ven. Déc 6th, 2019
Nouvelles destinations pour easyJet

Airbus A320 easyJet © easyJet

easyJet a failli tuer ses passagers !

Les passagers easyJet à deux sont passés à deux doigts de la mort, le crash a été évité de justesse, les compagnies aériennes low-cost ont des pilotes que les majors ne veulent pas car ils ne sont pas compétents.

Partages
Airbus easyJet © easyJet

Les passagers easyJet sont passés à deux doigts de la mort, le crash a été évité de justesse, les compagnies aériennes low-cost ont des pilotes que les majors ne veulent pas car ils ne sont pas compétents. C’est le résumé des commentaires et autres débilités que l’on peut lire suite aux remises de gaz effectuées par le pilote du vol easyJet 4027 qui effectuait le vol Paris – Toulouse dimanche 5 février.

Il faudrait quand même que la presse grand public fasse un effort car là on est dans le délire le plus total. Non, il n’y a rien eu d’anormal dans les procédures effectuées par le pilote, il n’y a pas eu la moindre mise en danger de l’appareil et des passagers et tout cela est parfaitement normal.

Un atterrissage c’est avant tout une remise des gaz non faite. Tous les pilotes ont en tête la remise de gaz lors de la procédure d’atterrissage car c’est justement cette action qui peut permettre de sauver l’avion en cas de problème. Dans le cas présent il y a un fort vent de travers et le pilote estime que le contrôle de l’arrondi et de la trajectoire n’est pas possible, il remet les gaz, normal. Il retente l’approche, même verdict, même réaction, normal. Il se déroute vers un aéroport avec des conditions plus favorables, normal…

Vous trouverez ci-dessous la vidéo de la deuxième tentative publiée par LaDepeche. Il n’a à rien à voir, rien de sensationnel, à la limite on croirait un vol de qualif avec des touch and go classiques !

Pour rappel, un pilote qui ne fait pas de remise de gaz et tente de se poser à tout prix ça peut donner ce qui ai arrivé à un avion Air France a Toronto, une sortie de piste et un appareil totalement détruit ! Donc, messieurs les journalistes de la presse traditionnelle, avant d’écrire n’importe quoi, renseignez-vous auprès de ceux qui savent !

Partages

44 thoughts on “easyJet a failli tuer ses passagers !

    1. J’ai cru tombé sur l’article que je venais de voir au part avant qui disait tous le contraire. Tromper d’article niveau du commentaire. Mais oui en effet les journaleux veulent encore et toujours faire croire que alors qu’il n’y a absolument rien de grave bien au contraire. A lire l’article que j’ai lu précédemment c’est juste une aberration de raconter autant de connerie.

    2. Ce commentaire la été destiné à un autre article que j’ai vu sur une autre page qui disait tout le contraire de celui ci. D’une remise des gaz ils en ont fait une catastrophe. Comme quoi les journaux standard n’y connaisse strictement rien et ce permettent de pendre des articles ridicule qui veulent encore une fois salir le domaine de l’aviation.

    1. L’aéroport de MPL a refusé le débarquement des passagers pendant une heure. L’équipage a aussi attendu une accalmie à Toulouse mais elle n’est pas intervenue. Les passagers ont bien eu de l’eau à bord.
      La compagnie a essayé de trouver des cars sans succès. Il n’y avait pas de représentation de la compagnie a cette heure là, donc cas beaucoup plus difficile à gérer. (Quelle compagnie aurait un représentant dans chaque aéroport du monde h24). Voila ça arrive malheureusement.

  1. Vous n’étiez pas à bord ni dans le cockpit pour savoir la gravité et l’intensité de l’événement.
    Une remise de gaz, cela arrive effectivement,
    Mais ce n’est pas non plus anodin.
    Surtout 2 d’affilée dans des conditions météo dégradées.
    Alors oui l’événement est un peu exagéré par les médias.
    Mais oui cela aurait pu être tres grave et amener à l’accident.

    1. C’est surtout l’analyse minable de ce journal et le rapprochement stupide du « low cost low sécurité » vu que c’était un avion easyjet qui remettait les gazs …si cela avait été une autre compagnie on en aurait pas fait tout un foin .

  2. Il faudrait que les journalistes ignares, chasseurs de buzz et de clics, ainsi que de la population craintive et facile de critique puissent lire votre article. Marre de discréditer un secteur composé pour la plupart de professionnels dévoués et experts!

  3. Finalement, j’ai eu du bol de ne pas avoir d’article quand on a remis les gaz 3 fois de suite puis dégagé….
    Ah ben oui, j’avais oublié un détail : c’était en Angleterre…

  4. C’est quand même fou, cette façon de PNC CONTACT de toujours défendre les low costs et compagnies qui exploitent ses salariés. Il aurait s’agit de Air France, l’article aurait pris un autre ton.

  5. Je suis tout à fait d’accord un atterrissage est une remise de gaz avorté, mais que voulez vous il y a tjrs des C… qui ne savent pas de quoi ils parlent ,
    Bravo au CBD d’Easy Jet.

  6. Bien d’accord avec vous ces putain de journalistes n’ont rien à se mettre sous la dent, et ils balancent des conneries sur la compétences des pilotes qui ont très bien réagi.

    C’est plutôt les journalistes qui ferait mieux d’apprendre leur métier plutôt que d’essayer de critiquer les compétences des pilotes

    1. Super article qui reflète ma façon de penser, si on devait virer tous les pilotes ayant effectué des remises de gaz à cause du mauvais temps alors tous les avions seras cloués au sol !!

      Messieurs les pilotes faites plaisir à nos amis les journalistes, et posez-vous sans aucune secousse en touchant très doucement lorsqu’il y a 130 km h de vent !!! XD

  7. bravo au pilote qui a estimé que son atterrissage etait trop long et a remis les gaz et merci a la redaction de pnc contact de fermer le clapet aux ploucs qui n’y connaissent rien en aviation !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 465 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages