dim. Déc 15th, 2019

Airbus A319 easyJet © Domaine Public

easyJet, un accord trouvé

La grève aura été de courte durée.

Partages
Airbus A319 easyJet © Domaine Public

La grève easyJet aura été plus courte que prévue. Ce devait être plusieurs jours entre le 15 août et le 19 août avec une grande majorité de pilotes grévistes et plusieurs vols annulés. Le résultat c’est une journée de grève sans le moindre vol annulé malgré une bonne mobilisation des pilotes. La compagnie a utilisé les pilotes des bases étrangères pour remplacer les grévistes qui, depuis la loi Diard, doivent se déclarer comme tel 48 heures à l’avance. Les pilotes, via le SNPL, voulaient une augmentation de salaire de 3%* et un bonus de 2%* du salaire annuel, leur part du gâteau suite aux bons résultats de la compagnie. Pour le SNPL tout est bien : « le SNPL easyJet se réjouit des avancées significatives concédées par la direction sur le pouvoir d’achat des pilotes (revalorisation du salaire de base et des primes de secteur, garantie de salaire en cas de perte de licence temporaire) ». La direction a accordé 2.11%* d’augmentation en lieu et place des 2.08%* qu’elle proposait avant la grève et un bonus de 0.25%* du salaire annuel, on est loin des exigences du départ.

*chiffres La Tribune
 
Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 415 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages