lun. Déc 9th, 2019

easyJet Airbus A319 © easyJet

Les low-cost sont dangereuses !

« Les low-cost sont dangereuses, on ne peut pas proposer de tel prix et assurer la sécurité ». Combien de fois avons-nous eu droit à ce genre de commentaire ou à une version moins bien rédigée et bien plus vulgaire ? Aujourd’hui un Airbus A320 d’une low-cost s’est écrasé dans les Alpes françaises et il va sans doute y avoir ce type de commentaire ci et là sur la toile, faisons donc le point pour y voir plus clair.

Partages
Airbus easyJet © easyJet
Airbus easyJet © easyJet

« Les low-cost sont dangereuses, on ne peut pas proposer de tel prix et assurer la sécurité ». Combien de fois avons-nous eu droit à ce genre de commentaire ou à une version moins bien rédigée et bien plus vulgaire ? Aujourd’hui un Airbus A320 d’une low-cost s’est écrasé dans les Alpes françaises et il va sans doute y avoir ce type de commentaire ci et là sur la toile, faisons donc le point pour y voir plus clair.

« Les compagnies aériennes low-cost sont peu sécurisées ! ». Et bien non, c’est faux ! On entend souvent que les low-cost économisent sur la sécurité pour avoir des prix attractifs. Et bien ce n’est pas le point de vue d’un expert en la matière. Stéphane Albernhe, président du cabinet de conseil dans l’aérospatial Archery Consulting. «Ces compagnies parviennent à réduire leurs coûts en dématérialisant la commercialisation de leurs billets, en procédant à des rotations plus intenses de leurs vols et en en allongeant le temps de vol de leurs personnels, dont la paie n’est pas contrainte par les nombreuses conventions collectives. Mais elles n’économisent en aucun cas sur la maintenance et les règles de sécurité.»

« Les pilotes et les hôtesses de l’air sont peu ou mal formés ! ». Eh bien, encore une fois, c’est perdu. Les personnels ont les mêmes obligations de formation que ce soit pour voler chez easyJet ou Ryanair ou encore chez Air France ou Lufthansa. La formation des personnels est dictée par les textes européens et personne ne peut y échapper.

« C’est des compagnies qui ne sont pas contrôlées par les autorités ! ». C’est de nouveau complètement faux. «Les règlementations sur la maintenance des appareils et les procédures de vol sont très normées et régulièrement auditées», cela est valable pour toutes les compagnies aériennes.

« C’est des vieux avions pas surs ! ». C’est toujours faux et, pour être tout à fait objectif, c’est souvent même le contraire. Les low-cost disposent de flotte souvent jeune car elles sont elle-même souvent relativement peu anciennes. easyJet et Ryanair ont des flottes d’appareils très récents.

« Quoi qu’il en soit elles sont dangereuse et ont plus d’accidents ! ». Encore perdu, regardez les accidents des derniers mois et vous verrez que ce n’est pas les low-cost qui monopolisent la première marche de ce triste podium. Quoi qu’il en soit le nombre d’accidents rapporté au nombre de vols tend au contraire à diminuer alors, voyageons !

Partages

3 thoughts on “Les low-cost sont dangereuses !

  1. Dans le cas tragique évoqué, l’avion est un A320 acheté par Lufthansa, sans doute longtemps (toujours ?) entretenu par Lufthansa, et peut-être même piloté par des pilotes de Lufthansa…

    Il y aura toujours des idiots pour expliquer que le ciel est vert !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 475 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages