25 octobre 2021
787 United Airlines

Boeing 787 United © MercerMJ

Décès dans un avion (sondage)

Il a été confirmé que le décès d’un homme à bord d’un avion a été causé par le COVID-19

Partages

Il a été confirmé que le décès à bord d’un avion la semaine dernière suite à une détresse respiratoire à bord d’un vol United au départ d’Orlando a été causé par le COVID-19. Les passagers qui ont aidé à administrer l’aide médicale se demandent pourquoi ils ont dû se renseigner auprès des médias pour l’apprendre !

Un homme de 69 ans présentant des symptômes de COVID avait menti sur un formulaire de voyage. Il est monté à bord de l’avion et a rapidement fait un arrêt cardiaque. L’avion a effectué un atterrissage d’urgence médicale à la Nouvelle-Orléans. L’équipage de United a indiqué que l’homme était mort d’une crise cardiaque et a décidé de poursuivre le vol avec le même avion. Les passagers ont eu la possibilité de prendre un autre vol, mais aucun ne l’a fait.

Plusieurs jours plus tard, principalement grâce à des passagers tweetant sur ce qu’ils ont vu et entendu, l’histoire est devenue virale. Mardi un légiste de Louisiane a confirmé que la cause du décès était « une insuffisance respiratoire aiguë, COVID-19 ».

Jacquelyn Tran, résidente du comté d’Orange, présente sur le vol et ayant porté secours déclaré :

C’est la partie la plus frustrante. Nous nous serions attendus à ce qu’ils nous fassent savoir qu’il était positif.

Jacquelyn Tran

Chang, un étudiant en médecine, une infirmière et un ambulancier ambulatoire qui étaient à bord ont effectué un massage cardiaque et « du bouche à bouche ». Tran a administré de l’épinéphrine pour dégager potentiellement les voies respiratoires de l’homme. Plusieurs agents de bord ont également aidé.

À l’atterrissage à la Nouvelle-Orléans, l’homme a été descendu de l’avion et a été déclaré mort. Ce n’est que cette semaine que le diagnostic COVID a été confirmé. Selon la compagnie aérienne, il est de la responsabilité du CDC de faire le suivi de tout passager potentiellement exposé à bord.

Tran a déclaré :

La seule personne qui nous a suivis était l’un des agents de bord. Il est venu au moment où l’avion a décollé de la Nouvelle-Orléans et m’a donné un « bon voyage » de 75 $.

Tran

Un porte-parole de United, Charlie Hobart, a déclaré qu’il ne savait pas si des passagers ou des membres d’équipage du vol avaient été testés positifs au COVID-19 depuis le décès du passager dans l’avion. Il a confirmé que la compagnie aérienne avait envoyé les données des passagers au CDC mardi (22 décembre) pour la recherche des cas contacts.

Tony Adalpa, un ambulancier d’urgence à bord du vol qui a aidé à effectuer la réanimation serait tombé malade avec des symptômes de COVID la semaine dernière. Il a d’abord été testé négatif pour le COVID, mais après des jours de symptômes persistants, notamment une toux et des maux de tête, il attendait les résultats d’un deuxième test…

Cet incident plaide en faveur de la mise en place du passeport sanitaire préconisé par IATA. Cependant la mise en place du vaccin obligatoire pour voyager pourrait faire perdre une partie de la clientèle aux compagnies aériennes. Et cela sans compter les navigants qui pourraient préférer démissionner que se faire vacciner…

Que feriez vous si le vaccin était obligatoire pour voyager ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...
Partages

2 thoughts on “Décès dans un avion (sondage)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jooble

Archives

Partages