mar. Fév 25th, 2020

Alain Vidalies © DR

Air France, l’État ne fera rien…

Le gouvernement a clairement annoncé sa ligne de conduite dans le dossier Air France par l’intermédiaire de son secrétaire d’État aux transports Alain Vidalies.

Partages
Alain Vidalies © DR
Alain Vidalies © DR

Le gouvernement a clairement annoncé sa ligne de conduite dans le dossier Air France par l’intermédiaire de son secrétaire d’État aux transports Alain Vidalies.

Air France est une entreprise privée, dans laquelle il y a des responsables. A ce stade, ce n’est pas au gouvernement de se substituer à la direction

Selon lui c’est à la direction et aux syndicats de trouver un accord qui permette à la compagnie de renouer avec les profits. Sur le plan purement économique et financier sa réponse est tout aussi limpide. Certes l’Etat est actionnaire mais il est hors de question qu’il investisse quoi que ce soit dans l’entreprise.

L’Etat n’est qu’actionnaire à hauteur de 17%. C’est une entreprise cotée, que l’Etat ne peut pas aider financièrement puisque c’est interdit par les règlements européens

Pour Alain Vidalies le combat doit être celui de la baisse des couts pour que la compagnie aérienne puisse se battre contre les low-cost européennes et les compagnies aériennes du Golfe sur le secteur long-courrier.

L’objectif est de réduire les coûts pour que Air France retrouve des marges pour gagner la compétition notamment avec les low-cost et les compagnies du Golfe. Soit l’effort est partagé par tout le monde, et on ne perd pas d’emplois, soit ceux qui sont les plus nantis dans l’entreprise décident eux de ne pas faire d’effort. Et à la fin, ceux qui paieront la facture, ce sera ceux qui seront licenciés

Concernant les graves incidents lors du CCE d’hier le secrétaire d’Etat aux transports souhaite qu’il y ait des condamnations pénales pour les auteurs des coups qui ont fait 7 blessés dont un grave. L’Etat est avec la direction pour mettre en place Perform 2020.

J’espère qu’il y aura des condamnation pénales. Nous, nous soutenons l’objectif de la direction d’Air France

Pouvait on attendre autre chose de cet actionnaire ?

Partages

5 thoughts on “Air France, l’État ne fera rien…

  1. Bravo à tout le personnel + syndicats. Moi je pensai que la CGT de la SNCM était plus forte que chez AF….en fait non, les syndicats chez AF sont encore plus fous qu’a la SNCM.
    Donc rien a attendre, cette boîte va tout doucement couler mais plus vite que la SNCM, car les employés préfèrent tout perdre. Ils en tous tellement profité,,ils savent comment c’est ailleurs, donc rien à perdre….comme à la SNCM.
    Et c’est pas le gouvernement qui va chnagé quelque chose. Les syndicats aimeraient que l’état verse de l’argent, mais ya plus d’argent.
    Il va y avoir encore beaucoup de licenciements, faut tout changer chez AF. Demander au personnel de faire un effort oui, mais un tout petit effort.. en demander un grand personne n’acceptera…..
    A la bourse les gagnants sont les spéculateurs qui parient à la baisse de l’action. Donc plus AF ira mal plus ils gagneront. Les vrais actionnaires eux, sont les couillus (dont l’état), cvar le cours baisse chaque année et aucun dividende est versé….
    Là au moins on peut pas leur cracher dessus.
    Depuis toujours les beneficiaires chez AF sont les pilotes et le personnel….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 525 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages