3 août 2020
easyjet passagers malades

Airbus A320 easyJet © easyJet

easyJet et coronavirus

EasyJet a obtenu un prêt de 600 millions de livres sterling du fonds d’urgence pour les coronavirus du Trésor et de la Banque d’Angleterre.

Partages

EasyJet a obtenu un prêt de 600 millions de livres sterling du fonds d’urgence pour les coronavirus du Trésor et de la Banque d’Angleterre. Selon comme Sir Stelios Haji-Ioannou, fondateur et principal actionnaire de la compagnie aérienne, easyJet manquerait de liquidités d’ici la fin de l’année.

La compagnie aérienne easyJet a déclaré qu’elle emprunterait également 500 millions de dollars supplémentaires (407 millions de livres sterling) à des créanciers commerciaux pour assurer sa liquidité, sa flotte étant immobilisée en avril et mai suite à de la pandémie de coronavirus. 

Bagarre chez easyJet

L’annonce est intervenue alors que Haji-Ioannou, qui avec sa famille détient un peu plus d’un tiers des actions easyJet, a demandé une assemblée générale d’urgence et a appelé au limogeage de deux administrateurs.

Le magnat chypriote a relancé son attaque contre la direction de la compagnie aérienne et sa commande de 107 avions «inutiles» à Airbus, en affirmant : 

Mon objectif principal est de mettre fin au contrat d’Airbus de 4,5 milliards de livres sterling».

Dans une déclaration publiée avant la confirmation du prêt du gouvernement, Haji-Ioannou avait affirmé que rester solvable jusqu’en août – sur la base d’une analyse financière qui supposait que l’avion serait rapidement repris par les vacanciers cet été – pourrait se révéler « extrêmement optimiste ».

Selon lui, lorsque les voyages internationaux reprendront après le coronavirus « la compagnie aérienne easyJet se sentira plus comme une startup essayant de trouver quelques routes rentables pour quelques avions ». Bien loin de sa position avant la crise.

Après avoir été informé du nouveau financement, un porte-parole de Haji-Iannaou a déclaré que cela n’avait pas changé la situation sous-jacente si l’annulation de la commande d’Airbus n’avait pas lieu:  

Compte tenu de la consommation de trésorerie actuelle cela repousse probablement la frontière de l’insolvabilité d’août à la fin de l’automne , début de l’hiver.

EasyJet serait en pourparlers avec Airbus pour revoir le contrat de 4,5 milliards de livres sterling et réduire ses dépenses en cours afin de passer la crise du coronavirus.

Le directeur général d’easyJet, Johan Lundgren, a déclaré: 

Nous restons absolument concentrés sur l’avenir à long terme de la compagnie aérienne via la réduction de nos coûts et la préservation des emplois afin de nous assurer qu’easyJet sera la mieux placée pour reprendre les vols une fois la pandémie terminée.

Il a déclaré que la compagnie aérienne avait maintenant conclu des accords avec les syndicats. Environ 4 000 sur 9 000 seront mis en congé en avril et mai.

Lundgren a ajouté: 

Notre priorité actuelle est de protéger les liquidités à court terme en cas d’inactivité prolongée.

Le secteur de l’aviation, et easyJet, avait appelé à des mesures gouvernementales spéciales pour l’aider à survivre lors de la pandémis de coronavirus mais le Trésor ne souhaite pas aider les compagnies aériennes tant que les actionnaires ne mettent la main a la poche.

Le chancelier de l’Échiquier, Rishi Sunak, a déclaré qu’il considérerait les entreprises au cas par cas et qu’il envisagerait une aide « uniquement si toutes les voies commerciales ont été explorées, y compris la levée de capitaux auprès d’investisseurs existants ».

Partages

2 thoughts on “easyJet et coronavirus

  1. Si la compagnie se voit comme une « start-up » à la fin de la crise, ça veux dire qu’elle n’est pas prête de sortir des holdpool tout ses futurs navigants qui n’ont même pas eu droit à un sade depuis des mois …. c’est désolant, à quoi sert tout ces recrutements ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 236 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages