5 août 2020

Xavier Bertrand © Kirby Simon

Droit de grève en danger ?

Et demain, le droit de grève ne sera-t-il qu’un souvenir ?

Partages
Xavier Bertrand © Kirby Simon

Suite à la grève de fin octobre/début novembre des hôtesses de l’air et stewards de la compagnie aérienne Air France qui, selon la direction, a engendré peu de perturbation, Eric Diard, député UMP a déposé un projet de loi qui a été approuvé par Xavier Bertrand, ministre du travail.

Ce projet de loi, s’il était voté, obligerait les grévistes à se déclarer comme tel minimum 48 heures avant le vol. Selon Xavier Bertrand : « Ce qu’on a réussi à faire par le dialogue, mis en place par la loi à la RATP, à la SNCF, on nous avait dit ‘ce n’est pas possible, vous n’y arriverez jamais’. (…) A Air France aussi c’est possible. Alors il y a aussi une nouvelle direction à Air France et les syndicats doivent comprendre qu’il faut discuter. Si jamais ils ne trouvent pas la solution eux-mêmes en interne, il faudra passer par un texte. Le plus vite sera le mieux ». Une fois de plus les politiques parlent, promulguent et fanfaronnent sans avoir étudié le dossier car, si jamais cette loi devait être un jour appliquée, ils se rendraient compte qu’elle n’aurait aucun effet. Il existe DÉJÀ une parade : la CLAUSE FATIGUE qui permet à tous PN de ne pas partir en vol si il s’estime trop fatigué et dangereux pour la sécurité du vol et là, pas de préavis !

Alors bravo, cela fait du vent pour souffler dans le pipo mais pour éviter une grève il y a plus intelligent comme, par exemple, la pédagogie et le dialogue…

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 254 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages