27 juin 2020

Germanwings

Le point sur le crash de la Germanwings

A l’évidence c’est celle qui est maintenant soutenue par un bon nombre de choses concrètes : l’avion a été jeté sur la montagne par un déséquilibré qui n’avait pas sa place dans le cockpit d’une compagnie qui se dit sérieuse. Sur le plan médical, ce criminel est probablement de la même espèce que les fêlés qui se sont livrés à des massacres dans des campus américains.

Germanwings, le CVR retrouvé !

Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) « a reçu cette boîte, endommagée, mais on pense qu’elle sera exploitable. En deux temps probablement. S’il y a des voix, [ce sera] assez rapidement. Ensuite, s’il s’agit d’analyser les sons, ça peut demander plusieurs semaines, mais c’est un travail qui va peut-être nous donner l’explication», a indiqué le secrétaire d’Etat aux transports Alain Vidalies

Les low-cost sont dangereuses !

« Les low-cost sont dangereuses, on ne peut pas proposer de tel prix et assurer la sécurité ». Combien de fois avons-nous eu droit à ce genre de commentaire ou à une version moins bien rédigée et bien plus vulgaire ? Aujourd’hui un Airbus A320 d’une low-cost s’est écrasé dans les Alpes françaises et il va sans doute y avoir ce type de commentaire ci et là sur la toile, faisons donc le point pour y voir plus clair.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 314 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.