lun. Août 19th, 2019
galons pilote

Vestes pilotes © DR

Le gouvernement amende son texte

Partages

galons pilote

Bonne nouvelle pour ceux qui devaient prendre l’avion ce week-end. Les pilotes des compagnies aériennes françaises ont décidé de lever leur préavis de grève qui courait du 5 au 8 novembre prochain. Dans un communiqué leur principal syndicat souligne qu' »Après concertation entre le SNPL France ALPA et le Gouvernement, un amendement a été proposé et accepté par la Commission des affaires sociales du Sénat. Cet amendement modifie le champ d’application de l’article 16, et satisfait aux demandes du SNPL France ALPA »

Cet article 16 prévoyait initialement «toute somme ou avantage alloué à un salarié, à raison de son activité professionnelle, par une personne qui n’est pas son employeur, est une rémunération». Pour les équipages français des compagnies, cela se serait traduit par un renchérissement des billets à prix réduits dont ils bénéficient. Ils auraient dû être soumis à cotisations sociales. Le nouveau texte stipule donc que sera prise en compte comme une rémunération «toute somme ou avantage alloué à un salarié par une personne n’ayant pas la qualité d’employeur en contrepartie d’une activité accomplie dans l’intérêt de ladite personne». Pour le SNPL, cela «permet de taxer les rémunérations déguisées, et non les avantages acquis, ce que nous souhaitions».

Le syndicat assure néanmoins qu’il  restera vigilant tout au long du processus parlementaire en cours. Les pilotes redoutent qu’un autre amendement vienne à nouveau remettre en cause, sur le plan fiscal, l’un des principaux avantages dont ils bénéficient. C’est cette même remise en cause qui a poussé le SNPNC, le syndicats des stewards et hôtesses, à appeler, lui aussi, à un arrêt de travail du 5 au 8 novembre. Pour l’heure, il reste d’ailleurs sur ses positions en attendant d’avoir la certitude que le Sénat votera l’amendement proposé par le député Yves Bur pour garantir les droits des personnels navigants commerciaux. L’UNAC qui regroupe les hôtesses et stewards d’Air France, appelle lui aussi à maintenir la vigilance. « Le préavis ne sera définitivement levé que lorsque nous aurons la certitude que la loi est définitivement adoptée » affirme le syndicat dans un communiqué.

En revanche, la situation devrait rester tendue ce jeudi dans les aéroports. Une journée d’action a été lancée par quatre fédérations des transports (CGT, CFDT, FO, CFTC) qui protestent contre la réforme des retraites. Des blocages d’accès sont à prévoir. Air France estime être en mesure « d’assurer l’ensemble de son programme mais quelques retards sont possibles». Mieux vaut prévoir de se rendre plus tôt que d’habitude à l’enregistrement.

Source: latribune.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 731 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages