mer. Nov 20th, 2019

Dérive Airbus A330 AF447 @ Agência Brasil ABr

Air France 447, la charge anglo-saxonne

Selon les medias britanniques, les pilotes du vol Air France AF447 dormaient, ou pour le moins somnolaient, au moment de l’accident. Selon les conversations enregistrées par le CVR (Cockpit Voice Recorder), il semblerait que deux des 3 pilotes dormaient. Le commandant de bord, Marc Dubois, a quitté son poste pour aller se reposer peu avant d’entrer dans la zone des orages. Alain Bouillard, directeur de l’enquête au sein du BEA, a indiqué que si le commandant de bord avait décalé son tour de repos de 15 minutes, alors que la zone d’orages était connue, il aurait été aux commandes et, avec son expérience, aurait peut être sauvé l’appareil et les passagers. Il précise que le fait de dormir sur ce type de vol est normal et que cela ne constitue en rien une infraction.
Il faut dire que le commandant de bord n’avait dormi qu’une heure la nuit précédente. Il était en rotation avec son amie et a indiqué à ses collègues « je n’ai dormi qu’une heure la nuit dernière, une heure ce n’est pas assez ».
Air France a toujours indiqué que ses pilotes n’étaient pour rien dans ce tragique accident. La presse anglo-saxonne est loin de partager ce point de vue si l’on en croit les derniers articles de l’Express, du Daily Mail ou même du New York Post outre atlantique…

Partages
Dérive Airbus A330 AF447 @ Agência Brasil ABr
Dérive Airbus A330 AF447 @ Agência Brasil ABr

Selon les medias britanniques, les pilotes du vol Air France AF447 dormaient, ou pour le moins somnolaient, au moment de l’accident. Selon les conversations enregistrées par le CVR (Cockpit Voice Recorder), il semblerait que deux des 3 pilotes dormaient. Le commandant de bord, Marc Dubois, a quitté son poste pour aller se reposer peu avant d’entrer dans la zone des orages. Alain Bouillard, directeur de l’enquête au sein du BEA, a indiqué que si le commandant de bord avait décalé son tour de repos de 15 minutes, alors que la zone d’orages était connue, il aurait été aux commandes et, avec son expérience, aurait peut être sauvé l’appareil et les passagers. Il précise que le fait de dormir sur ce type de vol est normal et que cela ne constitue en rien une infraction.

Il faut dire que le commandant de bord n’avait dormi qu’une heure la nuit précédente. Il était en rotation avec son amie et a indiqué à ses collègues «  je n’ai dormi qu’une heure la nuit dernière, une heure ce n’est pas assez ».

Air France a toujours indiqué que ses pilotes n’étaient pour rien dans ce tragique accident. La presse anglo-saxonne est loin de partager ce point de vue si l’on en croit les derniers articles de l’Express, du Daily Mail ou même du New York Post outre atlantique…

Partages

10 thoughts on “Air France 447, la charge anglo-saxonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 090 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages