lun. Fév 24th, 2020
Air France recrute

Vestes pilotes © DR

Haro sur le SNPL

C’est aujourd’hui qu’Air France devrait annoncer à ses salariés les mesures que la direction va prendre pour tenter de redresser Air France qui, depuis de longues années, perd des centaines de millions d’euros. Suite à l’échec des négociations avec les pilotes la semaine dernière, la direction devrait annoncer 3000 suppressions de poste dont 1000 chez les navigants. Certaines de ces suppressions se feront par des licenciements secs.

Partages
galons pilote
Vestes pilotes © DR

C’est aujourd’hui qu’Air France devrait annoncer à ses salariés les mesures que la direction va prendre pour tenter de redresser Air France qui, depuis de longues années, perd des centaines de millions d’euros. Suite à l’échec des négociations avec les pilotes la semaine dernière, la direction devrait annoncer 3000 suppressions de poste dont 1000 chez les navigants. Certaines de ces suppressions se feront par des licenciements secs.

Face à la position du syndicat des pilotes les commentaires et réactions sont unanimes, elles dénoncent une « vision corporatiste » qui met Air France en danger de mort.

«Quand le dialogue est bloqué par une minorité sur des visions purement individuelles et corporatistes, oui ça peut mettre en danger l’ensemble», a déclaré Michel Sapin. Puis il a ajouté ; «On vit sur cette image d’une compagnie belle, conquérante, grande référence mondiale, elle l’est toujours, mais tout a bougé autour», a-t-il poursuivi, citant le développement du low-cost et des compagnies de très grande qualité, notamment orientales et dans les pays du Golfe. «Air France s’est fait écraser, pris en tenaille entre deux évolutions (…) il faut donc regagner sur les deux bouts.»

Du coté s’Emmanuel Macron le discours est tout aussi clair ; «Il faut regarder les chiffres en face: la situation financière, industrielle du groupe est difficile. (…) Donc il faut conduire ces réformes. Donc le gouvernement appuie l’entreprise dans la voie des réformes qui sont conduites, et ces réformes ne peuvent être conduites que si tout le monde prend ses responsabilités, et en l’espèce, les syndicats de pilotes»

Manuel Valls a indiqué «J’en appelle toujours à la responsabilité. Pour s’adapter il faut évoluer. Le statu quo n’est pas possible, sinon c’est l’ensemble du personnel qui est menacé». Il a rappelé que «Si Air France n’évolue pas, elle se met en danger. On sait qu’une compagnie peut disparaître»

A droite le discours est identique. Alain Juppé a lancé u appel aux pilotes. «On demande aux pilotes de consacrer 6 vols supplémentaires par an sans augmentation de salaire mais sans suppression de postes», a indiqué l’élu Les Républicains qui réclame alors un peu de «bon sens». Alain Juppé leur lance un appel: «Sauvez Air France».

Bruno Le Roux , rapporteur d’un beau rapport sur le pavillon Françaix, a dit être «très, très inquiet de la situation de la compagnie Air France et surtout du manque de lucidité dans ce moment pour faire les réformes qui sont essentielles à la survie de l’entreprise». «Il y a un risque de disparition du pavillon français. La compagnie Air France existera certainement toujours. Est-ce qu’elle sera française ou est-ce qu’elle ne sera pas? On voit aujourd’hui qu’il y a des compagnies, notamment des compagnies du Golfe, qui regardent de notre côté»

Alain Vidalies ; «Une négociation n’est jamais terminée, il n’est jamais trop tard pour négocier. Si la direction et les pilotes peuvent reprendre la négociation, il est souhaitable qu’ils le fassent, sachant qu’il y a une certaine urgence»

Le leader de la CFDT a exprimé son point de vue sur le SNPL ; «C’est du syndicalisme qui part en vrille, le syndicalisme à la mode SNPL, c’est un syndicalisme corporatisme, qui ne prend pas du tout en compte l’intérêt de la majorité, de la totalité des salariés d’Air France», a fustigé Laurent Berger dans l’émission «C à dire» sur France 5. Cette année, «ils ont eu la possibilité, à travers une négociation catégorielle, (…) d’éviter des suppressions d’emplois, sauf qu’ils préfèrent considérer que les efforts sont à faire plutôt du côté du personnel au sol, c’est détestable»!

Les autres syndicats chez Air France sont tous dépités et, comme Ronald Noirot, évoque « un gâchis » et sont « dépites ». Le syndicaliste persiste en qualifiant le SNPL de «coterie qui protège ses privilèges» et qui est «en train de faire disparaître une entreprise»

Les jours à venir ne vont certainement pas être simples chez Air France.

Partages

6 thoughts on “Haro sur le SNPL

  1. les pilotes, les majorettes d’air France avec leur uniforme et leur machin doré…..hihihi.
    Bravo les gars, comme l’année dernière……et comme l’année prochaine aussi, mais là vous serez moins nombreux…

  2. on vient d’apprendre que le DRH a failli se faire lyncher……
    tout se passe comme prévu…ils sont tous sur le même bateau et les bagarres commencent pour sauver sa peau…
    y’en a qui vont tomber à l’eau et se noyer….là c’est chacun pour soit…
    pauvre compagnie….

  3. Vous oubliez malgré tout quelque chose d’ éminament important dans votre article : Air France emploit des directeurs développement , des directeurs marketing et commerciaux, des directeurs de la stratégie etc …des gens payés justement grassement et normalement capable de faire prendre les virages stratégiques à l entreprise face à la concurrence : en charge à la fois de la veille concurrentielle et de la mise en place de stratégies : ne se sont ils pas rendu compte que le marché bougeait ,n ont ils pas vu arriver les compagnies de la concurrence , les nouvelles méthodes etc …. Alors peut – être les pilotes fot ils preuve de corporatisme a n en pas douter , mais de là à les ériger comme ceux qui finiraient de mettre à terre cette belle compagnie est bien trop facile et montre un esprit d’ analyse plutot réducteur !

  4. Car qu’ est il encore une fois proposé ? d’ emblée de demander plus de productivité , de travailler plus , moins de repos etc …..car il semblerait que c’ est uniquement en tapant dans les avantages acquis du personnel -quelqu il soit – que l ‘ on ferait face à la concurrence …pourquoi ??? les conditions de travail des compagnies lowcost sont elles exemplaires ? enviables ?est il normal qu un PNC ne soit payé qu au moment ou l avion décolle alors qu’ il doit se présenter des heures avant au briefing par exemple ? non ! réguliérement ces compagnies se retrouvent devant les tribunaux ….Mais cela on ne nous le redit pas ! Alors le SNPL devrait effectivement être plus ouvert , mais ne nous faites surtout pas croire que si des licenciements se profilent ils seraient les seuls responsables …cela fait des années que la direction veut écrémer …trop de gens se sont battus pour ne pas les respecter …je precise que je travaille depuis des années ds le tourisme , qu’ Air France est une magnifique compagnie et que la volonté inavoué est depuis des années de vouloir la privatiser ….quelle belle aubaine alors de mettre au banc des accusés un syndicat alors que des  » cerveaux » , têtes pensantes  » sortant de l’ ENA et autres HAUTES ecoles la dirige depuis des années et sont censées en maitriser les risques , en penser la stratégie , la conduire , la diriger vers la rentabilité !

  5. Ce sont VOS SYNDICATS qui empêchent depuis 20 ans tous « virages stratégiques » comme vous dites pour préserver la gamelle de leur clientèle, allez donc leur demander des comptes, à moins que vous mêmes soyez syndiquée…

  6. Cher Martin , ni syndiquée , ni faisant partie d’ AF ,ni PNL ….Cependant bien trop facile d’ oser dire que seuls les syndicats empechent tout changement et cela depuis 20 ans …ou alors les directeurs de la strategie et du dévelloppement sont en vacances depuis 20 ans !!?Ce qu’ évitent les syndicats c est sans doute le nivellement par le bas des conditions de travail car encore une fois la seule stratégie semble TOUJOURS etre celle de toucher aux conditions de travail des salariés …Pourquoi ? les conditions des compagnies low cost sont elles enviables ? supportables ? legales ? non !!! combien de ces compagnies sont attaquées aux Prud’hommes ? Fallait il donner notre province à British airways et aux lo cost ? fallait il accepter ces compagnies auxquelles nos chambres de commerce versent des millions d’ euros pour s installer en france pendant qu elles declarent leurs bénef ailleurs qu en france et n y payent aucun impots ??? !!! fallait il totlérer que des PNL francais embauchés par ces compagnies ne commencent à etre payés qu’ une fois en vol ( aucun brifing , aucun retard n est payé meme si cela fait partie de leur boulot et les tient éloigner de leurs foyers !!! ….seriez vous prêt , vous MARTIN , à travailler 5h à 40h par mois GRATUITEMENT pour votre employeur ??? !!! ou encore seriez vous prêt à faire environ 100h de plus sans être davantage payé ??posez vous la question ?? car depuis 2013 AF- KLM affichait du positif …sauf pr ses activités cargo-fret ….Alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 38 523 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages