mar. Nov 19th, 2019

Etihad Boeing 777 © Kwlothrop

Les compagnies du Golfe dans le collimateur…

Etihad Boeing 777 © Kwlothrop

Des compagnies aériennes américaines ont commandité une enquête concernant l’attribution de subventions aux compagnies aériennes du Golfe, Qatar Airways, Etihad et Emirates. Suite aux révélations de cette dernière elles pensent porter plainte même si celle-ci a peu de chances d’aboutir.

Partages
Etihad Boeing 777 © Kwlothrop
Etihad Boeing 777 © Kwlothrop

Des compagnies aériennes américaines ont commandité une enquête concernant l’attribution de subventions aux compagnies aériennes du Golfe, Qatar Airways, Etihad et Emirates. Suite aux révélations de cette dernière elles pensent porter plainte même si celle-ci a peu de chances d’aboutir.

Delta, Continental et United ont commandité une enquête qui révèle que les compagnies aériennes du Golfe auraient touché environ 42 milliards de dollars de subventions sur les 10 dernières années. Que ce soit des prêts à taux zéro, des avances pécuniaires de la part des actionnaires ou des prestations non facturées tout a été utilisé par les gouvernements et autres institutionnels pour avantager ces compagnies aériennes. « C’est le cas de concurrence déloyale le plus important jamais connu », s’est exclamé une des compagnies américaines, commanditaires de ces investigations opérées auprès de cabinet d’audit, de documents publics communiqués par des Etats tiers. Toujours selon cette enquête il semblerait que 2 des 3 compagnies aériennes citées plus haut ne seraient pas rentables sans subventions…

Mais il ne faut pas rêver, elles vont faire comme en Europe et acheter les avions en cotre partie des créneaux sur les aéroports américains. Va donc falloir choisir entre les constructeurs aéronautiques ou les compagnies aériennes, en France et en Europe ont a choisi Airbus…

Partages

19 thoughts on “Les compagnies du Golfe dans le collimateur…

  1. Tiens, les compagnies modèle prennent un peu de plomb dans l’aile…
    C’est facile de gagner du pognon dans ces conditions ! Que penser de l’émotion suscitée en son temps par la recapitalisation de notre compagnie nationale ???

    Allez, soyons sérieux deux secondes : on enlève toutes les subventions de tout le monde. Bye bye Ryanair, Qatar et un peu moins de concurrence de Etihad et Emirates… Si en plus on baissait un peu les charges sociales, on a trouvé le moyen de garder un peu d’emploi en France ! lol

  2. « Mais il ne faut pas rêver, elles vont faire comme en Europe et acheter les avions en cotre partie des créneaux sur les aéroports américains. Va donc falloir choisir entre les constructeurs aéronautiques ou les compagnies aériennes, en France et en Europe ont a choisi Airbus… »

    Pas si sur. Ils n’obtiendront pas les créneaux. Il n’y a pas plus protectionniste que le libéralisme américain (!!!)
    Ils ne lâcheront pas eux et ils auront bien raison.

    Choisir Airbus c’est bien, mais si ca continue et si AF fait faillite par exemple, je ne suis pas sur qu’Airbus et ces quelques avions vendus en one-shot combleront ANNUELLEMENT :

    – 1,8 % du PIB,
    – 320 000 emplois directs et indirects,
    – 26 milliards de retombées

    Sans compter ADP privé de son premier client (et donc l’état de ses dividendes), sans compter les dommages collatéraux (la Presse sans AF… je vous laisse deviner qui va fermer également…)

    etc etc…

    Avec un marché de plus de 35 000 avions d’ici 2033, les avionneurs iront bien, merci pour eux.
    Et si les compagnies du bac à sable en commandent un peu moins, il en restera encore plus de 30 000 à se partager.

    1. La nature a horreur du vide et si, pas malheur, Air France devait disparaitre elle serait très vite remplacée par une autre compagnie qui prendrait a sa charge les vols effectués actuellement par AF. L’impact pour ADP, la presse française et autre ne serait pas si important que vous le laissez entendre et, de plus, Airbus continuerai a vendre ses avions a cette nouvelle entité…

  3. Quant au remplacement d’AF par « autre chose », je reste très sceptique. Car dans cet « autre chose » qui viendra combler le vide, il y aura une part énorme de prédateurs extérieurs. Je doute qu’il subsiste quoi que ce soit qui permette à une nouvelle compagnie de vivre en France car elle n’aura pas une taille suffisante.
    En résumé, imaginez que Ryanair récupère 10% des vols AF, EasyJet 15%, Qatar et consorts 30%… Ca ne compensera jamais la perte d’emploi en France !

  4. @l’équipe de rédaction :
    Ha ? Et avec quels avions ? Quel personnel ?
    Reprendre 230 destinations en un coup de cuillère à pot, j’ai quelques doutes.
    Regardez Sabena et Sn Brussels, on ne peut pas dire que cela soit la même chose.

    L’impact pour ADP ne serait pas énorme ? Vous plaisantez ?
    Se priver de 50 % de ses revenus, ce n’est pas énorme ??
    (entre autres sources :
    https://www.pnc-contact.com/2014/12/16/air-france-adp-et-les-taxes-80482)

    Je citais en exemple la Presse (dont AF achète juste quelques 20 % de certains titres…) c’est un épiphénomène, mais bien réel.

    Je vous renvoie à cette étude, car si la nature à horreur du vide, elle peut mettre du temps à le combler.

    http://www.espacedatapresse.com/documents_fil/2008824/CPImpactEcoAirFranceEMStrasbourg.pdf

    Un détail… ce n’est pas 320 000 emplois mais plus de 350 000 emplois directs et indirects.

    Pour conclure, quel gouvernement accepterait de sacrifier la poule aux oeufs d’or qu’il aurait largement contribué à faire couler ?

    1. On ne vous dit pas que ce serait du jour au lendemain ! Si Air France était reprise a 49% par Etihad et à 51% par un consortium européen avec des capitaux du Golfe, ce serait « transparent » en terme d’activité non ???… Si Air France coule les avions et les personnels seront toujours là et nul doute qu’ils ne resteraient pas longtemps au sol…

  5. « Transparent en termes d’activité » : pour les clients, peut-être, pour l’emploi NON !
    Pourquoi le personnel d’AF se bât-il ? Bien pour conserver de l’emploi en France ! La couleur du logo importe peu du moment que l’on a du boulot… Si certains quittent la France pour aller bosser aux Emirats, ce n’est pas forcément le choix de tout le monde.

  6. @La rédaction :

    Transparent… pas sur. Il suffit de voir ce qu’a fait Etihad de Darwin.
    Tout beau tout rose, puis annoncé ce mois-ci : suppression de tous les vols vers la France et l’Allemagne et suppression d’emplois.
    Le bac à sable n’est pas l’Europe.

    Nous nous rejoignons sur un thème : personne n’a intérêt à voir AF couler.
    La réforme est nécessaire, elle est en cours…

    1. C’est certain qu’il y aurait de « la casse » mais de la a dire que l’ensemble des emplois directs et indirects seraient amenés a disparaitre il y a un delta que je tenais a mettre en avant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 037 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages