3 août 2020
Air France

© DR

Air France, efforts et restructuration

Air France va devoir faire des efforts de restructuration afin de devenir rentable dans les plus brefs délais.

Partages

Air France va devoir faire des efforts de restructuration afin de devenir rentable dans les plus brefs délais.

L’État français a mis en place une solution pour permettre à Air France d’obtenir 7 milliards d’euros mais il ne l’a pas fait sans demander de contreparties.

Air France devra diminuer ses émissions de CO2

Le lobby écologique a été entendu et Air France va devoir supprimer des lignes ou la SNCF propose des solutions alternatives. Fini les Paris – Bordeaux par exemple. Les vieux Airbus A320 vont devoir faire place aux Airbus A220 qui sont bien moins gourmands en pétrole. De plus, Air France et la SNCF serait en discussion pour créer une filiale commune.

Air France va devoir être rentable

Air France va devoir atteindre une marge opérationnelle d’ici fin 2021 de 7%. Cet objectif ambitieux va permettre à Ben Smith de pouvoir se séparer de la filiale Hop dans sa forme actuelle qui est déficitaire depuis des années.

En contrepartie Transavia deviendrait l’arme du groupe face à Ryanair, easyJet et autre Volotea qui grignotent le marché depuis des années sans que la compagnie Air France n’arrive à faire quoi que ce soit pour les limiter dans leur expansion. Seul « La Navette » serait encore opéré par Air France vers Marseille, Nice, Toulouse et Toulon.

Pour gagner encore plus de points de marge Ben Smith a clairement indiqué qu’il était agacé de payer des redevances aéroportuaire exorbitantes a ADP pour un service bien loin d’être à la hauteur de ce qui se fait dans les autres aéroports. La renégociation pourrait permettre à Air France d’économiser entre 300 et 800 K€ par an, pas négligeable.

Air France et le volet social

La restructuration pour Air France passera aussi par le volet social. Au niveau social ça va être compliqué et Ben Smith devrait détailler cela cette prochaine. Pour le moment on parle de :

  • 6 000 départs dont 3000 hôtesses de l’air et stewards. Les « Joon » serait les premiers avec les alternants dernièrement titularisés.
  • Les plus de 55 ans devront accepter la retraite anticipée.
  • Un passage en mix-fleet comme British Airways serait envisagé pour rationaliser les effectifs.
  • Les accords devront être validés avant le 31 décembre 2020.

Air France devra-t-elle faire face a une grève après les annonces ?

La situation économique de l’entreprise ainsi que le fait que l’Etat a apporté une aide non négligeable fait que les PDV seront bien moins intéressants et que des licenciements secs pourront être envisagés si besoin.

Air France devra financer sa restructuration

Les milliards reçus ne permettent que de tenir pendant la crise, de compenser la perte d’exploitation, mais en aucun cas de financer la transformation. Air France pourrait faire une augmentation de capital fin 2020 ou début 2021 pour investir dans la transition qui lui permettra d’atteindre une marge opérationnelle correcte.

Si le sauvetage d’Air France est une bonne nouvelle, le gouvernement doit maintenant s’atteler à celui des autres compagnies aériennes françaises. Corsair, La Compagnie, Air Caraïbes, ASL, Franch Bee, Chalair… ont aussi besoin d’aides pour passer le cap sachant qu’elles sont déjà rentables pour la grande majorité…

Partages

24 thoughts on “Air France, efforts et restructuration

  1. Pas une ligne sur les PNT, or si abandon de hop, et passage de faisceaux chez TO, il y aura du sureffectif !
    Pas de diminution de salaire chez eux non plus, seuls les PNC et les PS passent au trapèze comme toujours ! Ou est l’équité, en période de crise TOUTES les catégories de salariés doivent contribuer.
    Baisse des salaires PNT !

  2. je mise plutôt sur chômage partiel actuel, à la fin de cette mesure gouvernementale ? un PDV …. si le quota n’est pas atteint ? départ en retraite volontaire ? si le quota n’est toujours pas atteint ? inciter au temps partiel ou revoir les accords sociaux ? si aucun débouché ? plan de licenciement économique collectif à la suite duquel les salariés licenciés auront deux années de légitimité pour réintégrer la compagnie, ceci est une disposition légale.
    Après 2 ans l’entreprise devra réembaucher les derniers licenciés plutôt que de procéder à des recrutements.
    Ex salarié PNC XL.

  3. Le PDV aura lieu, c’est certain. Il sera bien moins intéressant que les précédents car Air France n’a pas les moyens de lâcher des millions d’euros. Pensez-vous vraiment que les anciens vont lâcher leurs emplois pour un petit cheque alors qu’ils ont 5 ans ou moins à faire pour la retraite ??? Evidement que cela risque de finir avec des licenciements et, dans ce cas, c’est à l’ancienneté ! Donc article tout à fait réaliste par rapport à la situation actuelle d’AF, c’est triste mais c’est comme cela.

  4. « Certains personnels d’Air France sont probablement prêts à partir volontairement, si on leur donne la possibilité » a ainsi indiqué le directeur du groupe. « La première étape consisterait donc à proposer des plans de départs volontaires », poursuit-il., A votre avis la deuxieme c’est quoi ???

  5. PNC ex « Joon » et alternants premiers à partir ?????
    Mais d’où viennent ces fausses rumeurs (des jaloux qui ont loupé la sélection AF…..c’est totalement faux et sans fondement).
    Si vous connaîtriez la Compagnie (plutôt que la décrier sans cesse dans vos articles) vous sauriez qu’il y a un nombre très important de PNC qui vont partir en retraite en 2020/21 et 22.
    De plus il a un nombre important de PNC de plus de 56 ans qui seront intéressés par des départs négociés ENFIN sachez que l’aide de 7 milliards consentie par le gouvernement, oblige Air France à ne procéder à aucun licenciement, y compris auprès des jeunes « recrues »…..

    1. Ces restructurations ne se feront pas sans plusieurs milliers de suppressions d’emplois, dit-on, aussi bien dans les couloirs de la compagnie que dans le secret de son conseil d’administration. Or jusqu’à présent, Air France a réussi à mener ses réorganisations sans licenciements secs et sur la base de départs plus ou moins volontaires. Il n’est pas garanti qu’il en soit ainsi pour l’avenir.

      Auditionné par le Sénat mercredi, le directeur général d’Air France-KLM, Benjamin Smith, n’a pris aucun engagement en ce sens. Le ministère de l’Economie indique en outre à Libération qu’aucune garantie de non-recours à des licenciements secs n’a été demandée en échange des deux prêts. Les plus optimistes y verront une coupable absence de fermeté de l’Etat. Les plus pessimistes concluront à une situation tellement dégradée que cette clause sociale n’est plus exigible.

  6. Pour info: Auditionné par le Sénat mercredi, le directeur général d’Air France-KLM, Benjamin Smith, n’a pris aucun engagement en ce sens. Le ministère de l’Economie indique en outre à Libération qu’aucune garantie de non-recours à des licenciements secs n’a été demandée en échange des deux prêts. Les plus optimistes y verront une coupable absence de fermeté de l’Etat. Les plus pessimistes concluront à une situation tellement dégradée que cette clause sociale n’est plus exigible.

  7. « 6 000 départs dont 3000 hôtesses de l’air et stewards. Les « Joon » serait les premiers avec les alternants dernièrement titularisés. »
    GRAVE DESINFORMATION CONCERNANT LES LICENCIEMENTS.
    On en reparlera

  8. Le problème malheureusement est que nous n’avons que très peu d’informations et bien sûr les salariés ont besoin d’être rassurés. La petite et gentille vidéo conférence de la direction ne nous a rien appris de plus que ce que les journaux et les pseudos experts aéronautiques nous racontaient. Le tsunami va d’abord toucher HOP puisque les médias nous répètent à longueur de journée que le train c’est mieux . Ensuite il faudra rembourser,la dette et la compagnie aura les mains libres pour imposer des restrictions drastiques . Bosser plus pour gagner moins . C’est le moment les syndicats ne pourrons pas appeler à la grève décemment quand la population nous déteste à cause de l’image désastreuse que les pilotes se coltinent. Alors pour survivre il va falloir faire des efforts . Quand à moi je vais allumer un cierge en espérant que mes collègues de la maison mère ne me sacrifient pas pour de mauvaises raisons …

  9. Mais les amis en quoi cet article est choquant ???
    vous réalisez ce qui se passe vraiment ou bien votre cerveau est il lui aussi confiné ?Pardon mais cela est tout à fait réaliste et peu importe les sources l’état a prêté je dis bien PRÊTÉ 7 milliards et demandera donc des comptes pour en obtenir le remboursement .
    Il ne s’agira plus de sauver tous les emplois mais l’entreprise ,fleuron français , elle même .
    Donc même si cela est triste c’est malheureusement ce qui va se produire .
    prenez soin de vous à bientôt .

  10. La seule information importante pour les français, s assurer que les petites histoires de air france ne coûtent pas un 1€ au contribuable français. Nous verifierons et denoncerons si besoin que ce prêt et non pas ce don ne permettra pas aux pilotes de s en sortir à nouveau. Comptez sur nous pour vérifier. Vous devrez faire des efforts ! soit vous êtes rentables, soit les français refuseront collectivement de vous financer. Aucun interet pour nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 234 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages