mar. Nov 19th, 2019
Boeing 747 KLM

Boeing 747 KLM © Domaine Public

Épée de Damoclès pour AF – KLM !

Air France – KLM a eu droit à une grève des pilotes Air France suivie d’une des hôtesses de l’air et stewards. Maintenant il doit faire face à une gronde des pilotes de KLM qui envisagent de poursuivre le groupe si les accords concernant leurs retraites ne sont pas maintenus.

Partages
KLM Boeing 747 © Jean-Philippe Boulet
KLM Boeing 747 © Jean-Philippe Boulet

Air France – KLM  a eu droit à une grève des pilotes Air France suivie d’une des hôtesses de l’air et stewards. Maintenant il doit faire face à une gronde des pilotes de KLM qui envisagent de poursuivre le groupe si les accords concernant leurs retraites ne sont pas maintenus. L’accord en question stipule que les pensions sont indexées sur les salaires, si les salaires augmentent il doit en être de même pour les pensions des retraités. Rien que le maintien de cette disposition couterait 600 millions d’euros au groupe d’ici fin 2016 !

Le système de retraite des pilotes néerlandais est un système qui fonctionne à 100% par capitalisation. Estimé à 7 milliards d’euros ce system a fonctionné correctement depuis plusieurs années. Mais, la crise de 2008 est passée par là et les taux ont plongés. Certaines compagnies aériennes ont fait les ajustements nécessaires, souvent dans la douleur, pour palier à cela. Chez KLM l’âge de retraite a été reculé de 56 ans a 58 ans mais sans toucher au reste et au calcul des pensions en particulier.

Selon une source de Les Echos :

Le système de retraite des pilotes de KLM, de type « defined benefit », garantit aux salariés le maintien d’un pourcentage de leur rémunération, quel que soit le rendement du fonds de pension, alors que dans la plupart des systèmes par capitalisation de type « defined contribution », les salariés bénéficient seulement d’une garantie de répartition des sommes que le fonds peut produire. Le risque est donc supporté par l’entreprise et non pas par les salariés.

Le groupe Air France – KLM dénonce l’accord en vigueur à cause d’une nouvelle loi néerlandaise qui vise à sécuriser les systèmes de retraite en obligeant les société a « surfinancer » les fonds à hauteur de 122%. Pour le groupe AF – KLM cela signifie injecter plusieurs centaines de millions d’euros pour la retraite des seuls pilotes hollandais. Si aucun accord n’est trouvé cela entrainera les comptes de la société Air France – KLM dans le rouge, pas très rassurant dans cette période déjà très tendue économiquement et socialement pour le groupe Air France – KLM…

Partages

3 thoughts on “Épée de Damoclès pour AF – KLM !

  1. Vu la complexité de ces sujets. Très très difficile de se faire une idée.
    En revanche il n’existe pas à ma connaissance en europe un groupe de 70000 personnes où chaque mois, voire chaque semaine, on apprend une grosse tuile.
    Nb : désolé pour les fautes et coquilles,le BB n’est pas pratique pour les vieux comme moi ?

  2. Et oui, chacun ses problèmes… Chez AF, les pilotes sont la source de tous les maux, et chez KLM, on commence à grogner sur leur système de retraite capitalistique qui est principalement alimenté par la compagnie et permet un départ à 55 ans !
    Va-t-on voir les pilotes AF sommer leurs homologues de KLM de revenir à la raison comme c’était le cas dans l’autre sens en juin ?
    Par contre, il est intéressant de voir que la justice Néerlandaise a interdit aux agents sol de faire grève au prétexte qu’il s’agit d’une période de forte affluence…

    Il n’y a donc pas QUE chez AF que les agents essayent de défendre leur contrat (« prendre les vacanciers en otage » disent les journalistes…) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 042 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages