jeu. Déc 12th, 2019
Aigle Azur créneaux

Aigle Azur © DR

Aigle Azur ne sera pas sauvée par Air France

Aigle Azur ne sera pas sauvé par Air France, en tout cas pas comme le personnel aurait pu le souhaiter et l’imaginer il y a encore peu de temps.

Partages

Aigle Azur ne sera pas sauvée par Air France, en tout cas pas comme le personnel aurait pu le souhaiter et l’imaginer il y a encore peu de temps. Bien que l’administratrice judiciaire ait clairement indiqué à Air France que son offre n’était pas recevable cette dernière ne l’a pas modifié dans les délais impartis.

Air France veut les créneaux et, soyons réaliste, uniquement les créneaux. Elle souhaite les redistribuer au sein des compagnies du groupe pour reprendre les vols vers l’Algérie, le Portugal ou encore le Liban.

Concernant les salariés elle propose la mise en place d’une sélection dédiée pour recruter 515 personnes sur les 1 150 actuellement employées par Aigle Azur, chacun se fera son opinion.

Un expert cité par La Tribune indique :

On ne reprend pas ce que l’on veut. Il faut reprendre tout ce qui constitue une branche autonome d’activité. Air France n’a pas fait une offre de reprise d’une entreprise mais une offre de reprise d’actifs. Or il n’y a pas d’actifs.

Une “branche autonome d’activité” est constituée des créneaux mais aussi des personnels et des avions. Il faut donc, pour reprendre les créneaux, reprendre le personnel en maintenant les contrats de travail actuels tout comme les avions avec les contrats de location en cours.

Selon des proches du dossier la liquidation semble de plus en plus inévitable. Une audience au tribunal d’Evry est prévue le 16 septembre 2019.

Partages

16 thoughts on “Aigle Azur ne sera pas sauvée par Air France

  1. Je compatis totalement avec les collègues d’aigle Azur. Soyons réalistes, comment voulez-vous qu’une compagnie (AF) « sauve » Aigle Azur, sachant qu’Air France a triplé ses pertes depuis le début de l’année et en est à son X plan de départ volontaire ?

  2. AF avait une bonne offre complémentaire à celle de DUBREUIL.
    Aucun de ces deux groupes ne modifie ses offres, ce qui veut bien dire que personne ne veut des contrats de travail en l’état.

    Aigle Azur sera donc liquidée point barre et AF comme les autres récupérera des slots, sans doute moins mais il faut choisir : davantage de slots et des contrats de travail et des salariés dont la compagnie ne veut pas en totalité, ou moins de créneaux mais une liberté de les utiliser sans contrainte.

    Une fois de plus, a trop en vouloir, cela va finir en eau de boudin…

    1. Air Caraïbes fait la même chose qu’AF.
      A eux deux elles avaient une offre qui se complétait : AF pour le Moyen courrier et Air. Arabes pour le Long courrier.
      L’administrateur judiciaire boude et rechigne et blablate avec des excuses à la con…. dommage !
      Aigle Azur sera LIQUIDEE

  3. Cette situation est absolument regrettable pour la compagnie Aigle Azur et ses salariés qui ont investis le meilleur d’eux même dans cette entreprise et qui sans aucun doute imaginaient une très longue carrière en son sein. Aigle Azur est une compagnie très ancienne, et qui a sans doute une expertise du marché de l’aviation, ce qui m’amène à me poser des questions sur sa stratégie de développement car sa croissance au regard de l âge de cette société est assez longue voir faible donc pas très dynamique.. On peut donc douter de la compétence de sa direction quelque soit leur volonté de faire. D’autre part, jusque là Aigle Azur était concurrent d airfrance, et toutes les autres compagnie souhaitant faire une offre de reprise en accord avec leurs perspectives de développement et d exploitation de lignes. Elles agissent aussi en fonction de leurs situations économiques et de l’atmosphère sociale de leur entreprise. Et de plus ce qui est à négocier à la reprise doit se rapprocher de l’image de leur entreprise…. Une acquisition qui doit à la fois satisfaire tout les acteurs de leur entreprise et soit profitable aujourd’hui et demain, une perte de rentabilité serai fort dommageable si ce choix de reprise s’avère une erreur et ainsi créer une tension sociale et des mécontentements. Chez Airfrance l’heure est à la restructuration et l apaisement, les plans de départ volontaires ont été nombreux, le groupe Dubreuil revendique une gestion rigoureuse ce qui lui vaut son succès, Easy jet joue la carte de la minutie, le brexit menace en bien des points, chaque intervenant voit midi à sa porte.. Et on ne peut pas les en vouloir. Quant à l administrateur, elle est garante des intérêts de l’entreprise et fait respecter la règle en vigueur en pareil situation. Malheureusement, Aigle Azur était seul maîtresse de son destin.

  4. Soyez réaliste ! Croyez vous qu’une compagnie aérienne va faire une offre pour reprendre l’intégralité d’Aigle Azur qui cumule 80 millions de dette ! La liquidation est une évidence … Quand au projet de Lionel Guerin, il ne faut pas en attendre des miracles . Il a besoin d’investisseurs et d’un prêt !

  5. Update :

    Apparemment Cyrus n’est plus dans la course,
    Guerin n’a même pas les financements et demande a l’état un prêt (!!!)
    Et l’administrateur judiciaire refuse les offres d’Air Caraïbes et Air France
    Aigle Azur sera LIQUIDEE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABONNEZ-VOUS !



Abonnez-vous à notre newsletter et rejoignez les 37 501 autres abonné·es.
En vous inscrivant vous acceptez de recevoir nos mails et ceux de nos partenaires et vous acceptez notre Politique de confidentialité.


Partages