mar. Nov 19th, 2019
Air France recrute

Vestes pilotes © DR

Grève Air France, le SPAF double le SNPL !

Le SPAF, syndicat de pilote de ligne d’Air France n’aura pas attendu bien longtemps pour déposer un préavis de grève en juin.

Partages
© Régis Hector http://www.hector-bd.com/
© Régis Hector http://www.hector-bd.com/

Le SPAF, syndicat de pilote de ligne d’Air France n’aura pas attendu bien longtemps pour déposer un préavis de grève en juin. Si dernièrement c’était le SNPL qui avait les projecteurs braqués sur lui c’est maintenant le SPAF qui prend la relève en déclarant qu’il ira déposer un préavis de grève demain.

Le SPAF indique quand même qu’il souhaite coordonner son mouvement avec celui du SNPL sauf que le SNPL ne dit rien pour le moment. Si il suit le SPAF il perd la face et devient numéro deux et si il ne fait rien il devient le lâcheur, ça va pas être facile pour le « service communication » du SNPL ses prochains jours !

La date de la grève n’est pas encore connue mais une grève en fin de semaine prochaine correspondrait au lancement de l’Euro 2016 de football et à la montée en puissance des mouvements contre la loi travail.

Le SPAF seul n’a pas la possibilité de bloquer la compagnie Air France mais si le SNPL s’en mêle c’est une autre histoire !

Au vu de la situation nous vous réitérons notre conseil d’éviter de voyager avec Air France ces prochaines semaines car cela semble de plus en plus risqué, n’en déplaise à certains !

PS: cela n’est pas un appel au boycott, juste un conseil de « bon père de famille »
Partages

18 thoughts on “Grève Air France, le SPAF double le SNPL !

  1. Il ne manque plus que les syndicats hôtesse de l’air et la boucle sera bouclée.
    Très bonne recommandation.
    Si les passagers se retrouvent bloquer ils ne pourront s’en prendre qu’à eux mêmes.

  2. @Yann Saget :

    J’ai comptabilisé 43% d’augmentation de productivité depuis un quinzaine d’années, en comptant les baisses de salaire et les augmentations de cadences sans augmentation de salaire. Car il ne faut pas oublier que la productivité, c’est le travail fourni pour le salaire perçu. A ce jeu, la direction est malhonnête car elle n’aborde QUE la partie salaire, oubliant de dire qu’elle est incapable de nous fabriquer des plannings aussi productifs que ses propres objectifs (qui sont compatibles avec nos accords)…
    Transform 2015 disait : « Les mêmes efforts pour tous » mais tous ne partaient pas du même point…
    Pour répondre plus précisément à votre question :

    – Plan carburant : la consommation carburant a énormément diminué. L’entreprise le met au crédit d’une poignée de personnel sol qui ont réinventé ce que beaucoup de pilotes faisaient déjà depuis longtemps. Pour preuve, je n’ai plus d’écart de consommation entre le programmé et le réalisé aujourd’hui alors qu’avant, je « gagnais » entre 2 et 5 tonnes par mois. Ce n’est pas pris en compte alors que ça nécessite des changements dans notre travail qui ne vont pas dans le sens de la simplification.

    – Economies sur la formation : les pilotes se sont formés à la nouvelle documentation sur leur temps de repos. C’est un énorme travail personnel qui a duré deux ans et que beaucoup de compagnies ont repoussé (dont LH). Ca représente des centaines de milliers d’euros pour l’entreprise qui a pu, grâce à ça, se séparer de tous les services internes qui élaboraient notre propre documentation. Aucune prise en compte alors que les observateurs d’Airbus n’avaient jamais vu un changement aussi réussi et ont applaudi notre travail…

    – Des économies liées à Transform 2015 (si si, nous en avons fait) : un avancement bloqué, des économies de bouts de chandelles sur les uniformes ou les repas et les hébergements, 3 jours de congés en moins, etc…. Pour information, un pilote dispose maintenant du même nombre de jours de congés qu’un ingénieur sol. Mais pour nous, les samedi, dimanche et jours fériés sont des jours à poser, donc 7 jours à poser au lieu de 5 pour avoir une semaine de vacances.

    – Mais le principal n’est pas là : la rémunération étant lié principalement aux actes de carrière (changement de machine), il n’y a plus aucun évolution de la rémunération depuis 2012 puisque Transform a empêché tout stage de qualification sur un nouvel avion. Si la direction explique aujourd’hui que nos salaires ont augmenté de 6% en 3 ans, elle oublie de dire qu’ils avaient baissé de 15% les deux années précédentes… Pire encore, en « privant » les pilotes de stages de qualification (comme on prive un enfant de dessert), la direction a augmenté les coûts car les pilotes 777 sont en heures supplémentaires quand ceux de l’A330 sont au « mini garanti » (part variable ajustée à la hausse pour maintenir un salaire minimum contractuel). Quelle bêtise ! Bêtise rééditée avec le 787 dont nous avons été « privés » alors que la machine consomme 15% de moins… Quel management !

    Pour terminer, vous aurez peut-être compris que le conflit ne vient pas forcément des chiffres mais de beaucoup d’autres choses impalpables : un déséquilibre de la répartition des heures de vol entre AF et KLM (en faveur de KLM dont le contrat social pilote est pourtant plus avantageux), un mépris permanent, l’absence totale de respect des accords, un management déplorable (stages de qualification), une communication anti-pilote (chiffres de salaire en brut employeur, comparaison d’heures de vol prenant en compte les cadres qui tirent la moyenne vers le bas)… Quand vous n’êtes JAMAIS remercié des efforts que vous faites, constamment montré du doigt sur des bases truquées en utilisant une opinion publique manipulée, le ras-le-bol est proche. Malheureusement pour nous, la communication du SNPL est encore plus mauvaise que celle de la direction !

    Il y a des efforts qui sont acceptables, j’en suis convaincu et le SNPL en a proposé. Mais à chaque fois, ils sont méprisés par une direction qui refuse même de prendre ce qu’on lui offre. Orgueil, machiavélisme ?

    Faites-vous votre opinion. J’ai admis qu’il était vain d’être compris, sauf par quelques rares personnes plus objectives que la moyenne…

    1. Merci pour ces explications et comme tu le signales, la Com du Snpl est pire que tout. Elle laisse l opinion générale simplifier le débat à une entreprise qui lutte pour sa survie face une corporation élitiste et égocentrique. Des explications simples et concretes comme tu viens de le faire, pourraient deja avancer les choses en interne, auprès des autres corps de métier de la compagnie, à apaiser les tensions et à proposer une position commune à TOUS les salariés. Faites sentir à vos collegues que nous travaillions tous dans la meme boîte, vers le meme objectif et vous gagnerez certainement plus de soutien que d isolement, comme c est certainement le but de la Direction. Ce temps que tu as pris là n était pas inutile car il a déjà nuancé mon point de vue

  3. @Yann Saget

    Ne laissons pas les extrêmes faire le jeu… La très grande majorité de mes collègues respectent les autres salariés de l’entreprise et ont une réelle volonté de rapprochement pour que notre boite vive mieux. Si il n’y avait pas ce que j’appelle « la règle des 3% », tout irait bien. Seulement voilà, il y a chez nous 3% de crétins, il y a chez les autres 3% de gens qui revivent la lutte des classes comme au 19em siècle et dans le management 3% de bons à rien. Le problème, c’est que ce sont ces 3% là que l’on entend et qui essayent de dicter LEUSR règles. Il suffit de voir (en dehors de l’actualité) comment les problèmes du CCE et du CE Ligne ont été traités…
    Pour la position commune à tous les salariés, je me permets de rajouter que lorsque le SNPL s’est opposé à Transavia Europe, l’enjeu n’était pas seulement de défendre les « TPMG », mais de défendre l’emploi chez AF en général. Car je rappelle que les vols Transavia sont gérés par du personnel sol en sous-traitance. En imaginant que 30% de notre réseau MC bascule chez TOE, il y aurait eu des dégâts dans les effectifs piste comme escale…

    Quand je suis dans le cockpit, la porte est toujours ouverte, et mon esprit aussi.

    P.S. : Il y a des stages de synergie PN/PS. Renseignez-vous et demandez à y participer, c’est très instructif !

    1. Tout à fait d accord avec toi sur les extrêmes, ces minorités bruyantes qui font beaucoup de bruit pour faire croire qu elles sont la majorité et la légitimité. Maintenant, puisque tu/vous parles/z de synergie PN/PS, je voudrai juste vous parler de difficultés qu on pourrait s éviter, dans le secteur AF où je travaille, à savoir le Commercial. Il est plus qu irritant et fatiguant, de s evertuer , à promouvoir notre belle compagnie, qui en Qualité a encore gagné ces dernieres années (la plupart des retours clients restent positifs), et de se faire bouler par ces memes clients parce qu ils entendent avec récurrence ces menaces de grève presque à chaque vacances scolaires ou pour les grandes occasions comme on a là. Vous savez le nombre de resas qu on perd rien pour un préavis ? Vous me direz qu il en est de la responsabilité de la Direction, moi je vous répondrai que la réponse à ce qui peut paraitre une provocation, est de la responsabilité de celui qui la fait. Et au dela d une greve effective, ces préavis sont autant de coups profonds causes à notre image commune, celle d Air France. N y a t il vraiment pas d autres actions, comme par exemple, ce que j ai cru deja entendre, une greve du zele sur les mesures de sécurité qui pourraient toucher plus notre direction, sur le portefeuille, via les indemnités clients par exemple, plutot qu une greve dure qui outre de trouer nos poches, dechire notre image et donc notre capacité clientèle aussi bien à l echelle nationale qu internationale ces jours ci. En résumé si je ne doute pas des provocations qui sont faites à « nos » pnt, je compte sur leur reflexion à cibler leurs contre-attaques vers le bon destinataire et au bon moment. En espérant que chacun s écoutera.

  4. Vous faites un travail de malade au commercial. J’en suis conscient.
    Concernant les actions « alternatives », elles sont interdites par la loi à partir du moment où elles désorganisent l’entreprise. Donc soit elles sont inefficaces, soit elles sont illégales. Difficile à faire même si certains ont spontanément changé leur façon d’appréhender leur vol…
    Concernant la responsabilité d’un mouvement de grève, elle est aussi délicate à juger que la responsabilité de la séparation d’un couple. La grève est un constat d’échec entre deux parties. Et comme dans un couple, il est rare que seule une des parties en porte l’entière responsabilité. Tu as bien compris : ni le SNPL ni la direction n’ont raison à 100%. Le problème est que la communication (encore !) ne porte que sur l’une des parties…
    A titre personnel, je ne sais pas quelle sera mon attitude. Les enjeux sont graves, auraient dû être réglés avant, mais je sais que la période n’est pas propice… C’est pas juste une hésitation, c’est un véritable état d’âme, avec tout ce que ça implique. Ma décision sera réfléchie.

    P.S. : je n’ai pas fait grève en 2014 car j’estimais que la plateforme de revendications était bancale. J’ai hésité à rentrer en grève la seconde semaine car TOE était un véritable danger. Je regrette de ne pas l’avoir fait.

    1. Bonjour Christophe.
      Je ne fais pas partie des partisans « simplistes » du tout noir ou tout blanc, pour moi y a que du gris plus ou moins clair ou foncé, donc loin de moi l idée que la faute serait à 100% du meme côté. Tu as raison, la communication qui nous arrive est toujours celle de la Direction, tres certainement dans le but de simplifier la vision de la plupart. Merci pour le temps que tu as pris à me répondre a plusieurs reprises, ca permet d avoir un autre son de cloche et de nuancer les sentiments que nous avons au Commercial.
      En espérant une issue favorable pour notre image et les intérêts de chacun, je te souhaite une excellente continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 038 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages