dimanche 23 septembre 2018

Actualités — mercredi 6 avril, 2016 à 9:49 — 9 Commentaires

Ecole hotesse de l'air

NOS ECOLES PARTENAIRES

Air France dit au revoir à de Juniac

Vous avez aimé cet article, offrez un café ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Partages
Alexandre de Juniac © Air France

Alexandre de Juniac © Air France

AdJ, c’est fini… Alexandre de Juniac, double lame pour les intimes, quitte la direction du groupe Air France – KLM pour prendre la tête de l’association IATA. C’est ce que le Conseil des gouverneurs de cette association a décidé. La prise de fonction est prévue pour le mois d’aout 2016.

Lorsque j’ai été nommé, le conseil d’administration d’Air France m’a dit : “Il faut ramener la maison à l’équilibre et la désendetter.” Ça, c’est fait. (…) [La compagnie] Air France est sortie de la zone de risque, mais elle n’est pas revenue dans le peloton des trois ou quatre meilleurs mondiaux. Et c’est ça qu’il faut pour Air France.

Arrivé en 2011 au sein d’Air France pour prendre la succession de Gourgeon, il met en place Transform 2015 et une politique de montée de gamme. Apres une année 2015 plutôt bonne à cause, en grande partie, a un pétrole pas onéreux, il se devait de partir avant que la situation n’explose. Le personnel piste est exaspéré, les pilotes Air France rejettent les dernières propositions, la renégociation de la convention des hôtesses de l’air et steward est mal engagée et le pétrole va forcément augmenter dans les prochains mois…

Il y a eu un dialogue social à Air France (…) Nous avons fait la réforme, qui a été douloureuse et qui a été voulue pour les 100 000 salariés, sur la base d’accords avec les syndicats. (…) Tous les syndicats, y compris le syndicat de pilotes, ont signé les accords pour restructurer cette maison.

Alexandre de Juniac n’a pas réussi à fédérer les équipes et maintenant se pose la question de son successeur. Frédéric Gagey n’a pas de stratégie globale selon certain et donc pas l’envergure pour une tel poste. Il reste donc Pepy qui n’en peut plus des cheminots, Lionel Guérin, PDG de Hop !, qui a au moins les faveurs des pilotes et d’une majorité des employés d’Air France.
Le départ d’Alexandre semble ravir Air France mais lui aussi semble heureux de quitter cette entreprise par la grande porte…

Partages

Vous avez aimé cet article, offrez un café a son auteur ! Buy Me a Coffee at ko-fi.com

École hôtesse de l'air

NOS ÉCOLES PARTENAIRES

9 Commentaires

  1. Christophe dit :

    « Il y a eu du dialogue social à Air France »
    Son départ est très révélateur : les salariés l’ont appris par la presse, comme tout les changements dans la compagnie… Il est difficile dans ces conditions d’imaginer qu’il y ait pu avoir du dialogue social !

    Cet homme est un tueur, froid, déterminé, qui arrive à ses fins sans sentiment, sans tenir compte de l’humain. Personne n’oubliera sa tirade sur le travail des enfants ou son petit mensonge consistant à dire qu’il n’a que les salaires comme variable d’ajustement. Prononcé lors du même forum qui traitait (entre autre) des charges sociales, ce mensonge en dit long sur sa stratégie : se battre avec les moins forts (les salariés) au lieu d’aller chercher la meilleure solution (la politique du transport).

    Reconnaissons-lui au moins le fait d’avoir fait fondre les effectifs de façon non négligeable (5000 à 7000 ETP au sol) sans faire de vagues. Il a également déclenché la montée en gamme (inévitable), réduit la dette et remis les comptes dans le vert.

    Mais le plus gros du boulot reste à faire : trouver le moyen, avec les salariés (pas contre eux), que cette compagnie retrouve sa meilleure place.
    Bon courage à son successeur, un batave ?

  2. sukhoi 27 dit :

    l’enveloppe du futur pdv : x euros – la prime de de juniac = des clopinettes !!!

  3. Icare dit :

    Seul le tandem Jean Serrat et Gérard Feldzer peut remplacer AdJ et sauver AF…du ridicule…
    Luftansa,IAG,Easy Jet et Rynair benissent chaque jour l’État francais et le SNPL Alpa pour leur aide si precieuse…
    D’ailleurs, ces concurrents devraient donner une prime bien meritee aux pilotes du bureau actuel SNPL Alpa…pour les services rendus…et ce n’est pas fini !

  4. juDITH dit :

    « Le départ d’Alexandre semble ravir Air France mais lui aussi semble heureux de quitter cette entreprise par la grande porte… »

    La grande porte. C’est un point de vue discutable.
    Disons que se mettre à l’écart lui permettra (selon Le Point) de revenir à un poste opérationnel après 2017.

    Il est vrai que lorsque l’on prend connaissance des attribution de l’IATA… on se pose la question :

    – L’activité principale de l’IATA est la simplification des facturations entre les compagnies aériennes et les agents de voyages (BSP) ou les transitaires/agents de fret (CASS).

    – Depuis 1967, l’IATA assigne des codes de 3 symboles (Chiffres/lettres) aux aéroports (ainsi qu’aux gares de chemin de fer importantes) et des codes de 2 symboles (Chiffres/lettres) aux compagnies aériennes. Ces codes sont utilisés dans le monde entier afin de faciliter le travail de certaines entreprises employant ceux-ci.

    – Ils font aussi des règlements pour l’expédition d’articles dangereux et publient le manuel IATA de Règlement d’Articles Dangereux, une référence globalement reconnue par les compagnies aériennes ayant à transporter des produits dangereux. (wiki)

  5. DHAOUADI Mohamed dit :

    Dommage…grand dommage pour AF, mais tant mieux pour l!Industrie du Transport Aérien International…. J’ai connu durant m’a carrière au moins 5 IATA DG : knit hammardkjold, Gunter eser, Pierre jeanniot, Bizignani, et le partant Anthony Tyler…. L’hononorable De JUNIAC sera certainement parmi l’élite, et IATA n’en sera que plus proche des Compagnies Aériennes africaines francophones.. Cette formidable machine de l’industrie (du Transport Aérien,) longtemps dominée par les Anglo Saxons – plus récemment par les Cies du golf, sera désormais plus proche de la Tunisie, du Maroc et de l’Algérie, a condition que les Gouvernants des Cies Nationales de ces Pays se rendent compte de leur absentéisme en tant que Membres actifs IATA réglant des cotisations en Droits de Vote, mais désertant jusqu’aux Assemblées
    Générales de IATA….. Bonne chance à cette grande figure du High Management….un mot à ses détracteurs : Sans lui AF aurait subi le sort des Sabena, Swissair et autres compagnies emblématiques ‘Nationales europeen, mais comme le dit notre proverbe Tunisien : C’est la perte d’un Grand, qu’on s’aperçoit de sa Grandeur…. Au lieu de le diffamer certains scléroses devraient être plutôt fiers d’avoir un Français à la tête d’une Association du Transport Aérien International, et nous, sur l’autre rive de la méditerranée, aurions souhaité avoir des Bernard. Attali, des Christian Blanc, des Jean Cyril Spinetta ou un, un seul Alexandre de JUNIAC… !!

  6. HENDERSON dit :

    Comme tout salarié, M. De Juniac a exercé son droit de mettre son employeur à la porte.

    Pour nos passagers et nos clients cargo, le monde est grand et ils ont le choix.

    Espérons qu’eux non plus de nous mettent pas à la porte… et que nous toquions à celle de Pôle Emploi.

Laisser un commentaire

Publicité
Recherche
Publicité
Publicité
Publicité

Partages