ven. Nov 15th, 2019
Boeing 787 Air France

Boeing 787-9 Air France © Mathieu Douhaire

Air France, l’État ne lâche pas

Partages
Ben Smith d'Air Canada
Ben Smith © DR

Air France est détenue à hauteur d’environ 14% par l’État. Depuis longtemps beaucoup aimerait une sortie de l’État du capital de la compagnie aérienne. Ben Smith a déclaré qu’Emmanuel Macron était prêt à céder cette participation. Bruno Le Maire lui a répondu sur France Info ce matin.

Lors d’un entretien ce matin il a déclaré :

Il faut redresser Air France. Ça ne fait pas partie de la feuille de route de Ben Smith de liquider la participation de l’Etat dans Air France, ça ne fait pas partie des options qui sont aujourd’hui sur la table. Pour le moment il n’en est pas question.

Pour justifier cette position il a ajouté :

Je pense qu’il est de bonne politique de procéder étape par étape. On doit d’abord redresser Air France (…) L’Etat serait un bien mauvais gestionnaire s’il commençait à vendre sa participation dans une entreprise qui n’est pas au mieux de sa forme.

Ben Smith, nouveau patron d’Air France – KLM, a été cité par le Financial Time. Selon ce dernier il aurait affirmé que l’État français était prêt à « lâcher » ses 14%. Cependant, cela semble ne pas être gagné.,D’autant plus qu’une partie des intervenant voient cette participation comme une garantie, une assurance…

 

Partages

5 thoughts on “Air France, l’État ne lâche pas

  1. Mr Smith va devoir comprendre et intégrer qu’il n’est plus numéro 2 d’une compagnie régionale mais numéro 1.
    Il vaudrait mieux pour lui qu’il calibre mieux sa communication dans la presse financière internationale.
    Un-une nouvel Dir Com serait bienvenue. Mme Wood venant de quitter le groupe en toute discrétion…pour Carrefour.

  2. Dommage que l’état ne laisse pas vivre cette compagnie.
    Il faut dire qu’Air France joue le rôle de vache à lait depuis tant d’années pour des groupes comme ADP… donc l’état est toujours actionnaire a 60 %

  3. Bonjour à tous ;
    Expliquons d’une manière apaisée et purement boursiére, la position de l’état via son ministre
    En Septembre 2018 AF vaut sur le marché financier EN BOURSE
    * disons 1 Milliard d’€ max en actions
    L’état détient presque 15% soit 150 M€ mais 30% au C. ADM
    Le vrai pouvoir ou véto se situe là et c’est le vrai Problème annexe .
    Je suis 100% favorable que AF soit 100% privé et autonome
    * 100% des agents le demandent
    C’est le devoir du ministre d’attendre que l’action AF reprenne de la valeur
    D’où la non séparation de l’état d’ AF c’est normal en termes de finances, il attend la remontée pour vendre et c’est logique ,c’est de la vraie bonne gestion . /
    Mais le max que peut espérer un  » vendeur » c’est entre 15% et 18 %= miracle
    * disons que ces nombres sont du domaine du rêve absolu , le raisonnable c’est autour de 8 à 12% de gain moins impôts till 28 à 30% sur plus value
    l’état est exempté ! donc bon argent !
    L’état c’est vous, c’est nous , en fait c’est notre argent sous diverses formes de taxes et d’impôts
    Quand AF va retrouver dans les mois prochains, son niveau de croisière , bien-sûr ! avec disons une plus value AF de 10%. le ministre vendra les actions que possède l’état
    Sinon tout ce cirque deviendra une mascarade honteuse et AF disparaitra
    Piste possible oui oui
    Avec les énarques tout est possible même l’agrégation de la bétise
    Mon idée c’est wait and see disons attendons Pâques 2019
    Toujours avec la courtoisie du jour
    HONORE

  4. C’est le grand ménage !
    Comme quoi avoir été numéro 2 d’une compagnie et devenir numéro 1 d’Air France permet de faire le grand ménage à la tête de la compagnie nationale pour lui dore un nouveau souffle. N’en déplaise à certains !
    Chapeau !
    Ce Canadien réussi ce que tous les énarques ne souhaitaient pas ou ne pouvaient pas faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 906 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages