mar. Nov 12th, 2019
Air France – KLM a enregistré une baisse de ses résultats

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Air France, l’intersyndicale dit NON

Air France va devoir envisager de gérer la grogne des hôtesses de l’air et stewards qui ne veulent pas entendre parler du projet Boost.

Partages
Air France Airbus A320 © Aeroworldpictures

Air France va devoir envisager de gérer la grogne des hôtesses de l’air et stewards qui ne veulent pas entendre parler du projet Boost. L’intersyndicale PNC a été des plus clairs :

Il est urgent que l’entreprise change radicalement sa stratégie si elle veut épargner à ses clients un nouveau conflit.

Alors que les pilotes sont actuellement appelés à se prononcer sur la création de cette entité via un referendum organisé par la SNPL, le SNPNC et l’UNSA ont indiqué :

Les pilotes sont appelés à une consultation, les PNC n’ont pas besoin d’en attendre le résultat pour s’opposer au projet qui menace l’avenir de leurs emplois.

Si les pilotes ont obtenus de nombreuses concessions de la part de la direction ce n’est pas le cas des PNC qui n’ont pas leur mot à dire. L’intersyndicale souhaite que la direction vienne à la table des négociations afin que le projet soit fait avec les syndicats PNC Air France et non pas sans eux.

L’UNSA et le SNPNC sont très clair quant à la suite :

C’est maintenant à la direction de choisir entre un véritable projet qui s’inscrit dans un dialogue social ou l’enchainement inévitable de conflits majeurs dans les jours à venir.

De son côté le SNGAF est sur la même ligne et a prolongé son préavis de grève jusqu’au 28 février. Il a pour but de s’opposer au projet de Boost mais également de peser sur les négociations des accords collectifs qui ont été prolongés de 4 mois.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 761 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages