2 juin 2020
Air France et la réforme des retraites

Air France Boeing 787 © Air France

Air France va supprimer des emplois

Air France devrait supprimer des emplois, selon son PDG Ben Smith

Partages

Air France devrait supprimer des emplois, selon son PDG Ben Smith, qui a indiqué que des réunions avec les syndicats de la compagnie Air France allaient être organisées.

Des réunions de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences sont prévu pour le mois de juin 2020 et Ben Smith a indiqué avoir déjà identifié des possibilités de départ volontaires.

Cette annonce arrive en même temps que les résultats du premier trimestre 2020. Air France – KLM enregistre une perte nette de 1.8 milliards d’euros. En mars elle atteint 560 millions d’euros. Le groupe va devoir mettre en place un plan pour retrouver sa compétitivité qui sera présenté dans les prochains mois selon Ben Smith :

Nous travaillons sur un nouveau plan pour que le groupe Air France-KLM retrouve sa compétitivité dans un monde profondément bouleversé et réaffirme son leadership dans la transition durable du transport aérien. Ces nouvelles orientations seront présentées dans les prochains mois.

Ben Smith

Air France abandonne ses objectifs pour 2020 et va même jusqu’à indiqué que l’Ebitda sera significativement négatif. Ce serait la première fois depuis le rachat en 2004 de la compagnie aérienne KLM que cela se produirait. La perte anticipée pour le deuxième trimestre sera nettement plus élevée que celle du premier selon Frédéric Gagey.

Avec les fermetures de lignes imposées par le gouvernement, la reprise du long-courrier qui semble être de plus en plus lointaine (septembre au plus tôt) et la demande qui ne sera sans doute pas au rendez-vous et devrait mettre des années à revenir selon Air France, la surcapacité va être un point important du plan.

Si Air France va supprimer des emplois cela devrait donc, dans un premier temps, se faire sur la base du volontariat avec la mise en place d’un Plan de Départ Volontaire.

Partages

22 thoughts on “Air France va supprimer des emplois

    1. ça je ne pense pas. Ils commencent à analyser les profils des crew et font des contrats de 2 mois au lieu de 3 ans… La crise corona c’est pour tout le monde

  1. Merci a Pnc contact pour cette information.
    Que les lecteurs s’agacent est une réaction qui a de quoi surprendre…car ce plan d austérité chez aifrance qui fait son bilan …implique de prendre des mesures nécessaires pour préserver sa tresorie.
    Le plan de départ volontaire , a prévoir fera probablement l objet de sa feuille de route et par ailleurs nombres de compagnies aériennes du même business modèle ont procédés a des coupes d effectifs …avec un enjeux de clarté, maintenir un cap de survie, regagner en compétitivité et sur une point vue de relance économique. Certes AF va recevoir une aide conséquente…est ce encore suffisant pour préserver la sécurité de l emploi de l ensemble du personnel. Ou, as t on tendance a croire , qu avec pareil inquiétudes et incertitudes sur ce secteur de l aérien, airfrance reprendra son exploitation la bouche en coeur, faisant mime que rien a changer… Aussi compétitive comme au premier jours, sans tension aucune?!!

  2. Je pense que vous aviez cette info:

    🚩Infos conseil d’administration du 05/05 🚩

    Lors du dernier Conseil d’administration ont été présentés les résultats du 1er trimestre fortement impactés par la crise du Covid-19.

    Aussi avec les 2 prêts de 4 et 3 Md€ prévus prochainement, un projet de « plan de rebond » pour faire parvenir AF à la rentabilité économique à été avancé.

    🔴 Domestique :

    🔹️ Arrêt des lignes très déficitaires, en particulier les transversales.

    🔹️Restructuration du réseau en tenant compte des dessertes TGV de moins de 2h30.

    🔹️Restructuration de HOP ! en centrant l’activité sur les Hub de CDG et de LYS.

    🔹️ Utilisation de Transavia sur le point à point pour contrer les low cost.

    🔹️Plan de développement à venir.

    🔴 Opérations :

    🔹️Calibrer le dimensionnement sur la baisse d’activité.

    🔹️Accélérer les projets de transformation porteurs de gains d’effectifs.

    🔴 Fonctions support :

    🔹️Accélérer et amplifier la transformation des fonctions support.

    🔹️Il est prévu d’élargir le périmètre à toutes les fonctions hors production.

    🔹️Objectif- 30 % sur un effectif de 6000 salariés.

    🔹️Toutes les solutions RH sont à l’étude.

    🚩 Le périmètre du PDV sera présenté au Conseil d’Administration AF et CSEC fin juin début juillet pour être négocié pendant l’été.

    🔺️ Les dates de souscription et de mise en œuvre des départs n’ont pas encore été communiquées.

    ⚠️ Mobilité professionnelle et géographique seront au menu.

    L’objectif est d’aller « le plus vite possible ».

    🔹️ Une « accélération des retraites » sera proposée pour les PN.

    🚩Entendu en CA :

    ▪️ »On sera sur des chiffres significatifs ».

    ▪️ »Il faudra aller loin pour se comparer aux concurrents ».

    ⚠️En complément des mesures ci dessus les mobilités professionnelles et géographiques vont s’imposer avec leurs conséquences.

    🔺️Les personnels concernés risquent de faire les frais de la solidité toute relative de l’AGEPP (accord sur l’emploi) auquel FO n’avait pas apposé sa signature.

    Beaucoup d’inconnues demeurent sur ce plan mais la défense des personnels reste un impératif.

  3. « La perte d’exploitation, habituelle au premier trimestre, s’est proportionnellement moins creusée à 815 millions d’euros – ce qui place Air France-KLM en position intermédiaire en Europe, entre le 1,2 milliard d’euros de pertes d’exploitation de Lufthansa et les 535 millions d’IAG. »

    Voilà…

  4. Chères Mesdemoiselles Audrey et Jennifer….Nous supposons que vous n’êtes pas chez Air France… vous nous en voyez navré….Bee brave.….who knows ?? …. 🙂

      1. Eh bein quel bel esprit vous montrer, à souhaiter que ces personnes aillent chez RYR. Si l’on vous souhaitait cette perspective d’aller chez RYR seriez vous content. Ne présumez rien en ce qui vous concerne car vous ne savez ce que l’avenir vous réserve.
        Je déduis qu’avec un tel esprit vous n’êtes point PNC…

    1. @Garuda, HOP, ils seront intégrés chez AF, cela va de soit, il y aura je pense quelques PDV pour refus de changement de base, et quant à TRANSAVIA, ils ne sont pas concernés car ce sera le fer de lance d’AF pour contrer EZY, et RYR…
      Les JOONERS ne seront pas remerciés, les syndicats veillent au grain…

      1. ouvrez les yeux, les ptits joon seront dans les premiers…
        au pire des cas ils pourront accepter d’aller chez ryanair ou volotea ça ne leur changera pas beaucoup des conditions qu’ils avaient accepté chez joon

        1. N’importe quoi !!!
          Avant de commencer à faire partir les nouveaux , AF va proposer aux anciens de partir (et bcp veulent partir s’ils ont pôle emploi et une prime correcte )
          Enfin n’oubliez pas que TRansavia va se développer et les PNC qui seraient « sacrifiés » integreront Transavia en priorité (avec une priorité pour leur retour sur AF dès que cela ira mieux)
          Donc désolé ni les derniers ambauchés ni les Jooners n’iront chez Ryanair, Emirates ou autres.

  5. Comme quoi nous n’avions pas si tord que cela.. Source Libération… Si aucun chiffre n’est encore annoncé, le directeur général de la compagnie, Benjamin Smith, envisage de supprimer des emplois dans les services administratifs et les escales d’Air France en région. Ce qui lui sera facilité avec la suppression des vols dès lors qu’une liaison en train, de moins de 2 h 30, peut se substituer à l’avion comme l’a demandé le gouvernement. La filiale de transport régional Hop devrait voir sa flotte et son réseau réduits de près de la moitié. Au total, de 6 000 à 10 000 postes sont menacés sur un effectif de 80 000 salariés, selon un dirigeant de la compagnie qui a préféré conserver l’anonymat. Pour le moment la méthode évoquée est celle d’un plan de départs volontaires. Mais personne au sein de la compagnie n’imagine qu’un tel nombre de salariés puisse avoir de son propre chef envie de quitter l’entreprise. Dans ces conditions, le recours à des licenciements secs se profile. Un plan d’économies devrait être annoncé en juillet.

    1. Oui ce nombre peut être sera le bon …..mais au niveau PNC……ce n’est pas ça .
      On parle en interne de 1000 à 1800 PNC en sureffectif.(on est loin des 6000 à 10000 encore une confusion….ces chiffres correspondraient à tous les métiers AF voir HOP inclut).

      Entre les départs naturels (entre aujourd’hui et 2022 il y aura au moins 1500 pnc qui partiront à la retraite )
      Puis les départs « aidés » …..chômage plus prime des très anciens le compte est bon !!!!

  6. : »de 80 000 salariés »
    Air France n’a que 45000 salariés et 35000 pour KLM
    Et sauf erreur c’est Air France qui va prendre cher et dans tous les secteurs ex. PNC équipage en fonction du remplissage et non pas avion.
    Au sol aussi casse tous secteurs confondus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 353 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages