lun. Déc 16th, 2019
Grève hotesse de l'air et steward

Grève hôtesse de l'air / steward Air France © PNC Contact

Air France c’est la fin, de la grève

Aujourd’hui, le 2 aout 2016, c’est le dernier jour de la grève des hôtesses de l’air et stewards d’Air France. Air France annonce qu’elle va assurer 90% des vols et que le taux de grévistes ne dépasse pas les 25% pour ce dernier jour.

Partages
Equipage © Air France
Equipage © Air France

Air France, dernier jour d’une grève qui va sans doute laisser des traces et se payer chère dans les mois à venir.

Aujourd’hui, le 2 aout 2016, c’est le dernier jour de la grève des hôtesses de l’air et stewards d’Air France. Air France annonce qu’elle va assurer 90% des vols et que le taux de grévistes ne dépasse pas les 25% pour ce dernier jour. Ce sera donc 100% des vols long-courrier qui seront assurés sans limitation de capacité, environ 90% des vols intérieurs et 85% des vols moyen-courrier au départ ou à l’arrivée de Paris CDG.

Les syndicats qui ont appelé à la grève souhaitent que les accords collectifs qui régissent leurs conditions de travail soient signés pour 3 ans minimum alors que la direction ne propose que 17 mois. La direction estime ne pas avoir assez de visibilité sur l’évolution de l’activité quand les syndicats rétorquent qu’Air France a fait des bénéfices en 2015 grâce aux efforts des hôtesses de l’air et stewards. La grève avait pour but de mettre la pression sur la direction pour qu’elle revienne à la table des négociations et accepte la proposition des syndicats.

8 jours de grève plus tard ou en sommes-nous ? S’il est sans doute un peu tôt pour un état des lieux exhaustif, certaines conclusions peuvent déjà être tirées. La direction n’a pas bougé d’un iota, elle ne semble pas avoir été impressionné par le mouvement et n’a rien lâché. Le mouvement qui devait être phénoménal n’a pas été à la hauteur des annonces des syndicats, environ 80% des vols étaient maintenus alors que l’on devait avoir plus de 65% des grévistes. Pas de négociations, un climat encore plus tendu et une action syndicale qui, finalement, ne semble pas avoir été à la hauteur ou, pour le moins, avoir fait vaciller les positions de la direction d’Air France…

La grève va sans doute couter entre 250 et 300 millions d’euros à Air France et cela en comptant les retombées des mois à venir. Entre 150 000 et 200 000 clients qui ont été impactés et qui, pour la grande majorité, ne reprendront plus Air France dans la mesure du possible. Économiquement cette grève est une catastrophe pour Air France qui, en plus, n’a pas fait un premier semestre 2016 fantastique, les chiffres du 2eme trimestre seraient même assez alarmants quand on y regarde de plus près…

Une image dégradée auprès de la clientèle tourisme et affaire, des milliers de passagers perdus a jamais, des centaines de millions d’euros envolés. Air France aurait sans doute aimé se passer de cela car elle a déjà à traiter une recette unitaire au siège kilomètre qui chute, le pétrole qui va remonter selon les analystes… De plus le risque de grève reste finalement important et va sans doute décourager les voyageurs de choisir Air France pour leurs prochains voyages.

Les pilotes avaient joué l’apaisement et annoncé qu’ils ne feraient pas de grève pendant l’été. Les hôtesses de l’air et stewards ont choisi de faire le contraire mais, à la fin, c’est toute l’entreprise qui va en subir les conséquences en 2017…

Partages

10 thoughts on “Air France c’est la fin, de la grève

  1. Les pnc d’air france sont navigants, mais certainement pas commerciaux (en général)

    C’est malheureux d’autant plus que certains font très bien le job et doivent se demander ce qu’ils font noyés parmi tous ces ex-fonctionnaires.

    UNSA PNC, un bel exemple de déficience intellectuelle majeure. À moins que ce soit exprès qu’ils tiennent de telles positions style politique de la terre brûlée: ce serait mieux pour leur ego, car s’ils pensent vraiment ce qu’ils écrivent alors ces personnes font honte à leur propre âme.

  2. votre analyse est partisane comme d habitude !
    Il n y a jamais de gagnant lors d’une grève ! Tout doit être fait pour l’éviter et ç est encore là que la direction se montre d une grande médiocrité ! Qu est qui empêchait la direction de signer un accord à durée indéterminé? Des desseins peut glorieux dans moins d un an peut être ? Les masques vont tomber et les têtes aussi !
    L’estimation du coût de la grève est de 90 millions € dixit Mr Gagey iso 250 millions €PNC contact .. Enorme pour une grève que vous qualifiez de décevante ! A comparer au 450 millions € des 14 jours PNT !

    1. 90 millions c’est uniquement les remboursement des billets et autres frais immédiats… Le cout global sera sans doute beaucoup plus élevé mais ne pinaillons pas pour si peu.
      Qu est qui empêchait les syndicats de signer un accord de 17 mois ? Une réelle peur quand a l’avenir de la société et un besoin de tirer la couverture a soi pour se rassurer ? Les masques vont tomber et les têtes aussi !

  3. Le salut d’Air France ne peut passer que par un dépôt de bilan et une reprise de l’activité après une épuration massive et des nouveaux contrats de travail en adéquation avec la réalité du marché. Fini les pnc a 3 500 euros et les pilotes a 10 000 euros. Fini les personnels dans les bureaux qui n’ont qu’une activité de façade et ne génère aucune valeur pour l’entreprise !

    Mais pour mettre cela en place il faut que l’État sorte du capital et ce ne sera pas avant 2017, est ce de cela que les syndicats ont tellement peur, la fin de leurs privilèges et la remise en ordre de la compagnie, on pourrait aisément le croire…

  4. @ Vince : le « black out » qui consisterait à déposer le bilan et refaire une structure est interdit en France. Et fort heureusement. Sinon toutes les sociétés pourraient tous les 10 ans remettre les compteurs à zéro. Ce n’est pas sérieux.

    @la rédaction : Pourquoi ne pas signer 17 mois ? Bien que fermement contre la grève, je pense qu’un juste milieu aurait pu être trouvé par le gouvernement et es syndicats . Attendre l’après présidentielles n’est sans doute pas judicieux et je suis certaine que 36 mois aurait été un bon compromis.
    Et pour le coup, la responsabilité de cette grève pour rien incombe à tous les protagonistes

    1. Les pilotes ont choisi de prendre le temps pour négocier sans compromettre les resultats de l’entreprise, une decision sage et judicieuse que les PNC n’ont pas suivi. La direction semble ne pas aimer les passages en force et le climat risque de ne pas beaucoup s’ameliorer…

  5. Je ne comprends pas votre acharnement contre les PNC d’AF.
    Si la perte que vous évoquez est réelle, la faute en revient essentiellement à la direction. On ne sait pas calculer à AF ?
    Pourquoi la direction n’a-t-elle pas proposé un accord à durée indéterminée qui peut toujours être dénoncé et donne 15 mois pour négocier ?
    Elle a préféré aller au clash, perdre beaucoup d’argent, et abîmer un peu plus l’image de la compagnie.
    Quant à la communication, elle est pour le moins bizarre. Cette grève qui n’est pas très suivie entraîne des pertes financières importantes. Soyons un peu réalistes, c’est l’un ou c’est l’autre, ce ne peut être les deux à la fois.
    Cette grève est un grave échec. Elle démontre la perte de confiance d’une grande partie des PNC vis à vis de leur direction.
    croyez vous que tant de PNC ont fait grève juste pour une question de durée du futur accord collectif ?

  6. Parfois 15mois dans le monde des affaires c’est peut être trop long pour négocier dans un environnement dégradé, n’offre pas de flexibilité pour s’adapter à une situation. Après on s’étonne de voir les compagnies ne proposer que des CDD ou CDS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 363 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages