ven. Nov 15th, 2019
Air France – KLM a enregistré une baisse de ses résultats

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Air France, le CCE vote contre Boost

Boost est vraiment de plus en plus mal barré n’en déplaise à certains.

Partages
Air France Airbus A380 © Aeroworldpicturesir france

Boost est vraiment de plus en plus mal barré n’en déplaise à certains. Hier, lors du CCE d’Air France l’ensemble des syndicats a voté contre le projet. Si le SNPL et la CGT n’assistait pas au Comité Central d’Entreprise, mais étaient représentés par des collègues, il n’en demeure pas moins que 100% des votant se sont exprimé contre le projet Boost tel qu’envisagé par la direction d’Air France. L’avis donné par les syndicats n’est que consultatif mais il donne, une fois de plus, une idée de la défiance des salariés vis-à-vis d’une direction.

Les syndicats d’hôtesse de l’air et de steward sont contre ce projet depuis le début car, en plus de cannibaliser les lignes Air France, la direction veux créer des « sous PNC » a des conditions bien moins favorables que celle des personnels d’Air France en embauchant sous un nouveau contrat les futurs hôtesses de l’air et stewards. Le SNPNC et l’UNSA sont vent debout alors que, comme à son accoutumé, l’UNAC est plus mitigé.

Du coté des pilotes ont est moins réticent car la direction a énormément lâché de lest. Sans l’accord du SNPL Boost ne pourra jamais démarrer et la direction a donc négocié pour tenter d’obtenir un consensus. Pour les pilotes Boost ne change pas grand-chose en termes de conditions de travail et de salaire, pas d’économie prévu sur le dos des pilotes. Une fois de plus les pilotes semblent être les enfants gâtés de la compagnie Air France et cela, les syndicats du sol en ont assez.

C’est d’ailleurs pour cela que les représentants de ces personnels ont voté contre Boost. La CFTC a clairement indiqué qu’elle avait voté contre car elle ne veut pas de prime pour les pilotes. La direction veut rééquilibrer la croissance entre Air France et sa sœur KLM et a promis de verser des compensations aux pilotes si elle ne pouvait maintenir son objectif. Pour la CFDT ce n’est ni plus ni moins une « augmentation salariale déguisée » car, comme l’estime le délégué de Sud, la compagnie ne sera pas en mesure d’assurer ce rééquilibrage dès 2018.

Il suffit donc que le SNPL signe l’accord pour que Boost démarre mais au vue des réticences de l’ensemble des personnels Air France la direction risque très gros si elle passe en force sur un dossier aussi sensible. Il y a fort à parier que les organisations syndicales vont battre le rappel pour mettre en place des actions durant les mois d’été qui arrivent…

Partages

2 thoughts on “Air France, le CCE vote contre Boost

  1. vous inquiétez pas avec macron ca va vite avancer ces négociations car si hollande a commencé a detruire l’emploi en France macron lui va le terminer !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 887 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages