28 septembre 2020
Préavis suspendu

© Régis Hector http://www.hector-bd.com/

Air France, le SNPL ne fédère pas

Air France subie actuellement une grève des pilotes menée par le SNPL et le SPAF. Le mouvement ne semble pas suivi par l’ensemble des pilotes, loin de là même.

Partages
© Régis Hector http://www.hector-bd.com/
© Régis Hector http://www.hector-bd.com/

Air France subie actuellement une grève des pilotes menée par le SNPL et le SPAF. Le mouvement ne semble pas suivi par l’ensemble des pilotes, loin de là même. Aujourd’hui ce n’est pas moins de 85% des vols qui devraient être opérés normalement par la compagnie aérienne.

Malgré le faible taux de pilote gréviste il ne faut pas oublier que chaque navigant est qualifié sur un avion, un pilote de Boeing 777 ne peut pas remplacer un pilote d’Airbus A320 par exemple. Pour les hôtesses de l’air c’est différents mais elles ne peuvent pas avoir plus de 3 qualifications machine sauf cas particulier. Quoi qu’il en soit le SNPL et le SPAF semble bien isolé de la base au vu du nombre très bas des pilotes grévistes.

Selon le SNPL c’est 70% de grévistes voir même 80% ! Si c’était vrai on se demande comment autant d’avions pourraient voler. Pour éviter la querelle de chiffres sans intérêt, la direction Air France a fait appel à un huissier de justice pour qu’il compte. Le résultat est sans appel. Samedi le taux de grévistes était de 15.5%. Dimanche ce chiffre est monté à environ 27% car le dimanche il y a plus de grévistes, sans doute voulaient-ils tous aller prier pour le salut de la compagnie aérienne Air France.

Plus que 2 jours de grève pour continuer à détruire encore un peu plus l’image de la compagnie Air France dans l’opinion publique et perdre encore un peu plus de clients au profit de Ryanair ou easyJet.

Partages

8 thoughts on “Air France, le SNPL ne fédère pas

  1. Pour beaucoup de pilotes non grévistes, le moment était mal choisi pour la grève même si les exigences sont justifiées..
    Le SNPL n’avait qu’à réfléchir…

  2. Il n’y a pas que les pilotes qui fassent grève : les agents du suivi planning aussi !

    Ces personnes travaillent tous les jours pour recaser les vols des pilotes malades, déclencher les réserves, réorganiser l’exploitation en cas de gros retard, ou tout simplement refourguer les vols qui n’ont pas été placés lors de l’élaboration des plannings. Sans eux et la bonne volonté des pilotes qui acceptent de prendre ces vols en plus de leur planning, sur leurs jours de repos, il faudrait sans doute tripler les effectifs des pilotes de réserve. Mais la direction ne reconnait pas la valeur de leur travail (pas plus que la bonne volonté des pilotes) et procède comme elle en a l’habitude : elle leur a supprimé une prime sans aucun préavis ni aucune négociation. Ils ont donc décidé de cesser le travail au moment où on avait le plus besoin d’eux : lors de la grève. Ce sont donc des cadres ou d’autres personnels (la régulation pilotes du CCO) qui se tapent l’intégralité du programme à réorganiser…

    Mêmes méthodes, mêmes effets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 33 959 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages