26 septembre 2020
Air France bilan 2019

Airbus A319 Air France © Kuba Bożanowski

Air France, dernière ligne droite !

Maintenant ça passe ou ça casse, c’est la dernière ligne droite et va falloir y aller. Les négociations pour Perform 2020 sont sur le point d’être achevées et il n’y a pas le choix…

Partages
Boeing 777 d'Air France
Boeing 777 Air France © AeroWorldPictures

Maintenant ça passe ou ça casse, c’est la dernière ligne droite et va falloir y aller. Les négociations pour Perform 2020 sont sur le point d’être achevées et il n’y a pas le choix, il faut un accord vite, très vite. Comme le souligne l’ancien secrétaire d’État aux Transports Dominique Bussereau ; «Aucune compagnie au monde n’est immortelle». Frédéric Gagey préfère dire qu’il y a un fort risque de « déclassement ».

Pour faire passer la pilule du « travailler plus pour gagner autant », le patron d’Air France a promis d’embaucher des pilotes vers 2017 – 2018 et de reverser 100 millions d’euros aux salariés de l’entreprise fin 2017. Il a tout de même précisé que cela se ferait si les résultats économiques sont au rendez-vous !

Va falloir signer avant vendredi les nouveaux accords. Le SNPL et la direction n’en sont pas vraiment à se faire des câlins (procès en cours, verdict le 16 octobre), les hôtesses de l’air sont remontées a bloc et le sol met en place une grève début octobre à l’appel de la CGT, ambiance on vous dit !

 

Partages

18 thoughts on “Air France, dernière ligne droite !

  1. il ne faut pas que ça passe, mais que ça casse……
    si ça passe, cela voudra dire que la direction aura encore une fois de plus, fait des concessions alors que la Sté fait des pertes depuis plusieurs années, avec des dettes qui augmentent, et dans l’impossibilité de faire des investissements et aussi d’embaucher.
    si ça casse, pour AF la chute sera plus rapide AF devra supprimer des lignes et licencier….deviendra plus petite avant de disparaître tout doucement…..
    il est évident qu’il faut que ça casse une fois pour toute……les repreneurs pourront imposer leur
    système, et ils pourront développer et embaucher…….

  2. Eh zato, vous avez vraiment rien d’autre à foutre que de faire un copier-coller de vos commentaires sans intérêt ???
    Allez, tous à PoleEmploi avec zato !!!

  3. Lieber Christophe…..non il ne s’agit pas d’un copié collé……j’ai bien compris ce que vous souhaitez (dire du bien du SNPL et cracher sur la direction). Vous allez attendre longtemps.
    Pour vous, il faut tout donner aux « pauvres » pilotes (ils travaillent trop les pépères, et si peui d’avantages…), le reste ça passe après. Vous voyez le résultat après tant d’années, et en plus vous persistez. Cela n’est certainement pas de votre faute, vous êtes tellement habitué à ça, que vous ne vous en rendez même pas compte.
    Alors continuer, faites grève (pas avec le sol, ils sont trop en dessous de vous).
    Et au fait, merci de dire au SNPL que leur dernière blague (200/300 pilotes qui veulent partir), a bien fait rigoler tout le monde sur internet..
    C’est la première fois que le SNPL fait sourire.

  4. Zato n’a rien compris. Son raisonnement ne tient pas 2 secondes. Ceci dit la « casse » comme il dit est peut être meilleure pour AF qu’un mauvais compromis. Elle permettrait un scénario à la British avec attrition et réduction d’effectifs, il est encore temps de faire comme si cette entreprise était privée !
    Enfin si l’état veut bien…(cf nomination de Gâteau en janvier 2016…)

  5. il est drôle Lafayotte…vous dites que je n’ai rien compris, mais en même temps vous dites que la casse c’est mieux qu’un mauvais compromis. Ben voilà!!! donc au final nous sommes d’accord….
    Comment faire un bon compromis avec les pilotes?? Accepter tout ce qu’ils demandent. ça a toujours été comme ça……
    Aujourd’hui à la bourse AF ne vaut plus que 1,8 milliard d’euros…..il y a 10ans elle valait 6 milliards.
    La faute à qui?

  6. Je ne lis plus les commentaires de zato : ce sont toujours les mêmes idioties qui ne résistent effectivement pas 2 secondes à une étude un minimum sérieuse.

    L’avenir dira quelle solution il fallait mais il est intéressant de voir qu’en pleine négociation, les chiffres qui tombent indiquent que les 10 plus hauts salaires sol ont augmenté de 12% alors qu’ils ont baissé chez les navigants; que AF reprend le dessus par rapport à KLM en termes de EBE/CA mais que les efforts de KLM sont inférieurs à 4% (alors que AF demande 17%)…
    Quand au scénario « critique », je répète que ceux qui y perdront le plus seront :
    1) le personnel du siège qui verra son poste supprimé ou transféré à Amsterdam (moins de charges sociales)
    2) le personnel sol exploitation qui verra une grosse partie des contrats passer à de la sous-traitance
    3) les hôtesses et stewards qui verront leur rythme de travail s’intensifier (au détriment du service sans doute) et la durée de leur carrière diminuer (charge à eux de préparer une reconversion)
    4) les pilotes qui perdront sur certains aspects mais gagneront sur d’autres.

    Ce qui explique pourquoi les pilotes n’ont pas forcément si peur du plan B…

  7. Non mais un peu de serieux c est des vies de familles qui sont en jeu la !!! Franchement si mon employeur nous demander 100 heures de plus de boulot sans remuneration je pense bien que mes collegues et moi de meme ne nous laisserions pas faire et je pense que tout le monde aurais la mmeme reaction enfin bref je souhaite bon courage o hotesses car c pas un boulot facile car moi apres un voyage je ss morte mais eux apres 2 ou 3 jours ils repartent bravo et surtout avec une vie de famille , vous etes toujours en decalage …

  8. Maître Christophe…
    Tout le monde sait que si on est pas d’accord avec les pilotes, on est nul.
    Je vous lis et je vois que les pilotes perdront pour récupérer aussitôt soit autant, soit plus.
    Les autres perdront car ils ne sont pas pilotes…..
    Les pilotes sont trop bien payes, ils ont trop d’avantages, ils considèrent que les patrons c’est eux. On voit le résultat aujourd’hui.Et maintenant vous dites que tout est de la faute de la direction. ….
    Il faut espérer que la direction ne lâchera rien et que les pilotes n’auront plus le droit de diriger quoi que ce soit. Ce sont des salariés et rien d’autre. Qu’ils apprennent à respecter les autres catégories qu’ils considèrent comme des sans dents par rapport à eux…..
    on devrait embaucher à prix d’or un gars comme Michael O’Leary. Là en 3ans, après un gros ménage AF repartira sur une bonne base.

    Pour finir à la bourse Lufthansa vaut 5,4 milliards d’euros / AF-KLM 1,80. La prochaine je vous indiquerai aussi les valorisation des autres (BA, Ryanair, etc…)……vous verrez chez AF ya du boulot……

  9. Swann à raison..c’est un scandale de faire travailler les pilotes 100heures de plus.
    Lorsque qu’en Frnce on est passé de 39 à 35h, que disait Swann?? là comme c’était les patrons qui payent, ben on a rien dit…..mais là, oulala quelle honte de demander aux pilotes de travailler plus….
    Je n’espère qu’une seule chose, c’est qu’il n’y est pas d’accord entre la direction et les pilotes et tous les autres catégories. Af sera obligée de fermé des lignes et de licencier, donc grèves à répétition, pertes qui augmenteront et dettes avec…..comme à la SNCM.
    Les concurrents attendent avec impatience pour prendre la place d’AF.
    Après vous verrez que les concurrents trouveront des pilotes qui accepteront sansaucun problème le job et les nouvelles conditions….

  10. @ Christophe
    Suis assez d’accord avec vous sur Zato, et comme « tout conteur vit au dépens de celui qui l’écoute… », il ne mérite pas de réponse.
    L’exemple de Lufthansa est assez édifiant sur votre 1er point, puisqu’ils ont choisi de supprimer un niveau hiérarchique entier sur les 4 que compte leur Direction.
    Effectivement la sous traitance est le passage obligé lorsque la réforme est impossible pour le second, mais cela implique des licenciements non voulus par l’état toujours gestionnaire…
    La rémunération « standard » des Hôtesse & Stewart et le coût des charges ne supporte aucune comparaison au monde, la réforme a la baisse est donc incontournable.
    Quant aux pilotes pour le dernier point, il eut été préférable de les « croquer » à la fin, erreur stratégique notable qui a déjà coûté une grève et qui n’emportera vraisemblablement pas d’accord véritable en septembre non plus…Mais ils (les pilotes) devront bien « rendre » encore quelque productivité et masse salariale au terme du plan, qu’il soit A ou B…

  11. Mea culpa !

    En correction d’un précédent commentaire, il s’avère que les 3,8% d’efforts de productivité demandés chez KLM sont par an, sur 3 ans. Donc un « effort » global de 11,4% sur trois ans.
    En parallèle, l’effort demandé aux pilotes AF est de 17% sur 5 ans, mais applicables dès la première année (-17% la première année, plus d’efforts les 4 années suivantes).

    Les contrats sont très différents puisque KLM remunère au forfait alors que AF paye à l’heure de vol, avec un « mini garanti » qui est une sorte de chomage partiel utilisable n’importe quand. C’est une souplesse que beaucoup de chefs d’entreprise aimeraient bien avoir (hein Herr zato !). Comme quoi il faut se méfier des comparaisons qui sont toujours difficiles…

    Néanmoins, quand on sait avec quelle constance la DRH d’AF renie sa signature au bas des accords…

  12. Vous verrez avec la nomination, depuis Matignon s’il vous plaît, du nouveau DRH Mr Gateau en janvier 2016, ce que la politique apporte et apportera toujours à cette entreprise; des boulets !…

  13. Lafayotte,
    Même en mettant le pape à la tête de AF, ça ne marchera pas car chez AF c’est chacun pour soit depuis bien longtemps. Après tout le monde accuse la direction, c’est tellement
    Là il faut un nettoyeur style NIKITA. Un gars comme Michael O’Leary serait parfait.
    Cela provoquerait des grèves énormes et une grosse charette pleine à craquer.
    Après, une recapitalisation, des nouveaux actionnaires et ça repartira très fort.
    Mais il faut se faire une raison avant il vous envoyer un NETTOYEUR.

  14. Zato Avant de répondre a mon texte il faut peut etre le relire car je n est pas parler des pilotes mais seulement des hôtesses et stewarts. Mais bon il me semble que vous faite a vous seule des monologues donc continuer c est bien ….

  15. L’annonce de l’échec des négociations est avérée ce matin, le travail de culpabilisation des pilotes va pouvoir rentrer dans sa phase pratique, la plus délicate semble t’il… Je suis curieux de voir si les employés de cette compagnie marchent dans la combine et pensent effectivement que tout est de la faute d’une seule catégorie de personnels dite privilégiée. L’incroyable désinformation du transfert de culpabilité des dirigeants vers les pilotes va t’elle aboutir ??
    Ce qui est palpable en tous cas c’est qu’à l’instar de nos énarques au pouvoir, les dirigeants d’AF sont responsables mais jamais coupables n’est ce pas ?-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 34 014 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages