mar. Nov 12th, 2019

Boeing 747 Air France © G. Carcassonne

Ça chauffe à Tahiti

L’UNSA PNC sur le dossier Tahiti…

Partages
Boeing 747 Air France © G. Carcassonne

L’UNSA PNC, syndicat d’hôtesses de l’air et steward, de la base Air France de Tahiti dénonce un chantage à l’emploi dans un communiqué. Le syndicat qui représente les hôtesses de l’air basées sur l’île polynésienne souhaite entamer des négociations pour sauver un maximum d’emploi. Il semblerait que la direction ne soit pas sur la même ligne. « L’ensemble des propositions faites par les syndicats à la direction dans ce but a été rejeté et seules les hypothèses de travail imposées par la direction restent proposées à une éventuelle signature. Les PNC Air France s’insurgent contre ce chantage à l’emploi sous forme d’ultimatum. ». Les hôtesses de l’air et steward doivent gagner 35% de productivité pour que la ligne Papeete-Los Angeles soit rentable et non fermée. Rappelons que dans le cadre de Transform 2015 c’est 20% qui sont demandés aux PNC métropolitain. Le syndicat voit dans cet écart d’augmentation de la discrimination. Toujours selon l’UNSA, “Le cynisme de la compagnie atteint des sommets : elle voudrait verser des indemnités de licenciement 10 fois inférieures à celles prévues par notre accord collectif.” Il faudrait qu’Air France “cesse les propositions indécentes et se décide enfin à ouvrir de vraies négociations”.

Partages

1 thought on “Ça chauffe à Tahiti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 771 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages