mer. Nov 20th, 2019
Boeing 777 Air France en vol

Boeing 777 Air France © AeroWorldPictures

FTL, Europe et Air France

Le parlement européen a voté hier pour la mise en place de nouvelles règles concernant les limitations de temps de vol des personnels navigants des compagnies aériennes européennes. Ces derniers pourront voler plus et plus longtemps, pourront cumuler une activité au sol puis un vol et pourront même envisager de rester éveillé 22 heures en cumulant une période de réserve et un vol. Il n’y aura plus de limite concernant les levés tôt pour des décollages à partir de 3 heures du matin. Un navigant pourra voler 110 heures en 14 jours et pour les vols de moins de 14 heures ce sera un seul co-pilote à bord.

Partages
Boeing 777 Air France en vol
Boeing 777 Air France © AeroWorldPictures

Le parlement européen a voté hier pour la mise en place de nouvelles règles concernant les limitations de temps de vol des personnels navigants des compagnies aériennes européennes. Ces derniers pourront voler plus et plus longtemps, pourront cumuler une activité au sol puis un vol et pourront même envisager de rester éveillé 22 heures en cumulant une période de réserve et un vol. Il n’y aura plus de limite concernant les levés tôt pour des décollages à partir de 3 heures du matin. Un navigant pourra voler 110 heures en 14 jours et pour les vols de moins de 14 heures ce sera un seul co-pilote à bord.

Toutes ces règles ne sont pas du goût des navigants mais surtout elles risquent de mettre encore plus à mal la compagnie aérienne Air France. Ces règles seront relativement facilement appliquées dans les compagnies aériennes low-cost ou de type charter voir même de petite taille comme XL Airways, Air Caraïbes… On ne parle même pas des compagnies aériennes basées dans les anciens pays du bloc soviétique… Ces compagnies vont donc avoir, de façon tout à fait légale, la possibilité de diminuer le coût salarial en faisant travailler plus le personnel et en profitant de la souplesse de la nouvelle réglementation. Le bonheur absolu, faire travailler une hôtesse de l’air en porte d’embarquement pendant 4 heures avant de l’envoyer faire un 3 étapes avec repos mini en escale et un retour sec le lendemain avec un levé tôt en prime puis retour à la porte d’embarquement pour les vols du soir ! Ne cherchez pas, ça devrait passer légalement.

Par contre chez Air France il y a des syndicats et ces règles ne seront sans doute jamais mise en place. Les syndicats vont s’accrocher aux accords actuels et, après une ou deux grèves, rien ne bougera. Air France verra donc la concurrence être de plus en plus importante et pâtira forcement de cet écart de productivité entre des personnels qui travailleront selon les nouveaux standards europeens et les siens qui seront encore aux anciennes règles. Air France a déjà un coût du travail complétement exorbitant a +/-32.4% du chiffre d’affaire (Lufthansa c’est 23.4%) et ces nouvelles règles ne vont pas aider la compagnie à faire diminuer l’écart de ce dernier avec la concurrence ! L’Europe aurait décidé d’euthanasier la « vieille dame » qu’elle n’aurait pas fait autrement.

Partages

32 thoughts on “FTL, Europe et Air France

  1. Heureusement qu’une journée ne comporte « que » 24h! Si ça avait été 36heures, ça aurait été quoi? 34heures de travail cumulées? Du grand n’importe quoi, on voit bien que les gens qui votent ces lois ne volent pas et que ce ne sont pas eux qui se lèveront plusieurs jours de suite à 3h du matin L’être humain a des capacités incroyables et peut abattre des tonnes de travail, mais pas indéfiniment et à quel prix? Tout cela au détriment de la sécurité de nos passagers ainsi que la notre. On nous rabâche sans cesse en CRM de faire attention à notre niveau de fatigue, de ne pas voler lorsque nous nous sentons fatigués, mais avec ces règles, si les compagnies les appliquent, au début, tout le monde sera résigné et les acceptera, mais au final, quand on s’est levé à 3h du matin on est déjà moins vigilant, alors si on se lève plusieurs jours de suite à 3h, c’est risquer des incidents, crash…. Et si on ne veut pas prendre de risque, vu qu’il est de notre responsabilité de ne pas voler lorsque l’on ne se sent pas en état, il faudra donc être absent! Incitation à l’absentéisme donc! Et pression supplémentaire!

  2. @Holly777

    « Cela permettra peut etre de mettre (enfin) au travail les navigants Air France, il était temps! »
    Puisque les navigants AF (dont je fais partie) sont des fainéants et ont une vie de rêve, pourquoi n’en faites-vous pas partie ? Jalousie ?? Certains (pilotes) aimeraient d’ailleurs bien travailler un peu plus mais les lignes se ferment et on ne se sépare pas d’un pilote (qui coûte cher et longtemps à former) à la légère.

    Sérieusement : Les FTL sont une honte puisque ne prenant pas en compte les expérimentations médicales sur la fatigue menées depuis plusieurs dizaines d’année. Oui, AF ne les appliquera sans doute jamais telles-quelles et la concurrence en profitera. Combien de temps ? Le jour où un crash aura comme cause directe la fatigue d’un équipage, la compagnie qui l’emploie reviendra illico à des règles plus « raisonnables », si ses passagers lui en laissent le temps ! Mr De Juniac n’est pas philanthrope et il sait où le salaire n’est pas la contrepartie juste du travail rendu. Ce n’est pas chez les navigants… Les syndicats n’auront même pas à se battre pour éviter les FTL car le « Risque Fatigue » est intégré au plus haut niveau de la compagnie qui n’a pas envie de refaire les gros titres des journaux.
    Donner des coûts salariaux globaux déconnectés de tout contexte est stupide car AF vend des formations, de la maintenance…
    Quant à cette haine des navigants AF, elle me donne de sacrés moment d’amusement par les idioties que l’on peut lire ou entendre 😉
    A tous les « jaloux » : ne ratez surtout pas la reprise des sélections !!!

  3. heu bah tu fais combien d’heure chez AF?
    pour la formation air france on repassera à moins de gaver les ecoles pour pas grand choses surtout au vue des accidents chez AF.
    AF vend de la formation en maint heu je me trompe ou la maintenance se fait au Maroc ? faudrait commencer à bosser aussi car à la longue AF finira dans le mur mais bon c’est sur on doit pas faire le même metier la seul petite différence on bosse sans attendre que l’état injecte à coup de millions pour sauver des gens qui n’ont surtout pas envie de perdre leur petits avantages.

  4. Gomez arretes de nous faire rigoler stp ! Tu veux nous faire croire que bosser chez Air France c’est fatiguant alors que certains PNC ne font meme pas 40 heures de vol par mois en base province ? Pour info je suis en effet navigant et peut etre meme dans la meme tole que toi !
    De toute facon mon poulet tu vas bientot arreter de pleurer quand AF deviendra Etihad et que nos accords n’existeront plus…
    Bons vols !

  5. Ce n’est pas « mon » avis mon cher collegue mais celui du Commissariat général à la stratégie et la prospective… Quand une societe perd des centaines de millions d’euros par an, que la concurrence est de plus en plus armée pour prendre des parts de marché, que la productivité n’est pas au rendez-vous.. ca ne peut pas durer très longtemps et comme Transform 2015 sera un enieme plan « echec » je te laisse en déduire la suite…

  6. Faut aussi arrêter de tous foutre sur le dos du pnC c est pas nous ki coutons le plus cher a la boîte, on vol deja en mini pnc…et si l etat reduisait les charges? C pas plutot par la k il faut chercher?…t prêt à enchaîner les heures comme le preconise le ftl?

  7. Je ne met pas tout sur le dos du PNC ! AF c’est pas que des PNC et si AF va si mal ce n’est pas a cause des PNC mais a cause d’une mentalité globale qui date de l’epoque ou AF etait une boite publique mais, c’est fini, nous ne sommes plus fonctionnaire… Et pour repondre a ta question; oui, je suis partant pour voler +/- 20% de plus si cela est necessaire car ce ne fera « que » 14 heures de plus soit un vol par mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 076 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages