Pilotes Air France, qui sont-ils ? – PNC Contact
Nous sommes le lundi 17 décembre 2018
galons pilote

Pilotes Air France, qui sont-ils ?

Air France est en pleine négociations avec ses pilotes pour le plan Perform 2020. Les pilotes Air France, qui sont-ils et que représentent ils exactement au sein de cette entreprise privée ?

Air-Micronesia-pilote-et-4-hotesses-de-lair-300x239

Air France est en pleine négociations avec ses pilotes pour le plan Perform 2020. Les pilotes Air France, qui sont-ils et que représentent ils exactement au sein de cette entreprise privée ?

Fin 2014 les pilotes étaient 4 720 pour un effectif global de 63 955 employés au sein d’Air France. Ils représentent donc 7.90% des salariés Air France. Les hôtesses de l’air et stewards eux représentent presque 30% des personnels. Chez les pilotes il y a beaucoup plus de « copi » que de commandant de bord. 2 028 copilotes pour 1 292 commandants de bord.

Les pilotes ont majoritairement entre 40 ans et 50 ans et ont rarement plus de 15 ans d’ancienneté.

Les salaires des pilotes sont fonction du grade, de l’ancienneté et du type de machine. Ainsi un copilote sur Airbus A320 gagnera 63 204 euros par an (brut) quand un copilote sur Airbus A380 en touchera plus de 2 fois plus avec un salaire annuel brut de 149 088 euros. Un commandant de bord Airbus A320 gagne moins qu’un copilote Airbus A380, 11 527 euros bruts par mois contre 12 424 euros bruts par mois ! Un commandant de bord sur Airbus A380 gagne 227 544 euros bruts par an.

Au niveau des heures de vol Air France indique que sur court et moyen-courrier les pilotes volent 585 heures par an et, sur long courrier, 685 heures. Ces chiffres sont des moyennes par secteur avec des pilotes instructeurs qui sont rarement en vol (+/- 40 heures) et d’autres qui cravachent comme des dingues (captain 777 par exemple).

Il reste le problème des rotations « mal montées » avec des amplitudes phénoménales pour un temps de vol ridicule comme le souligne le tweet de ce pilote Air France.

Journée plus efficace aujourd’hui: un peu plus de 4 heures de vol. Préparation du 1er vol depuis 12h30, fin du débarquement estimé à 23h55. — Stéphane Gaillard ✈️ (@Stef74G) 3 Octobre 2015

Air France va donc tenter de gagner en productivité via Perform 2020 mais pour le moment les syndicats n’ont pas donné de réponse et les pilotes veulent bien, pour la plupart, travailler un peu plus si en même temps la compagnie fait des efforts pour que ce travail soit fait de façon « intelligente »…

Partages

11 commentaires sur “Pilotes Air France, qui sont-ils ?

  1. Ne pas oublier qu’ils ont une ou deux pensions alimentaires, des frais pour les enfants fait en escale avec des femmes « locales », un crédit maison pour eux et un pour chacunes de leurs ex… Finalement ils ne gagnent pas plus qu’un OS de chez Renault a la fin du compte !

  2. Concernant les heures de vol annuelles, une petite remarque s’impose :
    Dans ses comptes, AF intègre tous les pilotes, qu’ils soient 100%, instructeurs ou cadres. Bien évidemment, les instructeurs volent moins que les 100% (puisqu’ils font du simu) et les cadres encore moins (puisqu’ils pilotent des bureaux lol ). Ainsi, la moyenne est tirée vers les bas. Lorsque EasyJet annonce des heures de vol annuelles pour ses pilotes, les chiffres sont sans appel. Mais ils ne comptent QUE les heures effectuées par les 100%…
    Ainsi, il est très facile de faire passer les pilotes AF pour des fainéants !

  3. Copi 777 = 820 hdv en 2015.
    Certains pilotes ont été en stop planning dès octobre….

    Instructeur CdB 777 = 750 hdv + 250 heures simu = 1000 hdv !!!! mais certains volent moins…..

    Effectivement les moyennes sont plantées par les cadres (20 hdv/mois) qui sont 10 fois plus nombreux que dans les autres compagnies…..

  4. Le 777 est en effet un secteur avec de fortes tensions en terme d’effectif, même pour les instructeurs…

  5. C’est pour ça que les pilotes n’ont jamais voulu de Transform 2015 qui posait en dogme l’absence de stage de qualification car ils étaient assimilés à de l’avancement… C’était une grave erreur, dénoncée dès le début par les pilotes ET leurs syndicats. Elle coûte très cher à l’entreprise qui paye des heures supplémentaires à Paul (sur 777) tout en payant un mini garanti à Jacques (sur 340) ! Personne ne nous a écouté, préférant nous traiter de nantis qui refusent d’abandonner leurs avantages.

    Beaucoup se souviennent de gens comme zato qui sur ce forum refusaient de comprendre que la critique (du management) n’était pas gratuite et pouvait être constructive !

  6. Bonjour,
    Désolè, mais pour moi « les pilotes » ne veut rien dire…
    Quelqu’un pourrait nous éclairer par les informations suivantes :
    SNPL Alpa : combien de pilotes au total, % hommes-femmes, ancienneté moyenne, combien OPL, combien CdB, nombre d’opl sur 777 ?
    Ces chiffres permettent d’avoir une analyse plus « fine »
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 56 326 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages