ven. Déc 6th, 2019
Boeing 787 Air France

Boeing 787-9 Air France © Mathieu Douhaire

Air France, et maintenant

Partages
Boeing 777 Air France
Boeing 777 Air France © Patrick Cardinal

Indéniablement, le Capitaine d’industrie dont la compagnie avait besoin avait pour nom Thierry Antinori. Il fut dirigeant AF, puis au comité directeur de Lufthansa et actuel N°2 d’Emirates. Au lieu de ce premier choix, le Pdt Macron a ordonné à un conseil d’administration à la botte «réuni » par téléphone, à la sauvette, un 15 août, pour nommer un Canadien comme Directeur Général. Ainsi, nous nous plions docilement aux désirs de notre « partenaire » Delta de l’alliance Skyteam, qui envisage d’un bon œil une prise de contrôle d’Air France. Après sa fusion avec Northwest Airlines en 2008, Delta est à la 1re place mondiale du transport aérien pour le trafic et contrôle 25 % du marché américain. Son chiffre d’affaires annuel dépasse 40 milliards de dollars, pour 800 avions et 75 000 salariés

Cerise sur la gâteau, il est fort question que le Pdt d’AF-KLM soit de KLM !

Quid des intérêts de la France ? Mais que pouvait-on attendre d’un ex ministre de Hollande qui organisa le scandale du cadeau calamiteux d’Alsthom à Général Electric. Il a retiré à notre pays sa souveraineté sur l’Energie ? Et cela au moment où les USA ne font pas mystère de nous avoir déclaré une guerre économique ? Un Président « Pro  Business » ? C’est possible, mais au service de qui ?

Le cynisme accompagne souvent la politique. Il est clair que le Pdt Macron a choisi en toute connaissance de cause d’abandonner Air France. Il a préféré vendre des Airbus et des Rafales, en n’hésitant pas à donner en compensation des avantages commerciaux à nos concurrents du Golfe sur des précieux créneaux de vol vers la France. Cette concurrence déloyale est faite par des compagnies, qui ne paient aucun impôt, ni le pétrole, ni des taxes sur leurs terrains et des charges sociales légères.

Nous connaitrons dans un très proche avenir la capacité de Benjamin Smith à diriger Air France. Air Canada a transporté en 2016 28 milliards de passagers-km, tandis que AF KLM en totalisait 236 milliards. La réussite de cette transition est donc plus qu’incertaine !

Et il sera question de « benchmark » (étude de la concurrence) qui montrera que le pilote d’Air France gagne la même chose que son collègue anglais ou allemand avec un pouvoir d’achat inférieur après le passage d’un fisc vorace ! Mais ces études ne sont pas publiées par la Direction d’Air France.

Pour réussir, il devra convaincre les pilotes, mais le vrai benchmark sera de faire « le siège de Bercy ». Le vrai benchmark, c’est ça : quand AF donne 100€ à un pilote, il sort en 190, alors que le patron de British sort 125 et celui de Ryanair 105.

Et ADP ! Quand un B777 d’AF se pose à Roissy c’est 15000€, à Heathrow c’est 7000 et 0 à Dubaï. Tous les sous-traitants d’AF sont plus chers que la concurrence. La France est le seul pays où la Sureté et son coût exorbitant est pris à 100% par les Compagnies (donc à 90 % par AF). Et ajoutons la fameuse « taxe Chirac ». Pour le cout salarial total, les pilotes d’Air France  courent le 100m avec des semelles de plomb !

Air France paie lourdement l’indigence de son récent Pdt de Juniac. Un de ces fleurons fut de lancer un plan de diminution du nombre de pilotes. Il fit passer l’effectif des pilotes de 4.400 à 3.600, avec un plan de départ couteux. Il fit disparaitre à la retraite des Commandants chevronnés. Dans le même temps, le transport aérien a continué une croissance de 5% annuelle. Elle dure depuis 1945 et toutes les compagnies mondiales sont à la recherche de pilotes, dont le nombre doit doubler d’ici 2030.

Le résultat de cette ineptie managériale, c’est qu’Air France laisse aujourd’hui des avions au sol. Elle annule des centaines de vols pour lesquels nous avons des passagers, parce qu’on manque cruellement de pilotes.

Durant les années 70 à 90, j’ai été à l’avant-scène au SNPL. J’ai montré dans cette période sans conflit que les pilotes accompagnaient le développement de l’entreprise, par une concertation permanente avec des Présidents successifs, que je voyais fréquemment. Je souhaite donc à Benjamin Smith de réussir ce parcours.

Avec l’aimable autorisation de Christian Roger
Partages

8 thoughts on “Air France, et maintenant

  1. Merci pour cet article dont l’analyse est plus que discutable mais cohérente pour un CDB du Snpl Alpa…des années 70-90…
    Puisque nous sommes sur un site PNC, Il serait intéressant de demander à quelqu’un comme François Robardet qui est Administrateurs salarié (pas dans les années 70-90) et dont les analyses sont moins partisanes d’apporter des élements de réponse :
    – Pourquoi une absence de plan de succession qui est le job n°1 du Comité de nomination ?
    – Quel est le perimetre exact des responsabilités de ce Ben Smith ?
    – Quid de la composition actuelle de ce Conseil qui a faillit, Renouvellement des membres et de sa Présidente ?
    – Ben Smith a t il un parachute ? Si oui quelles sont les clauses ?
    – Qu’ a fait l’Etat de positif pour AF ces dernières années ? L’Etat etant le bouc emissaire à la mode (un de plus).

  2. @icare :
    Toute personne non salariée (la preuve ! ) peut demander à être abonnée à la Newsletter de l’administrateur dont vous parlez : navigaction.com
    L’ancien et l’administrateur actuel répondent à toutes vos questions.
    Contactez les !

  3. Je voudrais que ce microcosme Franco français aérien il continue d’avancer vers le mur
    Dans un peu d’autres domaines que l’aérien je suis dans l’industrie quand un concurrent nous menace nous développons des contre attack
    Et dans ce marché International nous avons des Chinois des Allemands des Américains exetera
    En tant que exporte manager j’ai pris de nombreuses compagnies toujours en privilégiant Air France j’ai vu que le service se dégrader d’année en année
    Il ne faut pas se voiler la face dans cette boîte vous allez tous droit dans le mur
    Pour les pilotes ils pourront toujours retrouver du boulot moins bien payé ailleurs la demande est forte mais pour le reste du personnel je vous souhaite bon courage
    Quelle tristesse de voir l’ensemble du personnel ou en tout cas 50 % ne pas faire corps avec la direction pour construire l’avenir

  4. @PNC contact : le plus simple est de le contacter via son mail corporate. Si il est intéressé, il vous répondra…
    Au fait, Christophe n’intervient plus, c’est bien dommage…cela dit je peux comprendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 465 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages