sam. Sep 21st, 2019

Drapeau Européen © DR

FTL rejeté par le comité des transports

Les pilotes, les hôtesses de l’air et les stewards saluent la décision du Comité des transports du Parlement européen qui a rejeté la proposition de la Commission pour de nouvelles règles concernant les temps de vol pour les équipages européens. Avec une large majorité de 21 vois à 13, les députés européens ont voté pour le rejet de la proposition qui contient, selon certains, plusieurs failles de sécurité importantes. Le vote envoie un signal clair à la Commission pour arriver à une à un texte qui garantit la sécurité des passagers en se basant sur des données scientifiques.

Partages
Drapeau Européen © DR
Drapeau Européen © DR

Les pilotes, les hôtesses de l’air et les stewards saluent la décision du Comité des transports du Parlement européen qui a rejeté la proposition de la Commission pour de nouvelles règles concernant les temps de vol pour les équipages européens (FTL; Flight Time Limitation). Avec une large majorité de 21 vois à 13, les députés européens ont voté pour le rejet de la proposition qui contient, selon certains, plusieurs failles de sécurité importantes. Le vote envoie un signal clair à la Commission pour arriver à une à un texte qui garantit la sécurité des passagers en se basant sur des données scientifiques.

 » Aujourd’hui, le Parlement européen a voté pour maintenir la sécurité des passagers comme la priorité numéro un de l’Europe », explique Nico Voorbach, pilote et président de l’Association européenne des personnels navigants. «Nous sommes heureux de cette décision et nous félicitons les parlementaires de leur position forte sur la sécurité. C’est ce que les citoyens européens attendent de l’Union européenne et s’opposer à cette proposition était la seule mesure raisonnable. Voler de 11heures à 12heures 30 minutes de nuit – comme la Commission l’autorise – alors que les scientifiques estiment que la limite physiologique se situe à environ 10 heures au maximum n’est pas acceptable. Nous demandons maintenant à la Commission de retirer sa proposition et de revenir avec un texte qui soit acceptable et sécuritaire «.

Elisabetta Chicca, présidente de l’EFT Cabin Crew Committee a ajouté : «Permettre aux membres d’équipage d’être d’astreinte puis en vol pendant 22 heures n’est tout simplement pas sûr. Si la Commission est sérieuse au sujet de la sécurité, ce doit être changé.  »

«Les citoyens européens attendent de l’harmonisation et un niveau de sécurité des plus élevé, basé sur les meilleures pratiques et sur ​​des preuves scientifiques », explique François Ballestero, secrétaire politique de l’ETF.  » La Commission a désormais la possibilité de soutenir leurs règles avec des preuves scientifiques existantes. Délibérément rejeter ces preuves et essayer de pousser leur proposition via le Parlement européen n’a pas fonctionné.  »

 » La Commission insiste sur les améliorations de la sécurité que sa proposition devra apporter », explique Philip von Schöppenthau, secrétaire général de la CEA.  » Ce qu’ils oublient de dire, c’est que leur indice de référence est très faible, et qu’ils ont choisi certaines des pires pratiques en Europe pour comparer leur proposition avec ce qui se fait déjà. Le problème est que le texte contient des failles de sécurité importantes qui doivent être éliminées afin de garantir la sécurité des vols. Un avion avec de nouveaux moteurs et de nouvelles fenêtres au poste de pilotage est agréable. Mais tant qu’il y a une fissure dans l’aile, l’ensemble du plan reste dangereux. Et c’est ça le problème avec la proposition de la Commission. Et c’est pourquoi elle doit être retiré «.

Avec le rejet en commission des transports, la proposition sera soumise au vote de la séance plénière du Parlement Européen, vraisemblablement dans la semaine du 21 Octobre car les scrutins se termineront le 25 octobre pour cette cession.

Le rejet de la proposition sur la limitation des temps de vol ouvre la voie à la Commission européenne de réexaminer et apporter des changements essentiels avant qu’il ne passe au vote en séance plénière. La limitation des vols de nuit à un maximum de 10 heures de service, que les scientifiques ont recommandé à plusieurs reprises, et mettre un plafond maximum de 18 heures sur la combinaison d’une réserve suivi d’un service en vol doit faire partie de la révision. En outre, les États membres doivent être autorisés à conserver des règles de temps de vol plus strictes au niveau national.

Partages

25 thoughts on “FTL rejeté par le comité des transports

  1. Quel soulagement de voir qu’enfin la raison prend le dessus sur des considérations économiques !
    Les passagers sont les premiers gagnants de cette décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 625 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages