26 juin 2020
Akbar Al Baker

Akbar Al Baker © World Economic Forum

Les compagnies du golfe à la charge

Partages
Akbar Al Baker © World Economic Forum

Le président de Qatar Airways, Akbar Al Baker, a critiqué les commentaires formulés par le Secrétaire général de l’Association européenne des compagnies aériennes au sujet de la hausse spectaculaire des transporteurs du Golfe et leur impact sur l’industrie aéronautique mondiale.

Dans une déclaration, le président général de Qatar Airways a indiqué que les observations formulées par Ulrich Schulte-Strathaus lors d’une réunion de l’International Aviation Club à Washington DC étaient «inexactes et sans fondements».

Akbar Al Baker a défendu la stratégie des Emirates Arabes Unis et du Qatar d’utiliser leurs compagnies dans le cadre d’une stratégie nationale comme un «outil d’une chaîne économique intégrée verticalement», en indiquant que «la position des États-Unis a toujours été de conserver l’identité nationale et la propriété des compagnies aériennes américaines ».

Akbar Al Baker a notamment pointé du doigt les «milliards d’euros qui sont prévus par les lois européennes pour renflouer les compagnies aériennes «à des fins de restructuration».

Selon lui il est «extrêmement erroné» de comparer les commandes d’avions des transporteurs du Golfe à celle des compagnies aériennes des États-Unis car «l’épine dorsale de l’industrie américaine du transport aérien est son réseau domestique ».

Il a ajouté qu ‘«afin de maintenir le coût le plus bas en mile/siège, et le plus d’avantages pour nos clients, notre carnet de commandes est plus élevé qu’ailleurs, parce que nous opérons une flotte jeune», et il a ajouté que cette stratégie a été appliquée «avec beaucoup de succès par le compagnies aériennes d’Asie-Pacifique » (ndlr: Cathay Pacific, Singapore Airlines…).

Al Baker a déclaré que Schulte «demandait aux gouvernements européens d’empêcher un accès additionnel aux marchés  [pour les transporteurs du Golfe] à court terme» et se demande si les gouvernements doivent donc recourir au «protectionnisme, à l’inefficacité, à une fixation des prix par un cartel et à un comportement anti-consommateurs».

Il a conclu en précisant que «les compagnies aériennes européennes ont été des pionnières dans un grand nombre de domaines. Nous, les compagnies aériennes du Golfe avons beaucoup appris d’elles. Elles doivent accepter la concurrence et que le client est roi.»

Il est d’ailleurs intéressant de constater que pour la seconde année consécutive, Qatar Airways a été élue meilleure compagnie aérienne au monde pour les voyages internationaux par les lecteurs de l’édition américaine du magazine Business Traveller.

Source: businesstravel.fr

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 36 314 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.
Partages