dim. Déc 8th, 2019
Air France – KLM a enregistré une baisse de ses résultats

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Air France, un bon 3eme trimestre

Il y a un an Air France – KLM annonçait un bénéfice net de 86 millions d’euros pour son 3eme trimestre 2014.

Partages
Air France A319 © Philippe Noret - AirTeamimages
Air France A319 © Philippe Noret – AirTeamimages

Il y a un an Air France – KLM annonçait un bénéfice net de 86 millions d’euros pour son 3eme trimestre 2014. Cette année, pour le 3eme trimestre 2015, le transporteur franco-néerlandais annonce un bénéfice net de 480 millions d’euros ! Il ne faut tout de même pas perdre de vue les fortes pertes engendrées par la grève des pilotes en septembre 2014 qui, à l’époque, avait fait perdre des centaines de millions d’euros à la compagnie aérienne.

Hors grève le chiffre d’affaires progresse de 4.2% et a données comparable il recule de 2.4%. L’effet de change a eu un rôle prépondérant dans ces bons résultats. La marge d’exploitation a quadruplée à 12.1% et l’excèdent brut d’exploitation a lui doublé, il atteint 1.348 milliards d’euros.

Alexandre de Juniac, PDG du groupe, a salué ces bons résultats mais a précisé que la bataille était loin d’être gagnée car ces résultats ne permettent « ni de combler le différentiel de compétitivité avec [ses] concurrents ni de disposer des moyens de financer la croissance du groupe ». Sur les 3 premiers trimestres de son exercice 2015 Air France – KLM reste dans le rouge avec une perte de 158 millions d’euros.

Ces bons résultats sont en grande parti conjoncturels et Alexandre de Juniac a été très clair à ce sujet ; « Ces facteurs conjoncturels viennent s’ajouter aux effets positifs du plan Transform 2015 engagé depuis 2012 » avant d’ajouter que « pour trouver une croissance rentable dans un environnement concurrentiel » la « mise en œuvre du plan Perform 2020 est donc indispensable car la baisse des coûts unitaires est le principal levier dont Air France-KLM dispose ».

Ces résultats vont sans doute être vu par les syndicats comme une preuve qu’il n’est pas nécessaire de faire plus d’effort alors que la direction d’Air France met les bouchées doubles pour réduire encore les couts et gagner en rentabilité.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 456 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages