7 juillet 2020
Alexandre de Juniac

Alexandre de Juniac © Air France

Air France, moins de 1000 postes en 2016

Air France supprimera, quoi qu’il advienne, environs 1 000 emplois en 2016.

Partages
Alexandre de Juniac © Air France
Alexandre de Juniac © Air France

Air France supprimera, quoi qu’il advienne, environs 1 000 emplois en 2016. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Alexandre de Juniac hier alors qu’il était l’invité du « Grand Jury Le Figaro-LCI-RTL ».

Le PDG d’Air France – KLM reste donc sur la même ligne que lors de son précèdent interview ou il annonçait que les négociations en cours pouvait modifier l’année 2017 mais que, pour l’année 2016, les négociations ne changeraient rien aux mesures qui doivent être mises en place. « J’ai dit que nous avions encore plusieurs semaines pour reprendre les négociations et éviter la mise en place des mesures les plus dures en 2017. » indiquait-il au journal le Monde le 15 octobre dernier.

Ce devrait être moins de 1 000 postes qui seront supprimés en 2016 au sein d’Air France, le chiffre exacte devant être annoncé lors du CCE de jeudi prochain. La CGT et les autres syndicats se sont émus des paroles d’Alexandre de Juniac et ont rappelé que, le 5 octobre dernier, les salariés ont exprimé leur colère et que la direction semble ne pas en tenir compte.

Suite aux débordements du 5 octobre dernier, 18 personnels Air France sont actuellement sous le coup d’une procédure disciplinaire. Ils risquent le licenciement mais de Juniac a indiqué qu’il y avait d’autres sanctions possibles.

Air France est toujours le théâtre de tensions sociales fortes pouvant exploser à tout moment, encore une semaine à hauts risques en vue…

Partages

6 thoughts on “Air France, moins de 1000 postes en 2016

  1. « Air France est toujours le théâtre de tensions sociales fortes pouvant exploser à tout moment, encore une semaine à hauts risques en vue… »

    Non au contraire.
    AdJ discute enfin avec les PNT et il est d’accord pour que l’accord PNC aille à son terme (2016).

    1. AdJ discute en effet avec les pilotes dont le principal syndicat vient de prendre une claque au tribunal et risque d’être un peu remonté…
      Pour les PNC c’est un bonne chose qui va vers le calme mais, avec le sol, que va t il faire ? Il y a 18 personnes qui risques des sanctions et le 22 il y a déjà un appel a la mobilisation… Comme le 5…

  2. @L’équipe :
    Je pense que le dossier est plus politique que jamais…
    Tout dépendra, à mon humble avis, de l’orientation que donnera le gouvernent une fois de plus.
    Air France a révélé les dysfonctionnements du dialogue social en France.
    C’est vraiment horrible, mais il a fallu en arriver là pour qu’AdJ daigne venir négocier avec les PNT, pour que la Direction accepte de laisser un accord PNC aller jusqu’à son terme.

    Mais dans quel pays vit-on ?

    Les images d’agression ont choqué tout le monde et PERSONNE ne cautionne ces agissements, cependant, pour les collègues qui risquent des sanctions, une cagnotte intersyndicale (lepotcommun) a été mise en place pour les aider à subvenir à leurs besoins et ceux de leurs familles en attendant. Et tous les syndicats (PS,PNT, PNC) ont signé.

  3. En espérant que cette de turbulences soit sur la bonne voie et que tous, autour de la table trouvent une solution pour sortir Air France de cette mauvaise passe.
    Bien sur les salariés et la direction mais également le gouvernement, non pas pour sabrer les uns et les autres, mais pour éviter la schizophrénie entre ADP/AF, Airbus/AF, Dividendes/AF etc…

    Wait and see mais lyons confiants. C’est ce qui permettra aussi des embauches à partir de 2018 d’après le PDG ! 🙂

  4. on peut tout dire ce qu’on veut, mais AF doit licencier probablement entre 8000 et 15000 dans les 5 ans, mais ça personne ne le dira, et probablement personne ne le fera.
    Les employés, qui se plaignent savent très bien qu’ailleurs c’est bien pire, et en plus aucun avantages….
    Donc pratiquement personne ne partira, car la vie est trop belle chez AF.
    Je le dis et le répètes, AF c’est comme la SNCM. ça finira mal, et il ne restera que 30 à 40% du personnel.
    La branche cargo doit être fermée de suite. Tout le monde le sait, et personne ne dit rien, de peur de voir les salariés + les syndicats mettre le bordel….
    une ENORME grève serait la bienvenue pour accélerer tout cela…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 312 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages