dim. Nov 17th, 2019
Air France – KLM a enregistré une baisse de ses résultats

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Air France, Christian Magne répond

Partages
Air France Airbus A319 © Aeroworldpictures

Christian Magne, ancien administrateur Air France puis Air France – KLM, a répondu à nos questions. Il est entré chez Air France en 1974 ou il a eu de nombreuses responsabilités. C’est donc une personne qui connait Air France et le milieu de l’aérien a qui nous avons posé nos questions concernant l’avenir d’Air France – KLM.

Air France est le cadre de tension sociales depuis plusieurs mois, que pensez-vous de ces dernières et y a-t-il une solution ?

Dans cette situation de concurrence exacerbée et de handicaps spécifiquement français, il serait surprenant que le contexte social soit serein. Néanmoins, le niveau de tension à Air France est anormalement élevé.

Qui vit la situation la plus difficile ? Le salarié qui travaille pour Ryanair ou celui d’Air France ? Les entreprises sont multinationales, mais le syndicalisme reste national. Un syndicalisme européen permettrait de corriger ces inégalités de traitement.

Par ailleurs, la défense des intérêts d’un métier, d’une corporation, ne devrait pas prendre le pas sur l’intérêt à long terme de tous les salariés d’un groupe. Ceux qui choisissent de défendre les intérêts d’un métier doivent élargir leur regard pour voir plus loin.

Un excès de défense d’intérêts corporatistes peut faire naître des textes réglementaires ou légaux qui les limitent.

S’il n’est pas possible d’accéder à toutes les revendications des salariés immédiatement, il faut en étaler la satisfaction sur plusieurs années en les conditionnant aux résultats économiques. Sinon, c’est l’avenir de l’entreprise et du groupe Air France-KLM qui est sacrifié. Car sans moyens financiers disponibles, impossible d’investir dans une flotte moderne et adaptée aux nouveaux besoins, impossible de faire croître le groupe.

Le nouveau président n’est pas encore arrivé que les polémiques s’enchainent (salaire, nationalité…), pensez-vous qu’il aura les moyens et l’appui des différentes corporations de personnel pour mener à bien un projet industriel ambitieux ?

La rémunération des dirigeants des grandes sociétés mondiales est si élevée qu’elle est perçue, par tout un chacun, comme un abus. Air France-KLM faisait un peu exception avec des dirigeants nettement moins rémunérés qu’ailleurs. Mais le concert des voix disait : « pas de gestionnaire énarque, pas de dirigeant issu des cabinets ministériels » !

Pour trouver un dirigeant issu du transport aérien et reconnu pour sa réussite dans ses fonctions, ce que la majorité souhaitait, il faut assumer de le rémunérer « au niveau du marché ». Qui déciderait de quitter son entreprise pour une rémunération plus faible ?

On comprend que cela détonne quand Air France explique qu’il doit contenir les augmentations de salaires. Mais il faut rapporter la question à son effet financier sur le groupe. L’impact de la rémunération d’un dirigeant au « prix du marché » est de l’ordre de deux millions supplémentaires. Pour les revendications salariales actuelles, des dizaines ou centaines de millions vont peser sur le budget de l’entreprise, lui laissant une marge d’investissement plus faible.

Le débat sur la nationalité de Benjamin Smith est plus que déplacé pour ne pas dire nauséabond. Il est recruté pour défendre les intérêts du groupe Air France-KLM. Imaginer autre chose est lui faire un procès sans fondement. Au contraire, on peut lui trouver, outre sa compétence, d’autres atouts : son âge, (il est de la même génération que Pieter Elbers, CEO de KLM) et sa fréquentation, en tant que canadien, de la langue française.

A-t-on jamais entendu un salarié de KLM se récrier de la nationalité étrangère des précédents dirigeants du groupe AFKLM : « des français ! ».

Benjamin Smith pourra-t-il mener à bien un projet industriel ambitieux ?

Oui, si les marges financières d’Air France-KLM (et donc d’Air France dont les profits restent à améliorer) le lui permettent. Si IAG et Lufthansa progressent quand Air France-KLM fait du surplace, c’est parce que chaque année ils gagnent un gros milliard de plus, ce qui leur permet de procéder à des acquisitions qui les renforcent (Vueling, Aer Lingus, BMI, Swiss, Austrian, Brussels Airlines…). Benjamin Smith aura d’autant plus les moyens de réussir, si l’état français desserre l’étau de taxes, redevances et cotisations anormalement élevées.

Aura-t-il l’appui des différentes corporations ? Cette question recèle en elle-même un problème : ainsi donc il faut un appui de « corporation » ? Cherchons d’autres entreprises où, pour réussir, il faut un appui de corporation !

Je préfère penser qu’il faut rechercher l’appui des salariés dans leur ensemble et au niveau du groupe, même si quelques particularités de métiers requièrent un traitement spécifique.

Air France fait face à une concurrence acharnée. Les low-cost sur le MC et des compagnies du Golfe + lowcost sur le LC. A-t-elle les moyens de se positionner face à ces dernières pour tirer son épingle du jeu ?

D’abord, il n’y a pas qu’Air France qui fait face à cette concurrence. Il en est de même pour KLM et les autres compagnies du groupe AFKLM : Hop!, Transavia, Joon…

Beaucoup d’options sont envisageables pour tenir ou, mieux encore, se développer dans ce contexte. Elles requièrent de l’agilité dans le management, une bonne clairvoyance et anticipation des « coups » des concurrents. Elles exigent également une acceptation du corps social souvent difficile à obtenir. Développer Transavia ou Joon n’est pas facile et n’a pas été rapide.

Les passagers n’ont pas tous les mêmes attentes ce qui conduit à une diversification de l’offre. Air France suscite une attente « haut de gamme » chez de nombreux passagers, ce qui est incompatible avec un positionnement « low cost » attendu par d’autres. Voilà pourquoi ces nouvelles marques du groupe sont nées. Transavia deviendra efficace à condition de ne pas trop brider son développement. Hop souffre de l’arrivée des low cost sur les lignes moyennes françaises. La question de la taille de ses avions devient un enjeu car le coût au siège d’un avion de moins de 110 places est plus élevé que celui des low cost.

L’apparition de monocouloirs économiques en long-courrier va affaiblir l’efficacité des aéroports de correspondance. Ils pourront relier deux villes secondaires directement en restant rentables. Le groupe doit en tenir compte.

Il est temps de mettre de côté les combats internes destructeurs pour laisser sa chance à la France de regagner une place enviable dans le transport aérien.

 

 

Partages

14 thoughts on “Air France, Christian Magne répond

  1. « Benjamin Smith aura d’autant plus les moyens de réussir, si l’état français desserre l’étau de taxes, redevances et cotisations anormalement élevées » : intéressant de développer
    – Pourquoi des groupes français qui ont la même proportion de salariés en France donc soumis aux mêmes charges dans des environnements concurrentiels crachent des résultats sans commune mesure avec AF ?
    – Pourquoi on baisserait les charges pour AF et pas d’autres entreprises ?
    – Transfert du siège AF aux Pays-Bas : avantages et couts. Il est certainement informé car des arbitrages ont eu lieu en fonction d’études financières réalisées. Ce type de sujets sont débattus en Conseil.
    – Taxes et redevances : les concurrents d’AF en paient aussi et les études sont contradictoires sur l’impact négatif.
    – Pas d’information sur Retraite chapeau et parachute éventuel de Mr Smith (on demandera à Proxinvest). Il ne faudra pas venir pleurer (cf. de Juniac, Parly et autres).

  2. L’administrateur répond de manière complète et précise aux questions posées par pnc-contact .

    Pour ce qui est du parachute, sport qui vous fait tant rêver, posez directement ces questions via le site internet. ?

  3. @C-Couille : le parachute ne me fait pas rêver ce qui me fait rêver c’est qu’un organisme indépendant analyse de manière publique les éléments de package de tout nouveau dirigeant nommé. Ce qui eviterait tous les scandales connus
    en France qui sont dénoncés des années après la signature du contrat.

    Ma chere C-Couille, ta fixette sur moi depuis des semaines est ahurissante. On appelle ça une régression infantile en psychanalyse. Régression classique sur les réseaux sociaux surtout quand l’anonymat protège et qu’aucun modérateur n’intervient.
    Je ne sais pas ce que j’ai touché chez toi mais manifestement tu as vrai besoin d’exister, de t’affirmer et d’avoir le dernier mot. Pour être en permanence branchée sur mes commentaires et y répondre systématiquement dans les 48 heures maximum week-end compris. A ce niveau c’est névrotique, voire psychotique donc dans l’incapacité de saisir les messages, de savoir arrêter une discussion, de ne pas répondre etc…

    Je suis ravi que mes commentaires et ce site te donnent l’occasion d’une cure par l’écrit qui te décharge de tes compulsions et frustrations en te faisant jouir au sens psychanalytique du terme (tu regardera le concept de jouissance chez Freud et Lacan).
    Malheureusement pour toi C-Couille te décharger sur moi a travers ce site ne résoudra jamais tes névroses. Et comme je te l’ai déjà dis la jouissance est mortifère.
    Malheureusement pour ne pas perdre la face et protéger le peu d’estime de toi, tu est dans l’obligation de répondre…ne pas répondre est tout bonnement insupportable pour toi. Car c’est une partie de toi que tu mets dans tes commentaires.
    Je ne te facture pas pour cette petite analyse facile.
    Facile car malheureusement les névrosés comme toi ont trouvé dans les réseaux sociaux de nouveaux espaces d’expression. le

    @PNC contact : il ne faut pas s’étonner que ceux et celles de qualité qui intervenaient sur ce site n’interviennent plus. Et ceux qui souhaiteraient le faire n’ont pas envie de se taper les névroses de gens comme C-Couille.

  4. Mr Magne trouve normal un étranger à la tête d’AF, moi maghrébin, pas du tout.. Je trouve que le French Label est touché en plein dans sa dignité… Avec tous les Énarques et Polytechs que compte la France, les Managers d’élite, voilà qu’un Canadien est appelé à la rescousse, et ce n’est nullement nauséabond de le dire.Quelles que soient ses réussites au sein D’AC, Air France n’est pas Air Canada dans toutes ses dimensions, sans parler du Syndicat qui est un autre facteur de différentiation en termes de poids et d’esprit combatif… Peut être suis je trop influencé par Bernard Attali, JC SPINETTA, Christian BLANC et A DE JUNIAC…. Fly French d’hier sera fly Franco Canadian demain…

  5. @C-Couille : et tu réponds 1h15 après ??????
    Tu es un vrai cador ! Une vraie perle !
    Allez je t’offre un petit texte : « Mécanisme de défense : fixation et régression »

    Et je te laisse méditer cette phrase d’Oscar Wilde :
    « C’est lorsqu’il parle en son nom que l’homme est le moins lui-même, donnez-lui un masque et il vous dira la vérité. »
    Bon et doux week-end à toi
    Je t’embrasse

  6. @Mohamed : «  Avec tous les Énarques et Polytechs que compte la France, les Managers d’élite, voilà qu’un Canadien est appelé à la rescousse,« 

    Un bon manager qui ne connaît pas l’aérien ne fera peut être pas un bon PDG. C’est peut être l’enseignement qu’il faut tirer des derniers qui se sont succédés d’où la recherche d’une ressource… ailleurs !

  7. Qui déciderait de quitter son entreprise pour une rémunération plus faible ?

    Les PNC et CC CCD JOON (CCP) sur LC- astuce pour ne pas payer le statut de cadre

  8. Bonjour @DHAOUADI Mohamed
    Ill n’a jamais été question de nommer un étranger à la tête d’Air France, ni à la tête de KLM d’ailleurs.

    Benjamin Smith est nommé à la tête du Groupe Air France-KLM. Un Groupe composé de 78 sociétés, toutes détenues à plus de 50%, au sein duquel on retrouve plusieurs compagnies aériennes : Hop!, Transavia France, Joon, KLM Cityhopper, Transavia Pays-Bas et bien entendu KLM et Air France. Un Groupe qui possède des sociétés dans plus de douze pays sur les cinq continents.

  9. – Pourquoi des groupes français qui ont la même proportion de salariés en France donc soumis aux mêmes charges dans des environnements concurrentiels crachent des résultats sans commune mesure avec AF ?
    Réponse : La particularité d’Air France par rapport aux autres groupes français est d’avoir davantage de très hauts salaires, plus chargés (en cotisations patronales) qu’en Allemagne ou aux Pays-Bas.
    Il est bon de noter qu’à l’inverse, les impôts sont 3 fois plus élevés dans ces pays.Et supportés par les salariés, pas par les entreprises.

    – Pourquoi on baisserait les charges pour AF et pas d’autres entreprises ?
    Bonne question. Baisser les charges pour les compagnies aériennes uniquement serait constitutionnellement difficile. Par ailleurs, les organismes concernés subiraient une baisse de revenus qu’il faudrait compenser. Je rappelle (cf question ci-dessus) que les impôts sont 3 fois plus élevés aux Pays-Bas et en Allemagne qu’en France pour les populations concernées.

    – Transfert du siège AF aux Pays-Bas : avantages et couts. Il est certainement informé car des arbitrages ont eu lieu en fonction d’études financières réalisées. Ce type de sujets sont débattus en Conseil.
    Cette étude sur le transfert du siège aux Pays-Bas est purement théorique. Il serait impossible de transférer tous les salariés français à Amsterdam pour qu’ils soient soumis au régime social et fiscal néerlandais. Cela reviendrait pour les navigants à faire ce qui est reproché à Ryanair !

    – Taxes et redevances : les concurrents d’AF en paient aussi et les études sont contradictoires sur l’impact négatif.
    Ma réponse : l’impact d’une baisse des taxes et redevances sur les résultats d’Air France est là encore théorique. Pour que cela fasse remonter les résultats, il faudrait augmenter le prix du billet hors taxes. Et que nos concurrents (LH, IAG, Emirates, …) en fassent de même à CDG ! Pour rappel, Air France ne pèse que 50% des taxes et redevances en France.

    – Pas d’information sur Retraite chapeau et parachute éventuel de Mr Smith (on demandera à Proxinvest). Il ne faudra pas venir pleurer (cf. de Juniac, Parly et autres).
    Je n’ai pas la possibilité de répondre aux questions sur la rémunération des mandataires sociaux. Désolé, mais les sanctions peuvent aller jusqu’à une peine de 5 ans d’emprisonnement et une amende de 375 000 euros.

  10. @François Robardet « Il est bon de noter qu’à l’inverse, les impôts sont 3 fois plus élevés dans ces pays.Et supportés par les salariés, pas par les entreprises….Je rappelle (cf question ci-dessus) que les impôts sont 3 fois plus élevés aux Pays-Bas et en Allemagne qu’en France pour les populations concernées. » Franchement ? Vous n’avez pas honte de proférer de tels bobards ? Pour rappel, La France est championne d’Europe de l’impôt. http://www.lefigaro.fr/impots/2018/07/26/05003-20180726ARTFIG00328-la-france-championne-d-europe-de-l-impot.php

  11. @François Robardet :

    Cher Monsieur,

    Tout d’abord je tiens à vous remercier d’avoir pris le temps de répondre et d’avoir apporter matière à ma réflexion sur ces sujets clés qui font débat depuis des années maintenant sans qu’aucun consensus ai émergé (la trop « fameuse » absence de diagnostique partagé).

    Pour diverses raisons, je vais suivre très attentivement dans les mois qui viennent l’évolution de la composition du Board du groupe AF-KLM et du Comex de AF.

    Lors de cet été caniculaire, certains et certaines semblent avoir découvert que de nouveaux actionnaires étaient entrés au capital du groupe ( y compris votre nouveau collègue Administrateur pilote dont les premières communications dans la presse et twitter sont bien maladroites et c’est un euphémisme), qu’ils avaient investi et donc qu’ils étaient en droit de faire valoir leurs intérêts.
    Certains et certaines « oublient » également que le prix du pétrole s’est de nouveau invité à la table, qu’il va y rester longtemps et qu’il va planer sur l’ensemble des décisions stratégiques qui vont être prises. Mais c’est un autre sujet que les français pour beaucoup découvrent ou redécouvrent aujourd’hui avec les conséquences bien réelles sur leur portefeuille.

    Bonne semaine à vous.
    Bien cordialement,

  12. @Icare : Vous vous fatiguez tout seul à me houspiller sans succès. Vous feriez mieux de lire les réponses que vous a faites Monsier Robardet et qui vous donne outes les précisions à vos interrogations.

  13. @C-couille : réponse 2mn après mon post, de mieux en mieux…avec un commentaire sans aucun intérêt….pas étonnant malheureusement.
    Et tu ne fais pas une fixette personnelle sur moi.

    Essaie plutôt de nous apporter un peu de ta matière grise dans cette réflexion. Tu sais, la substance gélatineuse qui est située entre tes deux oreilles qui te fais office de cerveau.
    Malheureusement chez toi le voile névrotique qui entoure cette matière grise empêche la faible lueur d’intelligence d’émerger.

    @PNC contact : malheureusement entre les névrosés et usurpateurs de pseudos, il va falloir faire un peu de ménage si vous voulez que des intervenants de qualité continuent à poster.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 962 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages