jeu. Déc 5th, 2019
Air-France-Airbus-A320

Air France Airbus A320 © Air France

Air France s’attaque a son moyen-courrier

Air France va revoir sa copie concernant son offre court et moyen-courrier et notamment au niveau des bases province.

Partages
Air France Airbus A320 © Aeroworldpictures

Air France va revoir sa copie concernant son offre court et moyen-courrier et notamment au niveau de la province.

Le CCE Air France, qui doit avoir lieu aujourd’hui et demain, va regarder de plus près l’opportunité de se positionner sur le low-cost long courrier mais également faire le point sur les autres secteurs.

Le secteur court et moyen-courrier est un secteur fortement déficitaire selon Air France et, de plus, sujet a un sureffectif significatif au niveau de la province. Les documents remis aux syndicats par Air France indique une suppression de 241 poste équivalent temps plein pour les hôtesses de l’air et stewards du ce secteur.

D’ici à 2020 Air France souhaite prendre plus de 5% de parts de marché sur ce créneau mais précise qu’en 2017, après plusieurs années d’embellie, les résultats se sont fortement dégradés. Si cela semble passer par une diminution des effectifs il y aura aussi une rationalisation du procès industriel avec l’homogénéisation de la flotte de sa filiale Hop !.

Partages

6 thoughts on “Air France s’attaque a son moyen-courrier

  1. « Le secteur court et moyen-courrier est un secteur fortement déficitaire selon Air France » :

    C’est un point de vue…
    Quand on sait combien est valorisé un vol d’apport court et moyen courrier pour alimenter le hub de CDG, effectivement c’est peanuts.
    Sauf que sans court et moyen courrier, le long courrier serait très très fortement impacté.

  2. L’évaluation de la recette MC be se fait pas selon le tarifs affiché sur le billet d’un passager en correspond nuance mais en fonction d’une méthode de calcul définie par IATA. Air France aurait choisi une méthode plus favorable au MC (je dis bien moyen-courrier) que la règle IATA. L’argument repris par C-crew ne tient donc pas.
    L’explication est effectivement plus dans l’organisation du réseau, les subsides des bases province, la ségrégation Hop! / Air France et une flotte trop variée.
    On pourrait y voir une opportunité de défendre des contrats PN uniques entre Hop! et la maison mère…
    Enfin, il va bien falloir un jour simplifier ce portefeuille de marques car 4 marques pour 2 métiers ( sans compter la Low cost LC…), c’est ridicule et illisible !

  3. Info intox …..il serait souhaitable que les personnes qui écrivent des articles donnent leur nom…..aucune information à ce jour n’a été communiqué par AF
    Vos articles sont toujours dramatiques ou sensationnels mais souvent FAUX.

  4. « L’argument repris par C-crew ne tient donc pas. »

    Quand on trouve des prix débat province ou europe moins chers que départ Paris, je vous laisse imaginer la valorisation du billet Moyen ou Court courrier.
    Quant au fait que mon argumentation vous agrée ou pas, si vous saviez…

  5. Malheureusement il y a co-gestion. Par conséquent, la balle est dans les mains du Snpl. Et cela ne va pas changer. Très peu de possibilités pour une direction (qu’elle s’appelle Juniac, Terner, Gagey, ou le Pape) de faire évoluer le modèle AF. Par conséquent on gère de l’existant, plutôt bien au regard des dramaturgies incessant es des 5 dernieres années grâce à un capitale marque exceptionnel. Les concurrents n’ont pas ce problème de gouvernance. Ils sont et vont être plus agressifs dans un contexte de hausse des coûts avec une capacité financière supérieure. Et comme ils attaquent directement le sanctuaire France, l’impact business et également psychologique va être fort. L’année 2018 va être très difficile pour les compagnies françaises en général pour des raisons différentes. J’attends de voir si les « fameuses » assises vont être des assises sur le mode sauvons le soldat AF ou sauvons les compagnies françaises ou sauvons le transport aérien français.
    Pour les marques, rien de nouveau. Cela fait des années que ce travail aurait dû être fait comme l’a suggéré les nombreux rapports de consultants externes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 410 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages