5 mars 2021
Boeing KLM

KLM Boeing 747 © Jean-Philippe Boulet

KLM et les long-courriers

La compagnie aérienne néerlandaise KLM a abandonné sa menace de suspendre l’ensemble de ses vols long-courriers

Partages

La compagnie aérienne néerlandaise KLM a abandonné sa menace de suspendre l’ensemble de ses vols long-courriers après avoir conclu un accord avec le gouvernement néerlandais sur de nouvelles règles de test avant le départ.

Le gouvernement de Mark Rutte a récemment introduit de nouvelles règles de test avant le départ qui obligent les passagers à passer un test PCR dans les 72 heures avant le départ et un deuxième test rapide antigénique dans les quatre heures avant le départ. Les règles s’appliquent aux voyageurs de toutes les destinations à haut risque et, de manière controversée, inclus l’équipage.

Il n’y a actuellement que 17 pays et territoires sur la liste néerlandaise des pays sûrs où la règle du double test n’est pas en place.

KLM a réagi avec colère à cette proposition, affirmant qu’elle n’aurait d’autre choix que d’annuler tous les vols long-courriers tant que ces règles étaient en place. La compagnie aérienne exploite actuellement environ 270 services long-courriers par semaine.

La compagnie aérienne craignait que les membres d’équipage testés positifs juste avant le départ soient abandonnés dans un pays étranger. Un porte-parole a déclaré que KLM n’abandonnait jamais ses membres d’équipage.

Alors que le gouvernement néerlandais avait envisagé d’interdire tous les vols pour empêcher l’importation de nouvelles variantes du virus COVID-19, les ministres ont finalement cédé lorsqu’ils ont réalisé les dommages que cela causerait à la chaîne d’approvisionnement néerlandaise.

Dans son communiqué la compagnie aérienne KLM a indiqué :

Après des consultations constructives avec l’Institut national néerlandais pour la santé publique et l’environnement (RIVM), KLM a développé un protocole de test alternatif sûr pour les équipages.

KLM

Les pilotes et les PNC seront désormais testés avant le départ des Pays-Bas, puis à l’arrivée à l’aéroport de Schipol. KLM a également accepté de mettre en œuvre de nouvelles règles de sécurité pour les équipages lorsqu’ils sont à l’étranger, y compris la mise en quarantaine obligatoire.

Toujours dans le communiqué de la compagnie, KLM précise :

Faire fonctionner les opérations aériennes de manière sûre et responsable est et reste la priorité de KLM, également depuis l’épidémie de COVID-19 au début de 2020. Cela nous a permis de maintenir les voyages essentiels, le rapatriement et le transport des marchandises nécessaires jusqu’à présent.

KLM

Les règles de double test resteront en place pour les passagers. Les vols vers le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et l’Amérique du Sud restent également interdits, à l’exception des vols cargo.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 30 690 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages