mar. Oct 22nd, 2019
Epave du Superlet 1000 d'Aéroflmot

SuperJet 1000 Aéroflot après l'incendie © DR

Crash Superjet 1000 Aéroflot, des PNC « héroiques »

Un avion SuperJet 1000 de la compagnie aérienne Aeroflot s’est écrasé hier à Moscou faisant 41 morts parmi les passagers et l’équipage.

Partages

Un avion SuperJet 1000 de la compagnie aérienne Aéroflot s’est écrasé hier à Moscou faisant 41 morts parmi les passagers et l’équipage.

Les circonstances exactes ne sont pas encore connues mais le commandant de bord du Superjet 1000 d’Aéroflot a indiqué que la foudre était à l’origine de l’accident. Suite à un impact de foudre l’appareil a perdu ses radios et une partie de ses calculateurs de vol. Les protections de vol ont sauté et le pilotage est passé en mode « direct » ce qui a entrainé la décision de se poser du commandant de bord.

Lors de l’atterrissage qui a été dur et peu conventionnel les trains ont sans doute percé la voilure et perforé les réservoirs qui étaient plein de carburant, le feu a pris immédiatement.

Les PNC à bord ont fait, selon les témoins, un super boulot. Ils sont qualifiés de « héros » par la presse anglo-saxonne. Le steward, Maxim Moiseyev n’a pas survécu. Il a pris la décision de rester à bord jusqu’à l’évacuation du dernier passager et a péri dans les flammes.

Tatyana Kasatkina, hôtesse de l’air, a survécu après avoir géré l’évacuation au niveau des portes avant de l’appareil. Selon un passager présent sur le vol :

Je remercie Dieu et les hôtesses de l’air qui m’ont sauvé. Elle était toujours avec nous, aidant les gens à sortir de la cabine pleine de fumée. Il faisait sombre et incroyablement chaud à l’intérieur.

Les passagers n’ont pas pu s’empêcher de prendre leurs valises et même de filmer de l’intérieur de l’avion alors que ce dernier était en feu…

Partages

5 thoughts on “Crash Superjet 1000 Aéroflot, des PNC « héroiques »

  1. « Le temps est crucial et les [procédures d’évacuation] ont été développées pendant des décennies, après des enquêtes portant sur les accidents précédents. Prendre des vidéos, attraper son sac, tout ce qui retarde l’évacuation est un risque pour votre vie – et celle des autres», a-t-il martelé au micro de 7 News.

    En moyenne, 90 secondes sont suffisantes pour évacuer un avion de ligne. L’évacuation du Sukhoi Superjet 100 a duré environ six minutes. »

    Honteux pour ces passagers qui ont contribué a la mort de certains…..

  2. Il faut vraiment être un sacré connard et un pauvre naze qui attend qu’il se passe quelque chose de dramatique ou d’extraordinaire dans sa vie pour oser filmer dans l’avion alors que putain, t’es en danger de mort, et tu entraves allègrement à l’évacuation. C’est dingue d’être comme ça. J’appelle ça un homicide volontaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 49 662 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages