4 août 2020
Norwegian, en difficulté financière

Boeing 787 Norwegian © DR

La Chine au capital de Norwegian

L’Etat chinois est devenu un actionnaire de poids via une multitude de filiales.

Partages

Suite à la crise du coronavirus et au plan de sauvetage de la compagnie Norwegian, la Chine est au capital de Norwegian via une multitude de filiales.

C’est en échangeant de la dette contre de la capitalisation que BOC Aviation, compagnie basée à Singapour, est arrivé à prendre plus de 12.5% des parts de Norwegian. BOC Aviation est dirigée par Sky Splendor Limited qui est une division de la Banque de Chine et, en continuant de remonter la chaine, c’est l’État chinois qui est en haut de la pyramide.

La Chine est au capital de Norwegian mais elle n’est pas la seule a avoir pris du poids dans la lowcost. Une autre société de leasing est maintenant un actionnaire de poids. AerCap détient 15.9% du capital de Norwegian. AerCap est propriétaire d’une grande partie des Boeing 787 utilisés par Norwegian.

La Bourse d’Oslo, malgré l’obtention par Norwegian des prêts lui permettant sa restructuration, a vu l’action de la compagnie aérienne chuter de 50% en 10 minutes avant de se stabiliser à moins 30% vers 10.30 ce matin.

Jacob Schram a indiqué :

Les mois à venir resteront difficiles et marqués par un degré élevé d’incertitude pour le secteur. Norwegian devra encore collaborer étroitement avec un certain nombre de créanciers en vue des revenus limités de la compagnie.

Jacob Schram

La compagnie ne devrait pas sortir de « l’hibernation » avant 2021 et la reprise complète n’est pas attendue avant 2022.

Partages

1 thought on “La Chine au capital de Norwegian

  1. Quand on voit les prises de participation chinoises dans Aigle Azur et l’aéroport de TLS, tous deux des fiascos retentissants, il y a de grandes chances pour voir cette low cost décliner et finir en faillite également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 243 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages