22 octobre 2020
Air France Airbus A320

© DR

Air France – KLM, un prêt de 6 milliards

Air France – KLM, un prêt de 6 milliards organisé par Paris et La Haye pour sauver l’entreprise franco-néerlandaise.

Partages

Air France – KLM, un prêt de 6 milliards organisé par Paris et La Haye pour sauver l’entreprise franco-néerlandaise.

Rien d’extraordinaire que Air France puisse avoir un prêt de 6 milliards, Singapore Airlines en a reçu 10 du fond souverain singapourien Temasek, Washington en a offert 50 pour le secteur et les Emirats ainsi que la Norvège ont volé au secours des compagnies Emirates ou Norwegian…

Mais Air France – KLM, contrairement à la Lufthansa ou encore British Airways, est entré dans la tempête Coronavirus avec l’endettement le plus élevé et la rentabilité la plus faible des compagnies aérienne européennes.

Certes le groupe franco-néerlandais va recevoir un prêt de 6 milliards mais cela sera-t-il suffisant ? Si l’on en croit les analystes d’Oddo BHF ce n’est pas gagné. Selon eux seuls le Groupe IAG (British Airways, Iberia) et Ryanair sont en mesure de sortir en position de force de la vague de consolidation qui arrive.

Air France – KLM va recevoir un prêt de 6 milliards d’euros mais, comme le disait au début de la crise Ben Smith, la consolidation du secteur est inévitable.

Partages

7 thoughts on “Air France – KLM, un prêt de 6 milliards

  1. Je m’aperçois que dans les tous les pays voisins c’est la même chose.. on crache sur la compagnie aérienne du pays ?
    Beaucoup de rageux jaloux!! Personnellement, je serai ravie de voir toutes les grosses compagnies comme AF, LH et bien d’autres encore présentes après cette crise.. et heureusement d’ailleurs!

  2. Il serait peut être temps de redéfinir le concept de libre concurrence aérienne tel que définit par le CAB américain il y a 30 ans .
    Face aux objectifs climat , est il légitime de faire décoller un vol Ory Nce toutes les heures , voir toutes les demies heures, alors que l’on peut augmenter les capacités de chaque vol
    Ne faut il pas réguler la concurrence , sans revenir pour autant revenir au monopole ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 32 867 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages