28 septembre 2021
wizzair

Airbus A320 Wizz Air © Arpingstone

Wizz Air prévoit de voler de 60 à 80% de sa capacité

Wizz Air prévoit de voler de 60 à 80% de sa capacité 2019 cet été selon son directeur général.

Partages

Wizz Air prévoit de voler de 60 à 80% de sa capacité 2019 cet été selon son directeur général. Cela alors que la compagnie aérienne hongroise à bas prix se prépare à la réouverture des voyages en Europe. Il reste de nombreuses restrictions toujours en place.

Le directeur général Jozsef Varadi a déclaré que l’approche non coordonnée des différents gouvernements européens et l’évolution des restrictions le laissaient se sentir prudent avant la saison critique des voyages estivaux.

Je suis à peu près sûr que l’été sera meilleur que ce que nous vivons aujourd’hui. Mon point de vue n’est pas dicté par la demande du consommateur ou par l’offre de la compagnie aérienne mais par l’imprévisibilité des actions des gouvernements et les restrictions imposées par les gouvernements.

Jozsef Varadi

Les plans de capacité de 60% à 80% de Wizz, dont les principaux marchés sont la Hongrie, la Pologne, la Roumanie et la Grande-Bretagne, correspondent à ceux du plus gros concurrent Ryanair. Ce dernier a déclaré en mars qu’il volerait 80% de son niveau normal en juillet, août et septembre.

Wizz Air prévoit de voler de 60 à 80% de sa capacité 2019. Cependant Varadi a également déclaré que Wizz pourrait augmenter sa capacité jusqu’à 100% si les conditions le permettaient.

EasyJet n’a pas donné d’indications sur la capacité en juillet et août.

Les compagnies aériennes européennes ont désespérément besoin de la réouverture du marché après un an de verrouillage. La lenteur des progrès du programme de vaccination et les inquiétudes quant à son efficacité contre certaines variantes de Covid-19 laisse planer le doute.

Pour les consommateurs il y aura une incitation supplémentaire, a-t-il déclaré :

Ce sera très bon marché de voyager cet été !

Jozsef Varadi

Il a également indiqué qu’il s’attendait à ce que les tarifs soient de 20 à 25% inférieurs à ceux de la période pré-pandémique. Cela grâce, ou à cause, à la surcapacité des compagnies aériennes.

Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble
ABONNEZ-VOUS !
Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 28 917 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.

Archives

Partages