ven. Déc 13th, 2019
Air France – KLM a enregistré une baisse de ses résultats

Airbus A380 Air France © Hugo Possamaï

Air France, J-P Bailly dévoile son rapport

Air France a du pain sur la planche pour espérer devenir enfin compétitive.

Partages
Boeing 747 Air France © G. Carcassonne
Boeing 747 Air France © G. Carcassonne

Air France a du pain sur la planche pour espérer devenir enfin compétitive. C’est en tout cas un résumé du rapport du Président d’honneur de La Poste, Jean Paul Bailly. Ce rapport doit permettre de trouver les solutions pour que la compagnie aérienne française retrouve une place parmi les majors mondiales.

Il n’y aura aucune réforme possible tant que le constat sur la situation de la société ne sera pas partagé par tous. Ce n’est pas la position des syndicats qui ont dernièrement comme leitmotiv de crier haut et fort qu’Air France va bien, elle a été bénéficiaire en 2015, et que la direction veut faire des économies pour satisfaire l’actionnaire qui en veut toujours plus. Pour rappel, l’actionnaire n’a rien touché depuis 2008.

Jean Paul Bailly indique dans son rapport :

Face à ces faits (l’écart de compétitivité et la fragilité financière, NDLR) qui me paraissent avérés et difficilement contestables, les organisations syndicales ont des attitudes très différentes, allant de la compréhension et du partage de ces réalités (c’est en particulier le cas des administrateurs salariés), jusqu’à la remise en cause des chiffres, en passant par diverses stratégies que l’on pourrait qualifier de stratégie « d’évitement », visant à contourner la difficulté de ce constat.

Toujours concernant le constat « commun », Jean Paul Bailly met le doigt sur les écarts de compétitivité entre les différentes compagnies aériennes présentes sur le marché d’Air France. Il indique dans son rapport :

Les écarts de compétitivité à la date d’aujourd’hui, qui demeurent  après Transform 2015 (le plan d’économies 2012-2014), sont également incontestables : qu’il s’agisse des benchmarks très décriés, des conclusions du cabinet Secafi-Alpha, expert mandaté par le CCE, plus consensuelles, ou encore de l’analyse des business cases entre Air France et KLM. Si la plupart des organisations syndicales conviennent de cet écart global de compétitivité, les avis divergent sur l’écart de compétitivité métier par métier.

Le rapport n’hésite pas à parler également de fiscalité. Air France n’a pas la même fiscalité que la Lufthansa ou encore les compagnies aériennes du Golfe et ne l’aura jamais. Cependant l’Etat français pourrait aider la compagnie aérienne en enlevant certaines taxes totalement ridicules comme la Taxe Chirac et en revoyant à la baisse les taxes aéroportuaire versées à ADP. S’il est exact donc qu’Air France est très taxée une diminution de ces dernières n’est pas le saint graal que voudraient nous faire croire certains syndicats qui refusent toute autres explications à l’écart de compétitivité. Le rapport explique ;

Cette préoccupation est commune aux organisations syndicales et à la direction générale, mais elle est mise en avant par certaines organisations comme « la » solution aux problèmes de compétitivité d’Air France, au risque d’en faire un préalable à toute autre action et donc de conduire à un certain immobilisme.

Ce rapport n’est évidemment pas accepté par les syndicats qui y voient un énième moyen pour dégrader la rémunération des personnels et les conditions de travail. Car si le rapport indique qu’il faudra des mesures rapides et concrètes pour avancer dans le cadre d’accords collectifs les syndicats ne vont sans doute pas l’entendre de cette oreille.

Si le rapport évoque un contrat entre l’Etat et Air France ce dernier ne saurait être mis en place assez rapidement pour répondre aux problèmes et restaurer la compétitivité d’Air France. Les semaines à venir vont être cruciale pour Air France et son avenir, espérons que Trust Together puisse mettre en place les bases d’un dialogue social apaisé au sein d’Air France.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 410 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages