2 août 2021

Mois : octobre 2014

Air France 447, la charge anglo-saxonne

Selon les medias britanniques, les pilotes du vol Air France AF447 dormaient, ou pour le moins somnolaient, au moment de l’accident. Selon les conversations enregistrées par le CVR (Cockpit Voice Recorder), il semblerait que deux des 3 pilotes dormaient. Le commandant de bord, Marc Dubois, a quitté son poste pour aller se reposer peu avant d’entrer dans la zone des orages. Alain Bouillard, directeur de l’enquête au sein du BEA, a indiqué que si le commandant de bord avait décalé son tour de repos de 15 minutes, alors que la zone d’orages était connue, il aurait été aux commandes et, avec son expérience, aurait peut être sauvé l’appareil et les passagers. Il précise que le fait de dormir sur ce type de vol est normal et que cela ne constitue en rien une infraction.
Il faut dire que le commandant de bord n’avait dormi qu’une heure la nuit précédente. Il était en rotation avec son amie et a indiqué à ses collègues « je n’ai dormi qu’une heure la nuit dernière, une heure ce n’est pas assez ».
Air France a toujours indiqué que ses pilotes n’étaient pour rien dans ce tragique accident. La presse anglo-saxonne est loin de partager ce point de vue si l’on en croit les derniers articles de l’Express, du Daily Mail ou même du New York Post outre atlantique…

XL Airways réagit

Les accords collectifs des personnels navigants et au sol de la compagnie aérienne XL Airways ont été dénoncé dans le but d’accroitre la productivité. La compagnie aérienne a clôturé l’année 2013 avec un déficit après de nombreuses années bénéficiaire.

14 jours de grève: pourquoi et pour quoi ?

La grève de quatorze jours chez Air France initiée par le SNPL aura fait couler beaucoup d’encre, et c’est normal. Des chiffres record, des postures non négociables, des négociations d’apparence, de la galère des clients… tout a été dit. Mais si on cherche à analyser ce magistral échec du dialogue social avec l’œil d’un enquêteur sur un crash aérien, il faut « oublier » ces quatorze jours et s’intéresser à l’avant grève et à l’après grève.

Air France, les pilotes veulent des sous !

Les pilotes d’Air France qui étaient en grève tentent de se faire payer les jours de grèves. Les pilotes utilisent un stratagème dont nous vous laissons seul juge. Un pilote qui avait une rotation de 5 jours se déclare gréviste le premier jour et ne part pas en vol. Les 4 jours qui suivent il les passe chez lui ou ailleurs à vaquer à des occupations non professionnelles.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 29 284 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives