26 septembre 2020

© DR

Air France, b-scale et syndicats

Air France va sans doute devoir faire face à une tempête judiciaire portée par plusieurs centaines d’hôtesses de l’air et steward de la compagnie aérienne dans les semaines à venir.

Partages
© DR
© DR

Air France va sans doute devoir faire face à une tempête judiciaire portée par plusieurs centaines d’hôtesses de l’air et steward de la compagnie aérienne dans les semaines à venir. En effet, suite à l’arrêté rendu par la Cour d’appel de Paris le 28 mai 2015, les personnels navigants qui ont été embauchés sous le régime de la b-scale commencent à mettre en place les actions nécessaires pour être indemnisés du préjudice subit. Cet arrêt confirme le coté discriminatoire de la b-scale qui viole le principe comme quoi à travail égal, salaire égal.

Les syndicats sont tous sur le coup et organisent des réunions avec leurs adhérents afin de les aider dans les démarches. Le SNPL permet de télécharger une lettre type de mise en demeure, l’UNSA a mis en ligne toute la procédure à suivre et le SNGAF devrait organiser une réunion très prochainement afin de permettre à ses adhérents de voir plus clair dans ce dossier. D’autre part ce syndicat, le SNGAF, va demander dans les prochains jours la création d’une « intersyndicale b-scale » afin de renforcer l’efficacité des différents services juridiques et de faire front commun dans ce dossier qui touche beaucoup d’hôtesses de l’air et steward au sein de la compagnie aérienne Air France.

La création de cette intersyndicale avec, entre autre cftc, cfdt, snpnac, ugict, sud aérien… risque, hélas, d’être compliquée quand on voit la guerre entre syndicats qu’engendre cette actualité, chacun souhaitant en profiter pour attirer le plus grand nombre de nouveaux adhérents. Certaines personnes, syndicats, se livrent un combat pas toujours très loyal dans le but de discréditer le syndicat voisin et tirer la couverture à eux. C’est en tout cas ce que l’on peut penser si l’on en croit les nombreuses histoires de captures d’écran, de propos sortis de leurs contextes, d’humour douteux et autres basses manœuvres actuellement en cours au sein du petit monde des syndicats d’hôtesse de l’air et steward Air France.

Le cout de ces actions en justice serait, selon une source en interne, de l’ordre de plusieurs centaines de millions d’euros d’indemnisation si l’ensemble des personnes concernées décident de demander réparation. L’hôtesse de l’air qui a ouvert la brèche aurait perçu environ 20 000 euros, toujours selon cette source. Il reste des questions en suspens comme, par exemple, la possibilité pour les hôtesses de l’air et stewards ayant quitté l’entreprise de se joindre au mouvement pour demander réparation. Cependant, il est d’ores et déjà acquis que de nombreux personnels navigants Air France vont demander réparation si l’on en croit l’engouement de ces derniers pour ce sujet sur les réseaux sociaux ou lors des différentes réunions organisées sur le sujet par le SNPNC entres autres.

Le service juridique Air France ne risque pas de s’ennuyer dans les semaines à venir !

Lien b-scale UNSA
Lien b-scale SNPNC
Partages

25 thoughts on “Air France, b-scale et syndicats

  1. @Alex
    Vous n’avez de cesse, à la lecture de vos messages, de tirer à boulets rouges sur Air France.
    Lorsque’ XL gagne de l’argent , je m’en félicite, tout comme vous.
    Si demain les recrutements de PNC reprennent à Air France(pas en contrats spécifiques), j’espère bien que vous postulerez et votre expérience actuelle sera un atout, un véritable atout.
    Effectivement, les PNC AF ne sont pas à plaindre, ni mal lotis ni maltraités.
    Pas plus que les PNC XL ne le sont comparés, par exemple à ceux d’Hermes que j’ai rencontré à bord.
    Le juste équilibre est à trouver
    Cordialement 😉

  2. Effectivement, vu la haine qu’il y a entre les syndicats PNC (c’est pas non plus un scoop), ça va être compliqué !

    A tous les syndicats PNC, il faut rappeler que toute l’énergie utilisée dans la lutte interne est de l’énergie perdue pour défendre vos statuts ! L’histoire doit vous permettre de vérifier cet adage…

  3. Bonjour. Pour les avoir eu sous les yeux, je peux affirmer que les propos qui ont été écrits sont tout simplement dégueulasses. Qu’ils se soient tenus dans une sphère privée ou pas ne change rien au problème. Cela démontre la bassesse de ces personnages qui soit disant sont des syndicalistes. Il me semble d’ailleurs que le syndicat en question fait face à plusieurs démissions de délégués et non des moindres. Quand les pnc sauront ils n’en reviendront pas.

  4. Ambiance palais des sports ici.
    Simple PNC je ne sais pas ce qui se passe avec le SNGAF mais le spectacle donné ici est assez pathétique.
    Règlements de comptes ?
    Vous les OP vous êtes censés défendre le PNC et être force de proposition non ?
    À lire les invectives croisées, on en est loin….
    Reprenez vous car l’image donnée sur ce site est sidérante !

  5. La déléguée du SNPNC a été très affectée, elle a écopé d’un AT et de journées d’ITT par le médecin judiciaire. La plainte a été retenue par le Procureur de la République pour menaces de mort réitérées, je passe les insultes à caractère raciales et autres…J’ai personnellement vu ces écrits, tout comme la Direction qui reste inerte…elle protège les délégués du syndicat qu’elle a mis en place avant les élections…Presque 10 démissions du SNGAF, dont M. Lavielle qui au moins a eu le cran de venir s’excuser lors d’une grande réunion du SNPNC à laquelle était présente la déléguée en question, il a démissionné dans la foulée…par honte a t’il écrit par la suite.
    Le combat de la biscale appartient bien à cette même déléguée du SNPNC qui a été menacée…et à son syndicat qui l’a soutenue durant la dernière phase de la procédure, rendez à Cesar ce qui appartient à César, vous me faites pitié à vouloir vous accaparer le travail des autres. Tout comme le SNPNC vous organisez une réunion escale dans le même hôtel, non mais sérieux? Et dire que ces écrits révèlent entre autre que vous aviez prévu de démonter publiquement cette déléguée pour son combat lors de la réunion qu’elle a organisé! Pour une fois, restez dignes la Famille, cessez de vous enfoncer dans des excuses scabreuses…les paroles partant mais les écrits restent, et circulent, je ne vous salue pas en mémoire de notre défunt collègue dont vous vouliez mettre la fille de 9 ans sur le trottoir après avoir insulté sa mémoire et sa veuve…

  6. @la rédaction : pourriez vous stopper les commentaires ?
    Cela devient glauque au possible.
    Je ne sais pas de quoi il s’agit, mais le niveau de l’acceptable sur un forum est atteint (a mon avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 34 020 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages