lun. Déc 9th, 2019
Air France Rio-Paris

Air France Rio-Paris © DR

AF447, faute pénale

Partages
Air France Rio-Paris
Air France Rio-Paris © DR

La Commission d’Indemnisation  des Victimes d’Infractions Pénales du Tribunal de Toulon a estimé que la «coexistence de défaillances antérieures et de la défaillance constatée la nuit du crash affectant les deux sondes» entraine «l’existence d’une faute pénale caractérisant le délit d’homicide involontaire».

La commission a estimé que la famille d’une hôtesse pourrait ainsi recevoir 20000 euros.

Air France n’a pas tardé à riposter en estimant que la Commission avait outrepassé ses droits.

«La CIVI n’a en aucune manière le moyen ou le droit de qualifier une faute pénale. Elle n’a aucune raison de rechercher s’il y a une infraction pénale ou pas. Par conséquent, lorsque la commission parle de faute pénale, elle dépasse totalement son rôle, elle outrepasse sa mission» a estimé l’avocat d’Air France.
La BEA avait estimé que la défaillance des sondes Pitot était un élément qui avait contribué à l’accident mais que cela ne l’expliquait pas…

Source: businesstravel.fr

Partages

1 thought on “AF447, faute pénale

  1. A qui incombe la faute, à qui n’incombe t elle pas…. le plus important est de tirer une leçon de ce malheureux crash qui a couté la vie à nos collègues et clients et trouver la faille afin que ça ne se reproduise pas. 20000euros ou 200000euros ne sont rien comparés à une vie humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 475 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages