23 novembre 2020
Boeing 787 Air France

Boeing 787-9 Air France © Mathieu Douhaire

Air France, incertitude et pertes

Air France – KLM, groupe aéronautique franco néerlandais, va présenter ses résultats pour le premier semestre demain et ce devrait être une perte nette de 134 millions d’euros à la clef.

Partages
Airbus A380 d'Air France
Air France Airbus A380 © Air France

Air France – KLM, groupe aéronautique franco néerlandais, va présenter ses résultats pour le premier semestre demain et ce devrait être une perte nette de 134 millions d’euros à la clef.

Air France ne cesse de critiquer et dénoncer les pratiques des compagnies aériennes du Golfe (Qatar Airways, Emirates Airlines et Etihad) mais n’hésite pas à faire appel à l’une d’elle quand elle a besoin d’affréter. Afin de maintenir ses capacités cargo Air France n’a pas hésité a affrété un Boeing 777F de la compagnie aérienne Qatar Airways.

Autant dire que la pilule ne passe pas auprès des syndicats et surtout auprès du SNPL (syndicat de pilotes) qui n’a pas hésité à faire part de son mécontentement auprès de la presse durant le week-end :

C’est aujourd’hui le cargo qui ne peut plus être assuré par Air France en moyen propre. Il est vrai que notre flotte est passée de onze (neuf B747 et deux B777F) en 2010 à deux B777F aujourd’hui. Ces deux avions ne suffisent manifestement plus puisque la direction d’Air France a décidé un nouvel affrètement de B777F (avion + pilotes) auprès de Qatar Airways ! Après avoir dénoncé la concurrence déloyale des compagnies aériennes des pays du Golfe, Air France participe aujourd’hui à l’activité de l’une de ces compagnies au détriment de l’emploi français.

On se dirige donc au niveau financier par une perte nette de 164 millions d’euros pour le premier semestre mais, peut-être plus que les grèves à répétition et la hausse du prix du baril de pétrole, c’est l’absence de direction a la tête du groupe qui inquiète les investisseurs pour le futur du groupe Air France – KLM. Cela fait maintenant 2 mois que l’ancien PDG Jean-Marc Janaillac a claqué la porte de l’entreprise et, depuis, Anne-Marie Couderc a pris le poste de directrice non-exécutive. Plusieurs noms ont fuité dans la presse concernant le prochain patron mais tous ont été démentis par le groupe. Maintenant on attend septembre, c’est les vacances…

La gouvernance du groupe Air France – KLM est donc actuellement dans une phase d’incertitude ce qui n’est plus le cas de l’entrée au capital du groupe français AccorHotels. Si ce dernier comptait reprendre 7% du capital et avait trouvé des investisseurs français prêts à reprendre les 7% autre pourcent afin de reprendre l’ensemble des parts de l’Etat, c’est fini. Le projet est enterré. L’Etat est obnubilé par l’affaire Benalla et il préfère attendre l’arrivée d’un nouveau PDG à la tête du groupe pour avancer sur le sujet.

Quid de l’avenir d’Air France – KLM entre grèves, hausse du pétrole et une direction fantôme depuis plusieurs mois ?

Partages

4 thoughts on “Air France, incertitude et pertes

  1. Bah il faut croire que les investisseurs sont plutôt contents de la performance avec un + 6 % en Bourse.
    Les esprits chagrins durant que l’action a dégringolé, d’autres verront u’elle est presque à 3 fois son pus bas niveau.

    Les fondamentaux sont les suivants, les seuls qui comptent : Le chiffre d’affaires est ressorti stable au deuxième trimestre, à 6,6 milliards d’euros. La compagnie a enregistré une hausse de 0,8% à 26 millions du nombre de passagers transportés entre avril et juin. Elle a aussi profité d’une hausse de sa recette unitaire.

  2. Oui le groupe KLM se porte mieux que l’on pouvait s’y attendre. En revanche il n’y a pas de quoi pavoiser sur les résultats de sa filiale AF. …
    Mais ce sont les résultats annuels en fin d’année qui vont compter…
    D’ici là le groupe sera neerlando-americain.
    By the way les administrateurs salariés n’étaient pas informés de l’épisode qatari ? Pas beaucoup de réactions de l’intersyndicale ???

  3. @Icare :
    Vous n’êtes pas sans savoir que si les charges Francaises étaient identiques aux néerlandaises, le résultat respecterait les 2/3 pour AF et 1/3 pour KLM.
    Je vous laisse également regarder les centaines de millions d’euros versés par AF à KLM pour la retraites des personnels…
    Et concernant la gouvernance, il semble que more voeu de voir la compagnie Néerlando américaine tombe à l’eau, vu que le gouvernement ne semble pas près à coder ses parts.
    Dommage.
    Mais il faut croire qu’AF en vache à lait est bien rentable pour la France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 31 106 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages