mar. Nov 19th, 2019

Queu A320 Air Asia © DR

Air Asia : Vers un Rio bis ?

Les premières informations issues du dépouillement des boites noires de l’Air Asia viennent d’être rendues publiques. Les autorités Indonésiennes ont révélé que « Dans les dernières minutes, l’avion est monté à une vitesse supérieure à la normale. (…) Il a soudain franchi la vitesse limite à laquelle il pouvait monter. Il a ensuite décroché. »

Partages

 

Queu A320 Air Asia © DR
Queu A320 Air Asia © DR

Les premières informations issues du dépouillement des boites noires de l’Air Asia viennent d’être rendues publiques. Les autorités Indonésiennes ont révélé que « Dans les dernières minutes, l’avion est monté à une vitesse supérieure à la normale. (…) Il a soudain franchi la vitesse limite à laquelle il pouvait monter. Il a ensuite décroché. » L’appareil serait monté à « 6000 Ft par minute ». On a appris également que « Les ultimes minutes de l’enregistrement audio sont saturées de sons de machines et d’alarmes. »

Tout d’abord, il me semble prématuré d’espérer comprendre ce qui s’est passé ou de tirer des conclusions hâtives. Le dépouillement des boites noires prendra encore plusieurs semaines, car l’interprétation des paramètres est très complexe et doit absolument être corrélée à une analyse du fonctionnement de l’équipage pour aboutir à une interprétation réaliste.

Néanmoins, il semble confirmé que l’avion est monté très rapidement même s’il est très étrange d’entendre parler de « vitesse limite à laquelle il pouvait monter ». Il n’existe pas de limite au taux de montée. Cependant, plus un avion monte vite, plus sa vitesse diminue rapidement… L’avion a donc fini par décrocher. Il s’agirait donc d’un nouveau cas de décrochage d’un Airbus, qui ne peut théoriquement pas décrocher… Pour finir, il est établi qu’il y a eu de nombreuses alarmes mais il reste à savoir lesquelles pour comprendre le déroulement de l’accident.

Cet enchainement des premiers faits rappelle étrangement l’accident de l’AF447 Rio-Paris. Sans préjuger des raisons (qui peuvent être différentes de celles du Rio), les choses prennent un tournant qui ne doit pas plaire à Airbus.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 038 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages