2 juin 2020
Airbus A320 easyJet

easyJet © Domaine Public

easyJet a cloué ses avions au sol

easyJet a indiqué ce matin avoir cloué au sol l’ensemble de ses avions pour une durée indéterminée en raison du coronavirus et des mesures de confinement.

Partages

easyJet a indiqué ce matin avoir cloué au sol l’ensemble de ses avions pour une durée indéterminée en raison du coronavirus et des mesures de confinement.

Dans son communiqué la lowcost britannique a indiqué :

Ces derniers jours EasyJet a participé au rapatriement de clients avec 650 vols à ce jour pour ramener chez eux plus de 45.000 clients. Nous allons continuer à travailler avec les autorités pour mettre en place des vols de sauvetage supplémentaires selon leurs demandes. A ce stade il n’y a aucune certitude sur la date à laquelle les vols commerciaux pourront recommencer,

La compagnie easyJet a donc cloué ses avions au sol mais a également indiqué avoir des comptes qui devraient lui permettre de passer la crise. De plus, un accord avec les syndicats concernant les congés pour le personnel de cabine va grandement aider.

L’accord sera effectif à partir du 1er avril pour deux mois et les équipages seront payés 80% de leur salaire moyen grâce au système mis en place par le gouvernement pour maintenir les emplois.

Le gouvernement britannique n’aidera pas

Le gouvernement britannique a déjà annoncé qu’il n’était pas envisagé de sauver les compagnies aériennes pour le moment. Cela pouvant être envisagé si aucune autre solution n’est possible.

Partages

5 thoughts on “easyJet a cloué ses avions au sol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 355 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages