air France, négociations avec un grand S

  1. Les syndicats négocient, les dirigeants négocient, les PNC négocient, les pilotes négocient, bref tout le monde négocie… Mais qui travaille ????

    Car pendant ce temps, EK, SQ, EY, QT et autres Ryanair, Easy-Jet et tous les autres font voyager des passagers et du fret dans leurs avions.

    Alors oui, le monde de l’aérien n’est pas parfait, oui il n’est pas juste, oui il n’est pas équitable mais c’est celui qui existe en ce moment, avec ou sans AF, et ça, ce serait bien que chacun en soit conscient au moment des négociations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 425 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages